Quatre Bleus sont sur le pont dès ce lundi Porte de Bercy. Si Ugo Humbert partira favori face à Casper Ruud, il sera intéressant de voir ses jeunes camarades évoluer sur une surface qui n'est pas leur meilleure. Benjamin Bonzi, Hugo Gaston et Corentin Moutet ont tous les trois bénéficié d'une wildcard pour participer au Rolex Paris Masters. Plutôt à l'aise sur terre, vont-ils passer ce premier tour qui sera plus abordable pour Moutet et Bonzi que pour Gaston, opposé à Carreno Busta ? Toutes ces rencontres analysées avec l'oeil de pro de nos deux consultants Rodolphe Gilbert et Florent Serra.


Ugo Humbert vs Casper Ruud

Même s’il faut toujours se méfier de Casper Ruud, sa fin de saison n’est pas des plus exceptionnelles au vu de sa capacité à performer sur surface dur indoor. Le Norvégien n’a disputé qu’un seul match en cette fin d’année à Vienne où il s’est incliné dès le premier tour contre Sinner mais il a fait jeu égal avec l'Italien pendant un set. Sur cette surface rapide de Paris-Bercy, Ruud a encore un peu de mal à mettre en place son jeu. Il va affronter Ugo Humbert, une troisième fois cette année. A chaque fois, il y a eu trois manches, à l’avantage de Humbert à Auckland et de Ruud à Hambourg fin septembre. Le Norvégien va affronter un Français au summum de sa confiance puisqu’il reste sur un titre à Anvers, en éliminant Carreno Busta ou encore Evans et De Minaur. A St.Petersbourg, il avait batailler face à Rublev, perdant 7-5 au troisième set. Il arrive à Bercy, à domicile avec une belle confiance, une bonne forme physique. Son tableau est tout de même compliqué puisqu’après Ruud, Ugo Humbert devra affronter Stefanos Tsitsipas en cas de victoire.

L'œil de Rodolphe Gilbert (ex-entraîneur d'Ugo Humbert) : Je trouve la cote d'Ugo beaucoup trop basse. Je ne vois pas un match facile face à Ruud. Il est logiquement favori parce qu'il vient de remporter le tournoi d'Anvers mais attention, Ruud aussi a des armes et progresse. Et pour le moment Ugo n'a jamais bien joué à Bercy. Physiquement, ça devrait aller puisqu'il a eu une semaine pour récupérer. Mais c'est un match ouvert que j'aurais placé en 55-45. Ce sont deux joueurs de la même génération, très proches au classement et Ruud s'est bien amélioré sur dur. Pour gagner, Ugo devra faire un bon match. Il ne se considère d'ailleurs pas du tout favori sur ce match. Il va évidemment se méfier de Ruud et prendre ce match très au sérieux. Si les deux joueurs répondent présents, on aura une partie équilibrée. Ruud fait le jeu avec son coup droit tandis qu'Ugo devra être capable de tenir l'échange et changer de rythme. Pour se faciliter la tâche, Ugo devra bien servir. Il doit accepter l'échange et rester dans le profil du joueur en confiance, agressif et offensif qui vient de remporter un tournoi. C'est pas du tout cuit pour Ugo ce match !

L’œil de Florent Serra : Si je joue quelque chose sur ce match, je tente le 2-0 Humbert (1.90), Ruud a encore de grandes fébrilités en indoor. Il a vraiment besoin de temps pour s’organiser et préparer ses coups. Pour moi, Humbert est logiquement favori au vu de ce qu’il a démontré à Anvers, qu’il a remporté. Ruud est encore un peu fébrile sur seconde balle en indoor. Le Français a beaucoup de qualités, il prend très bien la balle, il va vers l’avant et a de bons changements de rythme. Il vient de gagner un tournoi en plus.


Corentin Moutet vs Salvatore Caruso

Duel de terriens entre Salvatore Caruso et Corentin Moutet. Deux joueurs qui se sont déjà affrontés à deux reprises par le passé, à chaque fois sur terre. Caruso l’avait emporté à Umag l’an dernier (7-5, 6-0) et Moutet avait gagné à Estoril en 2018 en trois sets (7-6, 2-6, 6-4). Les deux joueurs ont plus de mal sur cette surface dur indoor. Lucky loser après une défaite en trois sets contre Davidovich Fokina, Caruso sort de plusieurs matches serrés conte Evans et Polmans, deux joueurs qui ont une belle main. Cette année, l’Italien a eu du mal face aux gauchers puisqu’il a perdu les 4 rencontres qui l’ont opposé à des pattes gauches (Delbonis x2, Vesely, Pella). Il compte toutefois un ratio équilibré en carrière (34-34). En face, nous avons un Corentin Moutet qui après avoir perdu en qualifications l’an dernier, avait tout de même réussi à franchir un tour contre Lajovic et avait fait jeu égal avec Djokovic (défaite 7-6, 6-4). Même s’il reste sur deux défaites sur dur Harris (7-6, 6-2) à Anvers et contre Tiafoe (6-3, 6-2) à Astana ; Moutet va affronter un joueur qui est moins bon serveur et moins bon cogneur que Harris et Tiafoe. La qualité technique de Moutet et le fait qu’il joue à Paris devraient l'aider à s'imposer dans ce match potentiellement serré. D'ailleurs, les bookmakers ne les départagent pas. Ainsi, la cote de Moutet (1.85) semble intéressante.

L’œil de Florent Serra : Premier tour abordable pour Corentin Moutet malgré le fait qu’il n’ait pas bien joué contre Frances Tiafoe à Nur-Sultan. Caruso est un joueur qui est un peu plus à l’aise sur terre que sur dur malgré sa progression. Il sert pas mal en première, il se déplace bien, fait tout bien sans être exceptionnel dans un domaine particulier. Il a quand même besoin de temps pour s’organiser. Moutet a les armes dans son jeu et sa prise de balle tôt pour varier le jeu. Il reste sur un bon Bercy l’an dernier et je me dis qu’il a les armes pour le battre. Il va falloir que Moutet le sorte de sa filière de fond de court. Caruso a quand même de la confiance car il a perdu en trois sets contre Evans mais je pense qu’en indoor à Paris, ça devrait le faire pour lui. Je ne pense pas que Caruso a les armes pour repousser Moutet en fond de court et le surprendre.

Benjamin Bonzi vs Federico Coria

Nouveau duel de terriens entre Federico Coria et Benjamin Bonzi mais avec un net avantage en terme d’expérience en indoor pour le Toulousain. Après un bon Roland-Garros, Bonzi a continué sur terre avant d’aller jouer à Istanbul sur dur extérieur la semaine passée. Il y a effectué un excellent résultat avec une défaite en demi-finale en trois sets contre le vainqueur du tournoi Ilya Ivashka. A Hambourg, il perd contre Botic van de Zandschulp, demi-finaliste, au premier tour. En face, Federico Coria a remporté ses deux premiers matches en indoor cette année. Il n’a en tout disputé que 6 matches sur cette surface en carrière. La victoire qu’il a obtenue contre Arthur Rinderknech est tout de même vraiment très étonnante et malgré un match qui ne sera pas facile pour le Français, Bonzi devrait prendre l’avantage dans cette rencontre qui se disputera sur le court n.1, réputé pour être très rapide.

L’œil de Florent Serra : Federico Coria est vraiment un pur terrien. Il a entrecoupé deux tournois sur dur pour aller jouer sur terre battue. Je vois un match avec des échanges dans la rencontre. Je vois plus Bonzi sur ce match car Coria n’est pas habitué à la surface. C’est vraiment un bon tour pour le Français de prendre Coria. C’est aussi un bon tour pour l’Argentin de prendre Bonzi cela dit. Je suis toutefois très étonné de voir Bonzi autant favori dans ce combat de fond de court. Coria qui est top 100 est trop sous coté par les bookmakers. La cote est tout de même value même si Bonzi a un avantage sur le match. Je ne le vois pas autant favori que ça. Après je ne le vois pas perdre pour autant.


Hugo Gaston vs Pablo Carreno Busta

La surprise de Roland-Garros Hugo Gaston est de retour à Paris mais sur un terrain dur en indoor bien différent de la terre battue lente de Paris fin septembre. Défait en qualifications du Challenger de Hambourg, il est parvenu à battre Sumit Nagal au premier tour, qui a fini par abandonner mais s’est incliné contre le futur vainqueur du tournoi Sebastian Ofner. Il va avoir du mal à prendre le jeu à son compte face au métronome Pablo Carreno-Busta, très à l’aise sur surface dure, et ce même si ses derniers résultats sont peu reluisants avec une défaite au deuxième tour à Anvers contre Humbert et contre Anderson à Vienne. Superbe contreur, Carreno-Busta ne devrait pas avoir du mal à se défaire de Gaston sur cette surface qui s’annonce aussi rapide que l’an dernier. Tête de série n.9, il possède un tableau intéressant pour aller loin dans ce tournoi qu’il n’a pas joué l’an dernier. Il peut enfin battre son meilleur résultat s’il dépasse le deuxième tour. Struff au deuxième tour puis Goffin au troisième, l’Espagnol a une bonne chance de retrouver son compatriote Rafael Nadal en quart de finale. Au vu des côtes proposées par les bookmakers, il peut être intéressant de tenter une victoire en deux sets de l'Espagnol. Mais méfiance, son "tank" face à Anderson laisse à penser qu'il a hâte de finir la saison, lui qui a beaucoup joué - et gagné - depuis la reprise.

L’œil de Florent Serra : Je crois beaucoup moins en Gaston sur dur indoor que sur terre battue. En face, on a un Carreno-Busta très solide. Malgré le fait qu’il ait balancé son dernier match, logiquement en Masters 1000, il va avoir envie de jouer. Les conditions de jeu sont vraiment différentes pour Gaston avec un jeu beaucoup plus rapide. Il peut tout de même être dangereux s’il a le même niveau de jeu qu’à Roland, Carreno-Busta est plus à l’aise sur dur extérieur mais il a souvent la solidité et la régularité. Il retourne bien, termine bien les points, se déplace bien. La seule interrogation, c’est : est-ce qu’il a envie ? Ce n’est pas idiot de partir sur une victoire en deux sets mais il y a cette interrogation née de ce non-match face à Anderson cette semaine.


L'avis de la rédaction
⭐️⭐️⭐️ ---
⭐️⭐️ Plus de 20 jeux dans le match Humbert vs Ruud ✅
⭐️ Victoire de Bonzi ✅ / Victoire de Moutet ✅


Pour suivre l'auteur de cet article sur twitter : https://twitter.com/Romain_Tmb77

Romain Tamburrino

Passionné de tennis depuis mon enfance, j’ai décidé de commencer à pratiquer ce sport en tant qu’amateur il y a trois ans. Cela m’a permis de comprendre ce que pouvait ressentir un joueur professionnel en match sur le plan mental. Mon expérience en tant que bénévole dans un tournoi ITF féminin et en tant qu’arbitre amateur me permet de me placer dans toutes les situations, que ce soit côté joueur ou arbitral. Sur un plan professionnel, je suis pigiste L’Equipe depuis 6 ans et après être passé par les rédactions de TF1, RMC Sport et Eurosport, je suis fier d’avoir rejoint l’équipe de Tennis Break News pour analyser les rencontres masculines et féminines tout au long de la saison.