« Sur le circuit féminin, tout le monde peut battre tout le monde. Je reste positive quelque soit le scénario des matchs, cela me permet de ne pas dépenser d'énergie inutile. Physiquement, je me sens très bien. Kenin prend la balle très tôt. Il va falloir que j’impose mon jeu pour la déplacer. Je ne me fixe pas de limites. J’essaie juste de faire mieux match après match.
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné.
En savoir plus.