Côte à côte au classement ATP cette semaine, le 79ème mondial Radu Albot et le 78ème Pierre-Hugues Herbert se retrouvent face-à-face d’entrée à Cologne. Le Roumain, à 30 ans, a eu une progression linéaire jusqu’à sa meilleure saison l’an passé, où il a décroché son premier titre à Delray Beach et disputé 3 demi-finales pour atteindre le 39ème rang mondial. Cette année, les choses se passent beaucoup moins bien pour lui, qui a gagné son premier match sur le circuit principal au premier tour de Roland-Garros avant de s’incliner contre Taylor Fritz au deuxième. Sur dur indoor, il a un bilan positif en carrière (55%). Il affiche même un bilan de 12 victoires pour 7 défaites depuis début 2018 avec des succès face à Isner, Fucsovics, Berankis, Herbert, Karlovic ou encore Gulbis.

Pierre-Hugues Herbert, qui a zappé la tournée américaine à la reprise, joue sur terre battue depuis le mois d’août, avec pour bilan notable une demi-finale en Challenger et un gros match au deuxième tour de Roland-Garros, perdu en cinq manches contre Alexander Zverev. Jamais titré en carrière, il a disputé trois finales sur le circuit ATP, toutes sur dur dont la dernière, à Montpellier l’an passé, sur dur indoor. Son bilan en salle est assez mitigé, avec 24 victoires pour 35 défaites. Pour ce premier rendez-vous indoor de la saison, entre deux hommes en manque de repère, Herbert devrait pouvoir tirer son épingle du jeu. Son tennis porté vers l’avant et sa main de joueur de double de classe mondiale peuvent lui permettre d’avoir les clés de ce match. Mais le seul affrontement entre les deux hommes aux Arènes de Metz du Moselle Open il y a deux ans, avait tourné à l’avantage du Roumain, vainqueur 6-3, 6-4. Méfiance donc sur ce premier tour.

#TBNSTAT : depuis sa défaite face à Albot à Metz en 2018, Herbert a disputé 20 matchs sur le circuit ATP en tant que favori avec une cote entre 1,30 et 1,60. Il s'est imposé à 19 reprises pour une seule défaite (à Kitzbühel face à Feliciano Lopez en août dernier). Sur dur, son bilan est de 12 victoires pour 0 défaite.

L'œil de Florent Serra : C'est logique de part son style de jeu que Pierre-Hugues soit favori en indoor face à Albot. Le Français a fait un bon match contre Zverev à Roland donc les bookmakers doivent considérer qu'il a un avantage sur Albot qui a été en grande difficulté pendant un an et qui n'a gagné que deux petits matchs pour se rassurer et mettre fin à sa spirale négative. Albot se déplace bien et contre bien mais si Pierre-Hugues parvient à poser son jeu offensif et trouve un bon pourcentage de première balle, il gagnera. Il faudra aussi que le Français mette la pression sur les secondes d'Albot qui sont parfois un petit peu molles.


Jan Lennard Struff vs Oscar Otte

Bon tirage pour le puissant Allemand Jan-Lennard Struff, qui affronte son compatriote qualifié Oscar Otte, 142ème mondial. À 30 ans, Struff a réussi une bonne reprise aux Etats-Unis, battant notamment De Minaur, Shapovalov et Goffin au Masters 1000 délocalisé de Cincinnati. Moins à l’aise sur terre battue, avec une victoire en 3 tournois, il retrouve un tennis indoor qui convient bien à ses caractéristiques : 1m93, gros serveur, filière courte. Sur le circuit ATP il compte 39 victoires pour 33 revers en salle, seul bilan au-dessus de 50% sur une surface donnée. S’il n’a jamais disputé de finale, 3 de ses 7 demies en carrière ont été obtenues sur dur en indoor. Plutôt bon à la reprise sur dur à New York (stoppé deux fois par Djokovic), Struff est passé à côté de sa tournée sur terre, loin d'être sa meilleure surface, surtout en automne... Voilà qui peut expliquer que sa cote puisse sembler un peu haute (1.55) face à Oscar Otte, qui a découvert le circuit ATP en 2018. Aujourd’hui âgé de 27 ans, habitué des tournois Challengers, il sort des qualifications de ce tournoi de Cologne, après avoir échoué à ce stade à Roland Garros. Plutôt bon sur terre battue dernièrement, avec un Challenger gagné à Aix-en-Provence, il n’a disputé que 4 matches sur dur indoor sur le circuit principal, pour 3 défaites. C’est le premier affrontement entre les deux Allemands mais l'expérience de Struff et son envie de briller sur un tournoi à domicile peut laisser penser qu'il est en mesure de s'imposer face à son compatriote.


Hubert Hurkacz vs Marc Polmans

Le lucky loser australien Marc Polmans avait laissé de mauvais souvenirs aux supporters français à Roland-Garros, sortant Ugo Humbert dès le premier tour avant de céder en 4 manches contre le Chilien Garin. Déjà repêché Porte d’Auteuil, il a de nouveau été battu en qualifications à Cologne par Oscar Otte, pour être finalement repêché suite au forfait de Mikael Ymer. Polmans n’a jamais encore disputé le tableau final d’un tournoi indoor sur le circuit ATP, et n’avait jamais battu un membre du Top 50 avant Humbert. Il aura en face de lui le 31ème joueur mondial, 23 ans également, qui réussit une reprise mitigée. Battu d’entrée au Masters 1000 de Cincinnati, au deuxième tour à l’US Open puis Kitzbuhel, il avait mieux figuré à Rome, cédant en 3 manches contre le futur finaliste Diego Schwartzman. Grand joueur (1m96) à la frappe sèche, il a connu peu de réussite en indoor pour l’instant, avec 2 succès pour 8 défaites mais face à des adversaires coriaces (Bublik, Barrère, Gulbis, Tsitsipas, Khachanov, Cilic, Pospisil). Vainqueur d’un tournoi sur dur l’an passé, à Winston Salem contre Benoit Paire, il devra créer le jeu face à un adversaire combatif et rigoureux, au vu de ce qu’il a montré à Roland Garros mais assez limité en terme de puissance et d’armes offensives. Un Hurkacz sérieux devrait passer l’obstacle et justifier son statut de favori.


John Millman vs Misha Zverev

Solide joueur sur dur, John Millman s’avance largement favori face à l’aîné des frères Zverev. L’Australien, 44ème mondial, reste sur un deuxième tour à l’US Open, idem à Rome, avant sa sortie de piste d’entrée Porte d’Auteuil. S’il n’a plus gagné un match sur dur indoor depuis 2018, il devrait trouver les armes face à Mischa Zverev, redescendu à la 268ème place mondiale à 33 ans. L’Allemand, invité dans ce tournoi, n’a disputé qu’un seul match au niveau ATP cette saison, perdu face à Isner au premier tour d’Acapulco en février. Depuis la reprise, il s’est présenté au tournoi ITF de Porto, abandonnant dès son deuxième match alors qu’il était mené par Nuno Borges, modeste 544ème joueur mondial. Les deux hommes ne se sont jamais affrontés, et il y a quelques temps le jeu atypique de Zverev, étonnant gaucher adepte du service-volée, aurait pu faire des dégâts face au profil de combattant de Millman. La solidité de l’Australien contre un Allemand loin de son meilleur niveau devrait cette fois-ci faire l’affaire.


Jordan Thompson vs Dennis Novak

L’une des surprises du dernier US Open, Jordan Thompson avait réussi un beau parcours jusqu’aux huitièmes de finale, s’inclinant face à Borna Coric après avoir écarté Travaglia, Gerasimov puis Kukushkin. Plutôt à l’aise sur surface rapide, avec une finale à S’Hertogenbosch l’an passé et une demie à Antalya, à chaque fois sur gazon, il compte 43,6 % de victoires sur dur, son meilleur ratio. Il n’a disputé que trois tournois sur dur indoor au niveau ATP, pour 4 victoires. Face à lui, Dennis Novak peine à engranger de bons résultats depuis la reprise. L’Autrichien, 92ème mondial, reste sur 4 défaites consécutives, dont un gros combat en 5 manches au premier tour de l’US Open face à l’Espagnol Davidovich Fokina. Sur le circuit ATP, Novak n’a disputé que 42 matches en carrière, à 27 ans, pour 15 victoires. En indoor, il compte 1 seul succès pour 7 défaites. Les deux hommes ne se sont jamais affrontés.

L'œil de Florent Serra : Il joue bien en indoor l'Australien. Il est d'ailleurs complet et joue bien plutôt partout. Thompson est vraiment régulier, fait très peu de fautes et en provoquent beaucoup chez ses adversaires. Il est plutôt bon au filet. C'est logique de voir Thompson légèrement favori mais j'ai du mal à les départager. Novak ne fait pas une bonne reprise. Il avait pourtant progressé en 2019 notamment au service mais sa saison 2020 est très compliquée. On pourrait avoir une belle bagarre avec un match accroché.


Steve Johnson vs Filip Krajinovic

Un duel entre deux joueurs tout-terrain, mais aux dynamiques différentes. Steve Johnson, 30 ans, avait repris la compétition en perdant d’entrée lors des qualifications du Masters 1000 de Cincinnati. À l’US Open, il a remporté un gros combat made in USA contre John Isner au premier tour, gagné au tie-break du 5ème set. Il s’est ensuite fait corriger au premier tour de Roland Garros, ne remportant que 2 petits jeux face à Roberto Carballes Baena. Il compte seulement 4 victoires cette saison pour 6 défaites. Aux portes du Top 20 en 2016, en perte progressive de vitesse depuis 2018, Johnson tourne à moins de 50% de victoires depuis la saison dernière incluse. Capable à son meilleur niveau de bien figurer sur terre battue (2 titres), sur gazon (2 titres) comme sur dur (2 finales), il n’a connu qu’une seule fois le dernier carré d’un tournoi depuis deux ans, l’an passé à Winston Salem.

En face de lui, il aura un Filip Krajinovic qui a très bien redémarré sa saison 2020 cet été. Le Serbe, 30ème mondial et tête de série n°5, a enchaîné un quart de finale au Masters 1000 de Cincinnati, perdu en trois manches serrées contre le futur finaliste Milos Raonic ; un troisième tour à l’US Open, perdu contre David Goffin ; puis un quart de finale à Rome, où il a tenu la dragée haute à Novak Djokovic dans un premier set intense avant de craquer. À Roland Garros, il n’a pas su surfer sur cette dynamique, chutant d’entrée face à son compatriote Nikola Milojevic. Entreprenant, proposant un jeu offensif efficace, il vaut largement son classement actuel. Même s’il n’a jamais encore remporté de titre sur le circuit ATP, contrairement à son adversaire du jour, il devrait s’avancer en favori de cette affiche. Deux des trois finales qu’il a disputées en carrière, à Bercy (2017) et Stockholm (2019), étaient sur dur indoor. Attention tout de même au jeu porté vers l’avant de l’Américain, qui avait fait mouche lors de leur seule confrontation, déjà sur dur indoor à Memphis il y a cinq ans. La cote de l'Américain semble vraiment trop haute mais malgré tout, les forces en présence sont du côté de Krajinovic.


Pour suivre le bilan de tous nos pronostics sur le site pyckio.com :
https://pyckio.com/i/#!account/tennisbreaknews

L'avis de la rédaction
⭐️⭐️⭐️ ---
⭐️⭐️ Victoire de Struff / Victoire de Hurkacz
⭐️---