Après sa victoire face à Tennys Sandgren, Jiri Vesely a l'occasion ce merdredi face à Egor Gerasimov d'atteindre pour la première fois en carrière un quart de finale en indoor sur le circuit ATP. Cette rencontre a un air de déjà-vu puisque les deux joueurs se sont déjà affrontés à Pune cette année. Le Tchèque l’avait emporté en finale en trois sets (7-6, 5-7, 6-3). A Dubai, en 2019, Gerasimov avait gagné en deux sets (7-6, 6-4). Sur une surface dure indoor, rapide, c’est un match qui s’annonce équilibré, plus que les cotes, largement en faveur de Gerasimov, ne le laissent penser. L’écart entre les deux joueurs, bons serveurs, puissants, est faible sur le papier et Jiri Vesely aura sa chance. Là encore, un match en trois sets ou en deux sets très serrés est tout à fait probable. Tout simplement car Gerasimov est un bon serveur tandis que Vesely reste un joueur qui a du mal à se déplacer et qui s’appuie surtout sur son jeu de service et sa puissance de coup droit. Le bilan de Vesely en indoor sur dur est de 5 victoires pour 14 défaites. Famélique pour un joueur de 27 ans qui est présent dans le top 100 depuis plusieurs années.

L’œil de Julien Varlet : Ce qui est intéressant pour Vesely, c’est qu’il vient de battre Sandgren. Mais Gerasimov joue vraiment bien en ce moment. Le Biélorusse est un cran aussi de Vesely ces dernières semaines. Vesely reste un joueur en phase descendante au classement alors que c’est l’inverse pour Gerasimov. Le match devrait être accroché mais à l’arrivée, ça sera le Biélorusse selon moi qui est le favori du match. Il a montré plus de choses en indoor ces derniers mois. Comme sa cote de favori est peu intéressante, on peut tenter une victoire de Gerasimov et plus de 23.5 jeux dans le match (3.15). Le Biélorusse est un joueur grand avec un bon service qui ne sera laissera pas prendre beaucoup de jeux de service. Il se déplace bien sur le court, bien mieux que Vesely qui est un peu lourd sur le terrain, c'est ce qui peut expliquer d'ailleurs ses difficultés en indoor. ll est souvent pris de vitesse contrairement à la terre battue où il a le temps de se positionner.


Frances Tiafoe vs Miomir Kecmanovic [2]

Joueur très inconstant, nonchalant mais doté d’un talent indéniable, Frances Tiafoe affronte le Serbe Miomir Kecmanovic. Avec ses frappes puissantes, Tiafoe a logiquement battu Corentin Moutet au premier tour. Cela devrait être plus dur face à un Kecmanovic bien meilleur défenseur que le Français. Néanmoins, l’Américain est sur une surface qui lui convient parfaitement. Sa forme est intéressante avec un tournoi Challenger remporté à Parme sur terre battue début octobre. En face, nous avons un Kecmanovic qui n’est pas parvenu à concrétiser sa bonne saison 2019. Spécialiste de la surface dure, on pensait que le Serbe allait confirmer son bon tournoi de Kitzbühel, qu’il a remporté, mais il n’en est rien. Deux défaites au premier tour à Rome et Roland-Garros. Deux défaites au deuxième tour à St-Petersbourg et Cologne. C’est un duel qui s’est déjà déroulé à deux reprises. En 2019, à Miami, Tiafoe l’avait emporté (7-6, 7-6) tandis qu’en 2018 à Newport Beach, Kecmanovic avait gagné (6-4, 3-6, 6-3). Si Frances Tiafoe prend l’initiative, rentre dans la balle et oriente le jeu. L’Américain devrait pouvoir s’imposer. Les bookmakers ne se trompent pas puisqu’ils voient aussi une victoire de Tiafoe à plus de 60%.

L’œil de Julien Varlet : Depuis sa victoire à Kitzbühel, on ne peut pas dire que Kecmanovic soit étincelant. Les deux joueurs ont le même style de jeu, ce sera un match de fond de court sur une surface un peu plus rapide que ce qu’on a vu dans les durs indoor en Europe. Je vais partir sur Frances Tiafoe (1.60) mais je ne le vois pas s’imposer si facilement que ça, en deux sets gagnants. La cote de Kecmanovic est élevée, ce qui donne envie de jouer le match en trois sets (2.05). Sur ce genre de court rapide, je donne l’avantage à l’Américain, qui tient un peu plus la route.

Tommy Paul [7] vs Radu Albot

Un deuxième Américain sera sur les courts kazakh dès 7h du matin puisque Tommy Paul affrontera Radu Albot. Joueur multi-surface, Tommy Paul est très performant en indoor depuis deux ans maintenant. Il possède une très belle main droite et un joli revers lui permettant d’accélérer la balle à sa guise. Même si Radu Albot a regoûté aux plaisirs de la victoire depuis la mi-septembre, le Moldave est encore un peu limité et fébrile dans le jeu en témoigne sa victoire en trois sets contre Popko. Albot est un joueur un peu plus défensif que Paul tandis que l’Américain aime jouer des balles tendues pour jouer en cadence. A ce niveau, je vois mal comment Albot, qui n’est pas un contreur pourrait résister aux coups de Paul. Les deux joueurs se sont déjà affrontés en 2016 lors des qualifications d’Acapulco. Tommy Paul l’avait emporté en trois sets.

L’œil de Julien Varlet : Sur dur indoor, je ne vois pas d’autre issue que Tommy Paul (1.50). Je le vois même s’imposer en deux sets gagnants (2.10). Il adore jouer à l’Américaine, avec des balles tendues et rapide. Ce style de jeu va lui permettre de prendre de vitesse Radu Albot. J’imagine un match qui soit tout de même accroché, un peu comme face à Travaglia avec un score du style 6-4, 6-4 ou 7-5, 6-3.


Fernando Verdasco vs John Millman [4]

Va-t-on assister à la revanche de Cologne lors de ce deuxième tour de Nur-Sultan ? Fernando Verdasco avait déjà affronté John Millman la semaine dernière. L’Australien, qui partait favori de peu selon les bookmakers, s’était imposé en deux sets (6-4, 6-2). L’Espagnol a beaucoup de mal ces dernières semaines et n’a gagné que contre des joueurs qui ont des difficultés comme Andy Murray ou James Duckworth. Le bilan n’est guère plus reluisant pour John Millman mais on a vu du mieux de la part de l’Australien. A Cologne, après sa victoire contre Verdasco, il a réussi à prendre un set contre Sascha Zverev. Un fait intéressant avant d’affronter Verdasco sur le dur indoor kazakh. Au vu du physique des deux joueurs, difficile d'imaginer Verdasco remporter le match en deux sets contre Millman. Verdasco restant un bon joueur de tennis, hargneux, qui peut inquiéter n’importe qui, il peut marquer un set comme Millman donc pourquoi ne pas partir sur un match en trois sets (2.10).

L’œil de Julien Varlet : Verdasco, ça fait longtemps qu’il a pas joué. Il a un peu les crocs avec sa défaite la semaine dernière. Millman est un super contreur mais avec son service slicé de gaucher et son coup droit de gaucher, il va pouvoir le sortir du court. La cote est bien plus alléchante que la semaine dernière à 2.60. John Millman peut toujours chiper un set à l’Espagnol donc on peut aussi tenter la victoire de Verdasco en trois sets (4.50).


L'avis de la rédaction
⭐️⭐️⭐️ ---
⭐️⭐️ Au moins 21 jeux dans le match Verdasco vs Millman / Victoire de Tommy Paul
⭐️ Victoire de Gerasimov / Victoire de Tiafoe