Ugo Humbert va disputer ce samedi déjà sa 6ème demi-finale en à peine deux saisons - dont une tronquée de moitié - sur le circuit principal. Face à lui, il aura un joueur très difficile à manoeuvrer qui l'avait d'ailleurs battu en ITF à Quimper début 2019. Le Français est annoncé comme le favori de cette rencontre par les bookmakers; Va-t-il réussir à prendre sa revanche et s'offrir une deuxième finale sur le circuit ATP ? Dans l'autre demi-finale, Grigor Dimitrov, qualifié sans jouer face à Raonic, va affronter l'Australien Alex De Minaur qui partira avec les faveurs des pronostics. Mais une surprise est-elle possible ? Réponse de notre consultant Rodolphe Gilbert qui vous donne son analyse sur ces deux rencontres.


Ugo Humbert vs Daniel Evans

Décimé de 6 de ses 8 tête de séries, le tournoi belge sera peut-être une occasion en or pour Ugo Humbert d’aller chercher un deuxième titre ATP après celui conquis à Auckland en début d’année ou à Daniel Evans de remporter son premier titre en carrière. Le Français, éliminé aux portes de la finale l’an dernier, veut sa revanche et compte bien saisir sa chance face à un joueur tout à fait à sa portée même si son style de jeu lui avait posé beaucoup de problèmes à Quimper début 2019 (défaite de Humbert 6-2, 6-4). Ugo Humbert joue un excellent tennis en ce moment, il est en confiance et cela fait plaisir à voir ! Jamais vraiment inquiété par Harris durant son quart de finale, il a semblé très serein et ne s’est pas éloigné de son cap malgré le debreak du Sud-Africain durant le deuxième set. Le Messin a été solide derrière sa ligne de fond et plutôt dominant à l’échange. Sa première balle, peu
présente (58%) mais efficace (83% de points gagnés dont 7 aces) lui a permis de pouvoir se donner de l’air sur ses mises en jeux. Physiquement parlant, il n’a montré aucun signe d’inquiétude et arrivera frais (tout est relatif) pour cette demi-finale.

Face à Dan Evans, les rêves de finale sont permis pour Ugo ! Le Britannique nous a offert un match de gala face à Karen Khachanov. Suspense, retournement de situation, problèmes d’arbitrage et ambiance digne des capacités de nos voisins belges, tout y était ! Et le moins que l’on puisse dire c’est que Dan s’est vraiment battu. Mené d'un 1 set et d'un break par le Russe, il s’est accroché à sa proie tel une sangsue avant d’enfin parvenir à aller chercher le débreak tant attendu à 4-3. Après avoir sauvé une balle de match dans le tie-break, Evans a réussi, grâce à une qualité de service incroyable dans les moments importants, à retourner la situation pour gagner la deuxième manche et s’offrir un set décisif dans lequel il a agressé Khachanov d’entrée pour aller chercher le break et le conserver jusqu’au bout. Très complet dans son jeu, Dan Evans a été une agréable surprise dans son attitude, puisqu’il n’a (comme à son habitude certes) jamais cessé de s’encourager et a su profiter du déraillement de Khachanov qui est allé jusqu'à frapper la chaise de l’arbitre avec sa raquette, mécontent d’une décision dans le tie-break.

A 30 ans, Daniel Evans attend toujours son premier titre sur le grand circuit après deux finales perdues à Sydney en 2017 face à Gilles Muller puis à Delray Beach en 2019 face à Radu Albot. Si ce tournoi d’Anvers semble être une bonne opportunité pour le Britannique, la consistance physique, tactique et mentale d’Humbert ne vont pas lui rendre la tâche facile. Depuis leur dernier affrontement, Ugo Humbert a franchi un grand cap. Il était 163ème à l'époque et ne comptait à l'époque que trois petites victoires sur le circuit ATP. Il semble aujourd'hui être tout de même supérieur à son adversaire du jour et devrait faire parler sa puissance de frappe et sa régularité dans la diagonale de fond. Concernant le choix des bookmakers de placer Humbert largement favori de cette rencontre, on peut abonder dans leur sens mais en apportant un petit bémol sur la marge qui est donnée au Français. Sa cote semble un peu trop basse et ne présentera un intérêt qu'à partir de 1,65/1,70.

L'œil de Rodolphe Gilbert (ancien entraîneur d'Ugo Humbert) : Dan Evans a vraiment un jeu qui peut embêter beaucoup de joueurs sur le circuit, même des très bons joueurs puisqu'il a battu beaucoup de joueurs du top 20 cette saison. Cependant, connaîssant Ugo, je peux vous dire qu'il a encore en tête sa défaite à Quimper contre Evans et qu'il a pris la bonne habitude de prendre ses revanches sur ses adversaires. Il avait vraiment fait un mauvais match à Quimper mais ça peut se comprendre puisqu'il était encore jeune et inexpérimenté face à ce type de joueurs très difficiles à jouer. Mais on a pu voir depuis bientôt deux ans et ce quart de finale à Marseille quelques jours après cette défaite contre Evans à Quimper d'ailleurs, qu'il aimait bien jouer en indoor. Il est quand même sur une excellente dynamique depuis quelques semaines. Il a réalisé des matchs exceptionnels contre Rublev, Medvedev, Carreno. Ce sont quand même des matchs références. Alors oui Ugo peut être gêné par le jeu d'Evans qui va lui envoyer des chips sur son coup droit, effectuer des montées au filet et offrir une variété dans son jeu qui va forcément compliquer la tâche d'Ugo. Mais à l'inverse, Ugo a des coups et une vitesse de balle qui va aussi poser des problèmes à Evans mais il ne devra pas rater. En coup droit, Ugo enroule bien la balle mais en revers, il vacille. Mais s'il sert bien comme depuis le début du tournoi et même depuis un petit moment, il va pas se marrer Evans.

En revanche, je n'aurais pas mis Ugo aussi bas. C'est trop large pour moi, j'aurais mis les deux joueurs un peu plus rapprochés autour de 1,70 pour Ugo et 2,15 pour Evans. Le Britannique est vraiment un super joueur qui est très à l'aise sur ces surfaces indoor comme celle d'Anvers où il peut totalement exprimer son jeu. Il sait attaquer, contrer, défendre avec son chip et varier le jeu avec ses amorties. Si Ugo gagne ce match, c'est qu'il aura été très fort. S'il est moyen et qu'il s'englue dans le jeu d'Evans, il ne gagnera pas.


Pourquoi Ugo Humbert semble irrégulier dans ses performances selon la qualité de l'adversaire ?

L'œil de Rodolphe Gilbert : On en a beaucoup discuter avec Ugo lorsque je l'entraînais. On a essayé justement très tôt de le préparer au plus haut niveau et d'aborder les grands matchs de la meilleure des façons. La différence qu'on peut voir dans son niveau jeu, c'est une question d’attente. Il aborde en effet aujourd’hui beaucoup mieux les matchs contre les top players que contre les joueurs moins bons. Il est plus détendu et relâché dans les matchs où il n’est pas censé gagner. Quand il joue un joueur qu’il est censé battre, il ressent plus de pression. Par exemple contre Evans demain, il ne se considère absolument pas comme un favori. Il a perdu contre lui et il ne va pas se dire qu’il va se balader. Donc on peut s’attendre à voir un bon Ugo. Il a un jeu à risques Ugo et quand il sait qu’il n’a rien à perdre, cela favorise son jeu d’attaque et son côté offensif. Quand il sent bien la balle, cela peut lui sourire. Après, ce n’est pas une vérité absolue. Il est déjà passé au travers face à un grand joueur. Et inversement, je trouve qu’il gère de mieux en mieux ses matchs lorsqu’il est favori. Il a gagné en régularité et cela se voit au classement. Il ne fait que grimper. Pour le battre Ugo, il faut être très fort aujourd’hui. A part son accident à Roland Garros contre Polmans, il faut s’appeler Rublev, Ruud, Shapovalov, Berrettini et Dimitrov pour le battre. Et je le dis souvent dans mes analyses d’avant-match sur le site, mais Ugo a cette capacité incroyable de ne jamais se laisser perturber par la perte d’un set. Il arrive toujours à repartir de l’avant, faire abstraction de ce qui s’est passé et se remobiliser. C’est une grande qualité pour un joueur aussi jeune que lui. Je l’ai d’ailleurs retrouvé dans le match de Sinner aujourd’hui contre Simon après le 6-0 dans le 2ème set. Je dirais pour conclure que c’est une bonne qualité de bien appréhender les matchs contre le top 20 mondial. Il vaut mieux ça que l’inverse. Cela va lui permettre à l’avenir d’être performant dans les grands rendez-vous.

Grigor Dimitrov vs Alex De Minaur

Deuxième rencontre seulement entre Grigor Dimitrov et Alex De Minaur, et probablement pas la dernière entre deux hommes qui font incontestablement parti des meilleurs joueurs du circuit. La première rencontre entre eux avait eu lieu lors de l’US Open 2019 et s’était soldée par une victoire très sèche (3-0) en faveur de Dimitrov alors que le Bulgare était donné comme sur ce match largement outsider. On se souvient ensuite de son parcours exceptionnel lors de ce tournoi puisqu'il fut battu en demi-finale par Medvedev. Le moins que l’on puisse dire c’est que Grigor Dimitrov n’arrivera pas émoussé. En effet, le Bulgare a joué… un seul match cette semaine. Bénéficiant d’un bye au 1er tour, il a ensuite difficilement éliminé Andujar avant de profiter du forfait de Milos Raonic, souffrant des abdominaux. Pas grand chose donc à dire sur le niveau de Grigor, hormis le fait qu’il n’ait pas vraiment été très rassurant face à Andujar.

De son côté, Alex De Minaur a été costaud face à Giron hier. Pourtant passé tout proche de la sortie face à un Richard Gasquet qui a servi pour le match dans la deuxième manche, l’Australien s’est ensuite ressaisi et n’a plus laissé que des miettes à ses adversaires, perdant seulement 9 jeux en tout face à Lopez et Giron. Fidèle à son habitude, ADM a fait parler sa vitesse de déplacement et grincer le court anversois pour aller chercher sa demi-finale. Souvent très à l’aise sur dur indoor, c’est un joueur incroyablement difficile à déborder, qui ne lâche jamais rien et qui fait toujours jouer le coup de plus à son adversaire, jusqu’à provoquer la faute. Dans ce duel, l’avantage semble être du côté de De Minaur, assez rassurant sur son niveau de jeu depuis le début de tournoi, et qui devrait, comme toujours, être omniprésent physiquement. Malgré la rapidité du court, il parvient toujours à être sur la balle, et c’est un point qui pourrait bien faire sortir Dimitrov de ses gonds lors de cette rencontre. Même si le Bulgare avait réussi à prendre l’avantage lors de leur premier duel, il affichait à l’époque un niveau irréel qui l’avait emmené loin dans le tournoi. Les conditions sont vraiment différentes ici, et Dimitov n’a pas donné des garanties qui permettent de lui accorder une grande confiance ici. Le match est assez difficile à analyser en pré-match comme la rencontre entre Evans et Khachanov ce vendredi. On a un De Minaur favori logique sur la dynamique du tournoi mais son adversaire a assez de talent pour s'imposer.

L'œil de Rodolphe Gilbert : De Minaur est une valeur sûre en indoor depuis un an. Il s'accroche, il retourne bien, il fait jouer et il est dur au mal. C'est un joueur complet qui n'a pas de faille mais pas de gros coup non plus. Après en face de lui, on a un ancien 3ème mondial capable d'élever son niveau de jeu même si cela lui arrive plus rarement en ce moment. On peut penser à l'US Open ou Bercy l'an dernier. Cette année, on l'a bien vu jouer à Acapulco et pas trop mauvais sur terre à la reprise mais on manque de repère et de référence avec Dimitrov en ce moment. Son match contre Raonic aurait pu donner des informations sur sa forme du moment. Je ne pense pas qu'il faille analyser en profondeur son premier tour face à Andujar, on sait bien que le Bulgare est un joueur qui a du mal à se motiver face aux joueurs inférieurs à lui sur les premiers tours. C'est pour cela d'ailleurs qu'il a perdu de nombreux matchs dans sa carrière face à des joueurs mal classés, l'empêchant ainsi de s'installer durablement au très haut niveau. Il n'a pas eu la carrière que son talent aurait pu lui offrir. Il n'a pas la même mentalité que De Minaur dans l'envie et la capacité à se surpasser. Mais néanmoins, mettre Dimitrov avec une cote aussi haute, cela me surprend. Je n'ai pas vu De Minaur en très grande forme non plus depuis la reprise. Surtout que le style de jeu de l'Australien est parfait pour lui puisque De Minaur va le laisser jouer. De Minaur ne va pas mettre des aces à tout va, il ne va pas raccourcir les échanges en montant au filet. Au contraire, on peut s'attendre à un vrai duel tactique et technique et à ce petit jeu là, Dimitrov peut tout à fait rivaliser avec De Minaur.

Si Dimitrov joue correctement, il a les armes pour battre De Minaur. Mais quel Dimitrov on verra sur le court ce samedi ? Il nous a quand même plus déçu que réjouit depuis deux saisons... On est quand même loin du Bulgare en demi-finale de Melbourne en 2017... Il n'a plus gagné un tournoi depuis le Masters de 2017 justement. Ca commence à faire long. Mais il a quand même un sacré tennis le Bulgare. J'aime évidemment la combativité de De Minaur mais tennistiquement, le jeu de Dimitrov est plus complet. Je ne comprends pas comment on peut mettre une cote aussi haute à Dimitrov ! Le mec il sait quand même jouer au tennis non ? Si Dimitrov gagne en deux sets, personne ne criera au scandale ! J'ai du mal à comprendre pour quelles raisons on peut mettre ces cotes sur ce match. Dimitrov est mieux classé, il n'est pas moins bon que De Minaur en indoor et sur la forme du moment, je ne peux pas dire que l'Australien m'ait ébloui beaucoup plus que Dimitrov. Si on juge uniquement avec le match du Bulgare face à Andujar alors c'est une erreur selon moi. De même que les matchs de De Minaur depuis le début du tournoi ne m'ont pas donné beaucoup d'indications. Il a quand même failli se faire sortir par Richard et battre ensuite Feliciano et Giron ne me donne aucune certitude à l'approche de cette demi-finale. Même si on avait mis des cotes identiques pour les deux joueurs, je n'aurais pas été surpris ni choqué. Il y a clairement value pour moi sur Dimitrov même si évidemment, il y a toujours une incertitude sur son réel niveau de jeu. Mais qu'est-ce qui nous assure que Dimitrov va passer à côté de ce match ? Il n'est pas dans la même situation que Goffin ou Paire par exemple...


L'avis de la rédaction

Humbert value à partir de 1.65
Dimitrov value à partir de 2.65