Dans une interview donnée à l'Agence de Presse Australienne (AAP), Craig Tiley a demandé aux instances gouvernementales de son pays d'alléger les règles de mise en quarantaine pour permettre aux joueuses et joueurs de se préparer et disputer dans les meilleurs conditions le premier Grand Chelem de la saison. En effet, le directeur du tournoi juge qu'il sera difficile en l'état de maintenir le tournoi qui doit avoir lieu du 18 au 31 janvier sans contraignant les joueurs et joueuses dans leur hôtel avant le tournoi et pendant la durée de la compétition.

« Si un joueur doit rester en quarantaine et est bloqué dans un hôtel deux semaines avant le début de sa saison, le tournoi ne pourra pas avoir lieu. Nous acceptons complètement le fait que quelqu'un qui arrive de l'étranger doit rester en quarantaine. Ce que nous négocions, ou ce pour quoi nous essayons de trouver un accord, c'est d'organiser un environnement de quarantaine où ils peuvent s'entraîner et bouger entre l'hôtel et les courts pendant ces deux semaines. »

Craig Tiley veut permettre aux joueurs et joueuses de pouvoir s'entraîner normalement sans se mélanger à la population.

L'ATP Cup délocalisée à Melbourne ?

Par ailleurs, il propose de délocaliser l'ATP Cup à Melbourne afin de limiter les déplacements et les risques de contamination. La région de Melbourne vit actuellement une deuxième vague du virus. Chaque personne entrant sur le territoire doit obligatoirement se mettre à l'isolement pendant 14 jours dans un hôtel à ses propres frais.