Après les qualifications au 2ème tour ce lundi d'Ugo Humbert, Corentin Moutet et Benjamin Bonzi, quatre nouveaux Bleus entrent en lice ce mardi. Finaliste à Astana, Adrian Mannarino partira favori face à Lajovic mais méfiance quant à la condition physique du Français. Gilles Simon aura aussi la faveur des pronostics face à Tommy Paul, tout comme Herbert face à Sandgren battu par l'Alsacien à Cologne il y a deux semaines. En revanche, Richard Gasquet aura sur le papier la tâche difficile de battre Taylor Fritz. Présentation des rencontres du jour avec notre consultant Florent Serra qui a côtoyé les tricolores sur le circuit entre 2002 et 2015.


Gilles Simon vs Tommy Paul

Il y a du mieux dans ce que fait Gilles Simon depuis un mois. Le Français, malgré des difficultés physiques évidentes, rejoue bien mieux que lors du retour du tennis au mois d’août. Sa défaite contre Shapovalov était intéressante à Paris et sur le dur indoor de Cologne, Simon avait tenu tête à Bautista Agut et écrasé Fucsovics. Toujours à Cologne, il s’était défait de Shapovalov avant de rivaliser avec Sinner. Au niveau des résultats, Tommy Paul connaît des hauts et des bas. Des bas avec une défaite en deux sets contre Feliciano Lopez à Anvers et des hauts avec deux victoires et une défaite au tie-break du troisième set contre John Millman à Nur-Sultan. Lors de cette rencontre, tout dépendra de l’état de forme de Gilles Simon. A 100%, le Français possède toutes les qualités pour contrer le jeu tendu et puissant de Tommy Paul. L’Américain peut être aussi un peu usé par son long voyage du Kazakhstan à Paris. Et petite information intéressante, l'Américain a déclaré qu'il commençait à saturer de cette période si particulière avec des "bulles" sanitaires mises en place sur tous les tournois. Malgré tout ça,la cote de Tommy Paul, qui ne fait que grimper, semble un peu trop haute. Un match serré n'est pas impossible à moins que le jeu du Français n'écœure définitivement Tommy Paul...

L’œil de Florent Serra : Gillou est bien en ce moment ; il est en forme et a retrouvé ses jambes. Il bat des bons mecs et perd de peu contre des grands joueurs. Il a retrouvé de la confiance sur cette surface qui lui permet de changer les rythmes. Je pense que ça va passer sur Paul car Simon perd peu de points. Paul aime jouer du fond mais manque d’agressivité pour battre Gilles. Gilles est régulier ces derniers temps. Attention au petit décalage horaire pour Tommy Paul aussi car cela reste un voyage pénible de revenir du Kazakhstan. Gilles a retrouvé son bon coup droit long de la ligne la semaine dernière et il ne fait aucun doute qu’il utilisera cette arme. Sa cote est un peu faible et pas très intéressante mais aucune envie de miser sur Paul sur ce match.


Tennys Sandgren vs Pierre-Hughes Herbert [WC]

Revanche du 20 octobre dernier à Cologne entre Tennys Sandgren et Pierre-Hughes Herbert. Les deux joueurs s’étaient affrontés en Allemagne et le Français l’avait emporté en trois sets (6-3, 3-6, 6-3). C’est la première fois que l’Américain figure dans le tableau principal de Paris-Bercy. Hormis à Cincinnati (New York) cette année où il atteint les huitièmes de finale, il n’est pas un habitué des bons résultats en Masters 1000. Pierre-Hughes Herbert ne fait pas mieux, surtout à Bercy, le Français a toujours perdu au premier tour sauf en 2013 lors de sa première participation où il avait atteint le deuxième tour perdant contre Djokovic. Rappelons ce que disait notre consultant Rodolphe Gilbert lors de l’analyse de ce match la semaine dernière : « Sandgren ne gagne pas de match. Les conditions indoor sont très bonnes pour Herbert. Le Français va poser des problèmes à Sandgren avec son style de jeu. » C’est effectivement le cas, Sandgren n’y arrive pas. Il s’est d’ailleurs infligé une course torse nu sous la neige après sa défaite contre Vesely au premier tour la semaine dernière, signe de sa motivation. L’Américain est d’ailleurs à la recherche de sa première victoire en indoor depuis le 7 novembre 2018, au challenger de Knoxville contre Henri Laaksonen. En face, nous avons un Pierre-Hughes Herbert sous courant alternatif mais ses résultats sont peu reluisants avec des défaites contre Radu Albot ou encore Vitaliy Sachko, classé au-delà de la 500e place mondiale à Vienne. A Paris, il devrait avoir un regain de motivation, sachant qu’il ira loin dans le tournoi vu qu’il joue le double avec Nicolas Mahut. Les cotes sont à l’avantage de Pierre-Hughes Herbert mais au vu de l’irrégularité des deux joueurs, un nouveau match en trois sets est possible.

L’œil de Florent Serra : Cette surface rapide - ils joueront sur un court annexe et pas sur le Central - peut convenir à Sandgren. Sandgren est un joueur qui aime brouiller les pistes et emmener son adversaire dans un match sans rythme dans le but de placer une attaque de coup droit slicé ou en décalage. Herbert est le joueur typique qui n’est pas mis en danger car Pierre-Hughes va pouvoir imprimer le rythme avec son service-volée. Il suffit que sur un jeu, un des deux soient moins bien pour prendre de l’avance et la conserver avec leur service. Une cote qui peut tout aussi être intéressante est le 2-1 Herbert à 3.50.


Richard Gasquet vs Taylor Fritz

Lors de la table ronde organisée par Gaël Monfils sur Twitch, Richard Gasquet faisait état d’une participation entre guillemets à ce tournoi de Paris-Bercy en raison d’une petite blessure contractée à l’entraînement jeudi matin. Richard Gasquet est finalement bien dans la bulle et dans le tableau. Est-il à 100% ? Nous ne pouvons l’assurer. Le Français a du mal à jouer des rencontrent qui durent plus d’une heure, en témoigne ses deux matches en trois sets qui se sont conclus par une défaite contre Daniil Medvedev à St.Petersbourg et contre Alex de Minaur à Anvers. Les deux joueurs ne se sont jamais affrontés mais sur une surface dure, Taylor Fritz semble avoir l’avantage physique. La technique de Richard Gasquet et son revers fantastique pourront très surement lui permettre de gagner un set mais le physique de Fritz et ses coups puissants devraient faire le travail pour se qualifier au deuxième tour. La côte de Taylor Fritz (1.62) a augmenté ces dernières heures et commence à devenir value compte tenu de l’état de forme annoncé et affiché par Richard Gasquet. Cependant, attention, le match a été programmé sur le Central, court plus lent que les annexes. Cela pourrait donc favoriser le Français.

L’œil de Florent Serra : Richard a été bon à chaque match qu’il a disputé mais à la longue, en trois sets, il tire la langue, ça devient un peu dur. Le Français a du mal dans le combat et l’incertitude physique est déterminante. Au vu de ce qu’a produit Richard depuis quelques semaines, j’ai plutôt tendance à mettre Richard Gasquet en avant (2.40). Il faut espérer que Richard gagne en deux sets car en trois sets si le premier set dure longtemps, je ne tiens pas cher de la peau de Richard.


Adrian Mannarino vs Dusan Lajovic

Depuis sa tournée sur terre battue manquée, Adrian Mannarino est en progression avec de bons résultats obtenus à Cologne puis à Nur-Sultan où il atteint la finale en perdant (7-5, 6-1) contre John Millman. Malheureusement le Français arrive tout droit du Kazakhstan et n’aura qu’un seul jour de repos véritable et encore, s’il a pris l’avion ce lundi. De plus, il semblerait d'après nos informations que le Français ne soit pas à 100% physiquement et cela s'est vu d'ailleurs lors de la finale dimanche où il n'était pas très vif sur les jambes, sombrant totalement dans le 2ème set. Il va affronter Dusan Lajovic, qui est un joueur un peu plus à l’aise sur terre mais capable réaliser de belles performances sur dur. Il n’a jamais performé à Bercy puisque son meilleur résultat n’est qu’un deuxième tour en 2015. Ses tournois en salle sont peu prometteurs au vu des résultats puisqu’il a perdu contre Tiafoe à Anvers (6-3, 7-6) et contre Sonego à Vienne (6-4, 6-3) mais ces défaites sont à relativiser puisque l'Américain et l'Italien étaient plutôt en forme. Le Serbe reste pour le moment sur quatre défaites consécutives et va tout faire pour ne pas en encaisser une cinquième face à Mannarino. Les premiers matches font état d’une surface rapide avec un rebond bas qui devrait convenir à Mannarino, à condition qu'il puisse jouer normalement. Un forfait ne serait pas à exclure.

L’œil de Florent Serra : La cote de Mannarino semble haletante, elle ne fait d'ailleurs que monter, mais cela s'explique par la condition physique du Français. Après plusieurs semaines plutôt satisfaisantes, Adrian risque de payer physiquement l'enchaînement des matchs et des tournois. Sur le papier, en indoor, il est largement au-dessus à Lajovic. Avec le gazon, le dur indoor est une surface qui lui convient parfaitement. Lajovic reste un joueur qui est capable de jouer très tôt et vite même s’il ne nous a pas régalé sur ses précédents tournois indoor. Adrian a vraiment une prise de balle tôt avec une balle qui ne rebondit pas. Il est capable d’emmener Lajovic dans le dur. Mais, c'est si Adrian se présente à 100% sur le court, ce qui est peu probable avec le voyage (10 heures), le jet lag et la fatigue... Ils vont jouer sur un court annexe, très rapide, donc il faudra que Adrian soit très vif sur ses jambes pour tenir la balle sans faire de fautes.