L'Italien (19 ans) n'en finit plus d'épater par sa précocité, sa maturité et son sang-froid. Il sera opposé à Gilles Simon pour une opposition de style qui ne va pas manquer de piment. Qualifié pour son premier quart de finale depuis sa finale à Moscou il y a un an, Adrian Mannarino est condamné à l'exploit face à Alexander Zverev. Le Français n'a plus battu un top 10 depuis trois saisons. Parmi les autres quarts de finale du jour, le tout aussi jeune Auger-Aliassime sera opposé à Struff, toujours en quête de sa première finale sur le circuit principal. Enfin, un autre espoir du tennis mondial, Davidovich, tentera de surprendre Diego Schwartzman. Présentation des quarts de finale avec notre consultant Florent Serra.


Gilles Simon vs Jannik Sinner

Choc des générations, entre notre Gillou national, 35 ans, et la jeune pousse Jannik Sinner, 19 ans. Seize ans d’écart séparent donc les deux hommes, mais pas que. En effet, ils possèdent des styles de jeu plutôt très opposés, avec un profil largement porté vers l’attaque du côté de Sinner, et un jeu accès sur le défensif pour Simon. Alors, jeunesse et fougue ou sagesse et expérience, qui prendra le dessus sur la rencontre et décrochera son ticket pour les demi-finales ? Sinner est de plus en plus impressionnant au fil des semaines. Après un excellent Roland Garros où le jeune italien s’est offert le scalpe de Zverev, avant de poser bien des problèmes au roi Nadal, le voici désormais à Cologne avec beaucoup d’ambitions. Il a tout simplement été injouable durant ses deux premiers tours, où il n’a laissé aucune chance aux pauvres Duckworth et Herbert. 7 petits jeux concédés sans pour autant être impérial sur ses mises en jeux, Sinner a plus ou moins tout réussi, avec une capacité incroyable à fixer ses adversaires avec sa lourdeur de balle.

Simon sera-t-il capable de faire déjouer Sinner avec sa vitesse de déplacement et ses grandes qualités de défense ou l’Italien sera-t- il trop puissant pour le Français ? Simon n’arrivera en tout cas pas dans un état de fraîcheur irréprochable. Après avoir joué 3 sets contre Shapovalov, on espère qu'il aura pu suffisamment récupérer pour affronter Sinner qui risque pas de l’épargner. Si Shapovalov a montré de gros signes de fatigue (et c’est compréhensible vu le nombre de matchs qu'il a disputés ces dernières semaines), Simon a parfaitement su faire jouer le Canadien pour aller s’offrir la victoire. Malgré ses 35 ans, il affiche une condition physique assez impressionnante et n’a pas vraiment eu de temps faible durant le match. Il faut dire que le court de Cologne, toujours très lent malgré l’enchaînement des matchs, joue probablement en faveur de Gilles. Il laisse au Français le temps dont il a besoin pour sa préparation et lui laisse l’opportunité de développer son plan de jeu. Malgré la lenteur de la surface, difficile d’imaginer Gilles Simon faire craquer le prodige italien. Il joue avec une confiance incroyable et semble très solide mentalement, toutes les qualités recherchées chez un futur très grand. L'enchaînement des matchs devrait également porter préjudice au Français, mais bon, il joue avec un tel relâchement qu’on a tout de même envie d’y croire. Sur un malentendu…

L'œil de Florent Serra : Autant je voyais Gilles battre Shapovalov et tout ce qu'on avait imaginé dans l'analyse d'avant-match s'est finalement produit. Autant contre Jannik Sinner, ça sera une toute autre histoire pour le Français. Contrairement à Shapovalov, je ne vois pas Sinner dérailler mentalement et s'agacer du style de jeu de Gilles. Je le trouve constant, solide du fond du court, il sert très bien et surtout il ne commet aucune faute. Il n'a pas un jeu à risque comme le Canadien qui finalement convient parfaitement à Gilles dans le sens où le Français sait qu'il va finir par le faire craquer. Contre l'Italien, j'ai des doutes sur un tel scénario. Sinner joue trop vite pour Gilles, il a beaucoup de sang froid. Il vient de surclasser Herbert, c'est quand même impressionnant. Sinner ne fera pas de doubles fautes contrairement à Shapovalov, il offrira très peu de points gratuits à Gilles. Sinner ne surjoue pas. Il frappe fort. Il me fait penser à Berdych. Un match très dur pour Gilles qui n'aime pas quand il est pris de vitesse. Je vois une victoire de l'Italien.


Alexander Zverev vs Adrian Mannarino

Après avoir été titré ici même la semaine dernière, Alexander Zverev va tenter le back to back afin de s’offrir un deuxième trophée en deux semaines sur ses terres. Pour cela, il faudra d’abord se défaire d’Adrian Mannarino, tombeur de Popyrin et Kecmanovic. Sasha Zverev n’a pas eu beaucoup de mal à aller chercher la victoire la semaine dernière à Cologne, la faute à un tableau quelque peu décimé, et à beaucoup d’occasions manquées chez ses adversaires. Hormis une manche perdue contre Harris, Sasha n’a pas concédé le moindre set lors du tournoi, et pourtant… Comme depuis des mois, le niveau de jeu de l’allemand n’a vraiment pas été celui d’un prétendant au top 5 mondial. Souvent dominé dans l’échange face à Harris et Davidovich Fokina, il n’a pas souvent été en mesure de remporter les longs rallyes et a simplement su profiter des nombreuses failles de ses adversaires. Il a su serrer le jeu lors des moments clés et ça a suffit. Il y a eu du mieux en finale, où il a semblé au dessus de FAA une bonne partie du match et n’a pas vraiment été inquiété. Mais comme d’habitude, Zverev a bien du mal à être constant et nous l’a une nouvelle fois prouvé ce mercredi en lâchant un set à Millman après avoir remporté la première manche sur le score de 6 jeux à 0. Alors, l’Allemand sera-t-il enfin capable de réaliser une prestation complète face à Mannarino ?

De son côté, le Français a bien profité des fébrilités de ses adversaires. Popyrin comme Kecmanovic ont tous deux affiché un niveau extrêmement faible à Cologne et n’ont jamais été en mesure de déborder Manna, qui a développé son plan de jeu habituel en distribuant sans faire de faute. Difficile de dire si ce sera suffisant cette fois-ci face au Z, mais pour le moment le Français a été propre, bien aidé par la lenteur du court qui lui donne des conditions optimales pour distiller ses balles comme il aime à le faire. Si l’historique entre les deux joueurs n’annonce rien de bon pour Mannarino (1 seul set remporté en 3 confrontations), il y a de quoi avoir des bons espoirs pour le tricolore, car le niveau de Zverev est toujours bien loin de son potentiel maximum et qu’il est souvent en difficulté sur les longs rallyes, chose qui devrait arriver assez souvent contre Adrian qui a un profil plutôt gratteur et qui n’hésitera pas à faire jouer Zverev. Mannarino a les armes pour remporter au moins 8 jeux dans ce match comme l'ont fait Millman, Davidovich et Harris. C'est un spot intéressant car il est capable de tenir la dragée haute à Zverev durant une bonne partie du match. Avec plus de 82% de points gagnés derrière sa première balle cette semaine, Mannarino devrait se donner quelques points gratuits, mais il devra impérativement saisir toutes les opportunités que lui donnera Zverev, et il y en aura forcément.

L'œil de Florent Serra : Zverev enchaine très bien en ce moment et il me semble bien physiquement. Il a réussi un très gros match contre Millman au tour précédent qu'il aurait perdu certainement il y a quelques mois de cela. De son côté, Mannarino aime bien l’indoor parce que ça lui permet de prendre la balle tôt, souvent à hauteur de hanche. Il a quelques armes pour prendre du temps à Zverev mais l’Allemand est beaucoup plus régulier désormais et ne perd quasiment plus aucun match lorsqu'il est largement favori. Zverev mène 3-0 dans les confrontations, ce qui prouve que le jeu d'Adrian ne gêne pas trop l'Allemand même si le Français lui a pris un set lors du dernier US Open. Honnêtement, je ne vois pas Mannarino le battre en indoor sauf gros coup de mou physique de l'Allemand. Mais pourquoi en effet voir Adrian marquer 8 jeux dans ces conditions indoor qui lui conviennent bien. Son dernier bon tournoi remonte à il y a un an. C'était déjà en indoor à Moscou où il avait perdu en finale contre Rublev.

Felix Auger-Aliassime vs Yoshihito Nishioka

Quel match nous attend ! La revanche du dernier Roland Garros où le Japonais s’était imposé à la surprise générale en 3 sets sur sa plus mauvaise surface... Nishioka mène donc 3-0 dans les confrontations avec également deux autres victoires en 2019 et 2015 sur dur. Le Canadien va-t-il enfin repartir victorieux ?

Auger est un joueur complet capable de bien jouer sur terre (2 finales) mais aussi en indoor depuis cette saison (3 finales à Marseille, Rotterdam et Cologne). Vainqueur au tour précédent de Gerasimov en 3 sets dans un match au scénario halletant, le Canadien a pour objectif de faire aussi bien que la semaine dernière. Pour cela, avant d'envisager une revanche face à Zverev, il faudra d'abord passer ce tour face à l'étonnant Japonais. Il devra évidemment s'appuyer sur sa qualité de service, ce que n'a pas su faire Struff (seulement 8 aces en 3 sets). Avec son jeu très à risque, l'équilibre est instable pour Auger qui est à la limite entre l'agressivité et la faute directe. Il aborde ce match avec de la confiance et sûrement de l'envie de battre enfin Nishioka. Après un tel enchaînement de match, l'aspect physique aurait pu entrer en ligne de compte mais d'abord, il a prouvé en février qu'il pouvait enchaîner deux semaines consécutives pleines en indoor. Et en plus, il a eu 24 heures de récupération en plus par rapport à Nishioka. C'est plutôt sur l'influx nerveux qu'il pourrait y avoir un risque. D'abord parce que c'est toujours difficile d'enchaîner après une finale, ensuite parce qu'il vient de disputer un match long et compliqué contre Gerasimov où il a raté 3 balles de match sur son service. Enfin, parce qu'il va affronter un adversaire qui l'a toujours bousculé et les doutes pourraient revenir si jamais le premier set est accroché et que le jeune Canadien ne parvient pas à se libérer et se détendre.

Dans l’ombre de Nishikori pendant de nombreuses années, Nishioka est désormais sur le devant de la scène. Quart de finaliste à Cincinnati en 2019 après avoir battu son compatriote Nishikori ainsi que De Minaur, il reste également sur une finale à Delray Beach et de belles victoires en 2020 : Evans, Humbert , Auger-Aliassime et plus récemment Edmund puis Struff sont tombés face au coriace Japonais. C'est un joueur à l’aise sur dur qui se déplace très bien avec une couverture de balle exceptionnelle. Capable de faire jouer le coup supplémentaire à ses adversaires, il arrive souvent à les faire déjouer. Énervant car on peut avoir l’impression qu’il renvoie tout tel une machine. Face à Struff il a très bien retourné et s’est procuré 9 balles de breaks. Il a également été efficace en revers croisé en jouant très long et en rentrant dans le court. Il a su géré les moments importants et a même mené dans cette dernière manche avant de finalement l’emporté au tie-break. Pas doté d’un gros service, il est redoutable de précision, avec 74% de première. Ce match sera forcément une longue bagarre entre deux joueurs qui sont en forme cette semaine. Auger trouvera-t-il enfin la clé qui lui permettra de vaincre ce Japonais à qui tout réussit ?

L'œil de Florent Serra : Nishioka est gaucher, il se déplace bien et son service slicé tombe sur le revers d'Auger, point faible dans le jeu du Canadien en retour de service. Pour autant, c'est logique de retrouver le Canadien favori en indoor face au Japonais même si Auger manque de rigueur face au style de jeu de Nishioka qui le pousse à faire des fautes (58 notamment à Roland Garros). Mais nous sommes en indoor, et cela peut favoriser Auger. Je vois le Canadien signer sa première victoire face à Nishioka. A une cote de 1.50, je trouve intéressant de partir sur Auger.


Alejandro Davidovich vs Diego Schwartzman

L'Espagnol a une revanche à prendre. En janvier dernier, il s’était incliné au deuxième tour de l’Open d’Australie, offrant peu de résistance à son adversaire. L’Argentin est depuis la reprise sur une dynamique très intéressante, finaliste à Rome en éliminant Nadal sur terre en deux sets, il a réalisé un superbe tournoi Roland-Garros en éliminant Thiem. Il sait jouer sur surface rapide, depuis deux saisons il a fait évoluer son jeu. Il ne se contente plus de jouer du fond du court, il prend la balle plus tôt, va vers l’avant et a fortement améliorer son service. Alejandro Davidovitch est en forme actuellement, solide sur sa mise en jeu avec un bon ratio de première balle, il sait faire le dos rond et saisir les opportunités quand elles se présentent. L’Espagnol retourne très bien et se procure beaucoup de balles de break. Il a d’ailleurs beaucoup de réussite dans cet exercice avec presque 40% de balles de break converties. A seulement 21ans, il montre des qualités mentales intéressantes. L’Argentin est favori à 1,31 mais il devra se méfier de l’Espagnol au 64% de victoires sur dur qui n’aura rien à perdre sur cette rencontre, il pourrait accrocher un set.

L'œil de Florent Serra : J'aime bien comment joue l'Argentin en indoor. Il joue bien, il prend la balle tôt. Ce n'est pas un pur terrien, il l'a déjà prouvé sur dur en remportant des tournois et remportant des victoires références. Il se déplace très bien. Il est juste un peu faible sur sa seconde. Concernant l'Espagnol, oui je suis évidemment de le retrouver à ce niveau si vite en indoor mais il n'a pas encore battu des top players pour me permettre d'affirmer qu'il est capable de tenir la cadence face à l'Argentin du fond du court. Parce que la clé du match, c'est clairement la capacité ou non de l'Espagnol à tenir la balle sans faire de fautes face à Schwartzman. Je ne pense pas que Davidovich soit capable de s'imposer. Contrairement à Zverev contre qui l'Espagnol avait très bien, le rythme du match sera différent. Après, l'Argentin reste imprévisible surtout sur dur mais c'est logique de le retrouver favori. J'ai pas envie de jouer Schwartzman à cette cote.


L'avis de la rédaction
⭐️⭐️⭐️ Victoire de Auger
⭐️⭐️ Victoire de Sinner / Au moins 8 jeux marqués par Mannarino vs Zverev
⭐️ Plus de 20 jeux dans le match Schwartzman vs Davidovich