Non, ce que vous allez lire, n'est pas le scénario d'un film d'espionnage. Voici l'histoire vraie de Sam Querrey fuyant la Russie après avoir été testé positif au coronavirus. Elle a été racontée sur twitter par le journaliste Ben Rothenberg. Le monde du tennis est sous le choc.

Sam Querrey, 49e, devait jouer l'ATP 500 de Saint-Pétersbourg et devait affronter Denis Shapovalov, deuxième tête de série, au premier tour . Avant ce match, cependant, l'Américain a été testé positif pour le coronavirus. De même, pour la femme de Sam, Abby, et son fils de huit mois, Ford. Les trois Querrey ont reçu pour instruction de se mettre en quarantaine pendant 14 jours dans leur hôtel de Saint-Pétersbourg. Comme le Four Seasons de Saint-Pétersbourg est réputé pour être chic, c'était quelque chose que la famille Querrey était manifestement prête à faire. Mais Sam a reçu un appel inattendu d'une personne des autorités sanitaires russes qui lui a dit que sa famille serait consultée par un médecin et que en cas de symptômes, il pourrait être forcé à être hospitalisée. D'un coup, cela a coupé l'envie de rester dans le 5 étoiles...

Les Querrey, qui considéraient avoir des symptômes bénins, craignaient que l'un d'entre eux  ne soit hospitalisé en Russie, d'autant plus qu'ils voyageaient avec leur fils de huit mois, dont ils ne voulaient pas être potentiellement séparés dans un pays étranger. Ainsi, Sam Querrey, qui a déjà porté sur ses tenues le sponsor d'une entreprise de jet privé lors de certains des plus grands matches de sa carrière (y compris sa demi-finale de Wimbledon en 2017), a organisé et payé un jet privé pour transporter sa famille en dehors de la frontière russe, loin des autorités sanitaires.

Abby Dixon, la femme de Sam Querrey

Assis à l'arrière de leur avion afin de se tenir le plus loin possible du pilote, les Querrey ont atterri dans ce qui est décrit comme "un pays européen voisin", ce dernier n'obligeant pas à avoir de test négatif pour entrer. Il séjourne ainsi depuis plusieurs dans un AirBNB dans ledit pays inconnu. Ne voulant pas s'emmêler avec les autorités sanitaires locales dans ce pays (ou peut-être provoquer l'extradition?), le plan est pour Querrey de ne pas divulguer ses allées et venues.

Toujours est-il que Querrey a fui la Russie et violé le protocole sanitaire s'attirant les foudres de l'ATP, qui a qualifié sa fuite de "violation grave". L'instance a déclaré prendre cette affaire très au sérieux. Une enquête est en cours. L'ATP a également déclaré dans cette lettre aux joueurs qu'une telle décision pourrait "compromettre l'organisation d'un événement  et avoir des répercussions sur le reste du Tour".

En effet, ce n'est pas exactement un moment à être complaisant, l'instance cherchant des accords dans le monde entier pour l'organisation d'autres événements. Querrey est toujours inscrit à d'autres événements dans ce qui reste du calendrier ATP 2020, y compris le Paris-Bercy Masters, et prévoit de rester en Europe pour cela. Tout à fait probable, cependant, qu'il fera face à une sorte de mesure disciplinaire qui le contraindra à ne pas participer à l'événement. Une lourde suspension est possible.


Source : https://twitter.com/BenRothenberg