Aryna Sabalenka arrive au stade des quarts de finale après un parcours sans trop de difficultés. Elle est venue à bout de Jasmine Paolini au premier tour et Stefanie Voegele au second tour. Elle a été expéditive face à des joueuses qui n’avaient pas la puissance pour rivaliser. Malgré ça, la Biélorusse confirme sa forme du moment après son titre à Ostrava avec une bonne qualité de service. Dans le jeu, elle met toujours autant d’intensité avec de grosses frappes autant en coup droit qu'en revers. Elle prend toujours beaucoup de risques dans ses frappes, mais ce risque devient minime quand la confiance est présente comme en ce moment. Elle va retrouver une joueuse qui pourrait bien l’embêter dans le combat au niveau de la puissance de frappe. Océane Dodin a su se rassurer après un premier tour très laborieux. La Française s’est défaite de la Roumaine Cirstea (6-4, 6-4) dans un match très complet de sa part avec une efficacité au service clairement retrouvée. Sa régularité dans l’échange fut bien meilleure avec toujours autant de puissance et de frappes lourdes. Océane est ici à Linz pour tenter d’intégrer une qualification directe pour le tableau principal de l’Open d’Australie. Il lui manque encore une victoire aujourd'hui pour y parvenir. On connaît les qualités de la Française capable de tenir tête aux meilleures joueuses comme à St Petersbourg en février dernier face à Elena Rybakina. Ce match est donné largement en faveur de Sabalenka en raison de son classement et de sa grande forme actuelle. Pour autant, Océane Dodin a les arguments pour rivaliser comme elle a pu le faire à l'US Open. Il est à noter toutefois que Sabalenka joue mieux en ce moment que sur ce premier tour de l'US Open. Avec son service, son jeu puissant et plus régulier où elle cherche à limiter les fautes comme pendant son second tour, elle est capable de venir embêter des joueuses comme Konta, Rybakina ou Halep à Indian Wells en 2018. Son fort caractère et son mental pourraient lui permettre de rien lâcher pour tenter de décrocher une victoire importante en vue de 2021. Elle vise une première demi-finale sur le circuit WTA depuis 2017.


Veronika Kudermetova vs Elise Mertens

Veronika Kudermetova continue de performer depuis son quart de finale à Ostrava. Elle a connu un second tour pas simple du tout. Arantxa Rus a joué complètement sa chance en venant l’agresser tout étant solide à l'échange. Ce match s’est joué sur des détails où la Russe en sort vainqueur. Elle est beaucoup moins régulière au service qu’à Ostrava. Un service qui est le précurseur de son jeu pour venir vers l’avant et dicter l’échange. Elle a été bien bougée en étant souvent poussée à la faute. Son quart de finale ne sera pas de tout repos face à une joueuse en pleine confiance. Elise Mertens sort d’un match titanesque face à Vera Zvonareva. La Russe a sorti son meilleur match de l’année 2020. Elise Mertens a dû jouer s'employer pour remporter ce match avec un jeu très offensif et notamment un revers impressionnant long de ligne ou croisé. Elle trouvait chaque fois les zones parfaites. Très solide en défense avec une énorme couverture de terrain, elle a aussi présent dans les moments importants grâce à son service. La Belge est clairement la joueuse la plus impressionnante du tournoi sur ces deux premiers tours. Dans ce match, elle est logiquement la favorite. Elle a bien le jeu pour pousser la Russe à bout avec une défense juste remarquable et un tennis à la fois précis et offensif. La Belge devrait s’imposer pour se qualifier pour sa troisième demi-finale depuis la reprise en août dernier. Même si sa cote est pour le moment un basse. Attention à ce qu'elle ne chute pas trop, ce qui pourrait cette fois donner un peu plus d'intérêt à Kudemertova (à partir de 3.00)

Nadia Podoroska vs Ekaterina Alexandrova

Nadia Podoroska continue d’impressionner. C'est une véritable guerrière sur le court qui ne lâche rien en donnant tout. Dans son match du second tour, elle était opposée à l’imprévisible Camila Giorgi. Un match bien compliqué avec un premier set où l'Argentine avait du mal à trouver le rythme et le jeu pour déstabiliser une Italienne en pleine confiance. Elle n’a pas lâché et a su trouver les armes pour retourner ce match. Elle a montré une qualité de retour bien meilleure avec plus de longueur de balle afin d’empêcher les assauts italiens. Elle propose un jeu agressif qu’elle a su remettre en place pour laisser Giorgi sur la défensive. Une situation qu’elle n’apprécie pas. Le tennis de l'Argentine est très flamboyant avec beaucoup de variété dans son jeu. Elle sait attaquer en construisant très bien ses points et en utilisant l’amorti à bon escient. Sa défense remarquable lui permet de couvrir une grosse partie de terrain avec sa bonne mobilité. Plein d’arguments qui seront importants dans son quart de finale. À ce stade de la compétition, elle va retrouver Ekaterina Alexandrova, une joueuse qui avait fait forte impression en début d’année avec son titre à Limoges suivi d’un autre à Shenzhen en enchaînant 12 victoires d’affilées. Depuis la reprise en août dernier, la Russe est sur courant alternatif avec du bon et du moins bon et un bilan de 8 victoires pour 16 défaites toutes surfaces confondues. Elle retrouve des couleurs cette semaine en enchaînant deux victoires d’affilées sur dur. Pour autant, elle propose une qualité de service irrégulière avec une prise de risque sur seconde balle. Dans le jeu, elle propose un tennis similaire à Camila Giorgi mais avec une vitesse de balle bien moins importante. Des frappes plus lourdes que rapides et un jeu sans variation où elle cherche toujours le coup gagnant en forçant un peu trop parfois. Elle aime dicter le jeu et mettre la pression sur l'adversaire. Son point faible reste quand même sa mobilité qui reste limitée quand elle se fait bien malmener. Dans ce match, la Russe est donnée largement favorite. Pourtant, Nadia Podoroska aura bien son mot à dire avec son tennis offensif et bien plus régulier. Elle pourrait faire la différence sur sa mobilité et son explosivité lui permettant d’être plus active sur les jambes et d’avoir un meilleur temps de réaction. Son intelligence de jeu lui permettra de s’adapter à son adversaire en variant la longueur et son engagement dans ses frappes pour mettre la Russe en position défensive. Une chose que ce dernier n’aime pas du tout. L'Argentine pourrait bien créer un nouvel exploit pour rejoindre les demi-finales. La value est clairement de son côté par rapport aux prestations des deux joueuses dans ce tournoi.


Barbora Krejcikova vs Aliaksandra Sasnovich

Krejcikova est bien l’une des joueuses du circuit qui fait forte impression tout en discrétion. Du haut de ses 24 ans, elle a décidé de plus s’impliquer en simple pour réussir tout autant qu’en double. Elle a atteint les huitièmes de finale de Roland-Garros et les quarts de finale à Ostrava avec un match accroché face à Azarenka. Aujourd’hui, elle se retrouve une nouvelle fois au stade des quarts de finale. La Tchèque propose un tennis très opportun porté vers l’avant avec des coups précis et tranchants. Un tennis qui peut paraître très nonchalant mais très efficace. Un service très bien rodé avec beaucoup de variations de zone et d’effets (slice ou kick). Dans le jeu, elle fait très bien tourner la balle lui permettant de prendre l’ascendant dans l’échange. Elle est capable de monter à la volée avec une main excellente. Elle a su montré un mental de guerrière lors du second tour face à une Belge qui fut compliquée à déborder. Elle a su être solide dans les moments importants. Elle a confiance en elle et son jeu pourrait lui permettre de continuer son aventure en venant à bout de son adversaire. Aliaksandra Sasnovich sort d’un second tour bien compliqué face à une épatante Jana Fett qui présentait un tennis opportun et agressif. La Biélorusse a su prendre le dessus avec une fraîcheur physique bien meilleure face à une Croate qui enchaînait son 4ème match de la semaine. Sasnovich a bien été aidée par les 13 doubles fautes de son adversaire dont 10 dans le deuxième et troisième set dû à un manque d’énergie dans les jambes pour la Croate. Son service n'est pas si rassurant chez elle avec à peine 50 % de premières et peu d’efficacité derrière celle-ci (66 % de points remportés). Dans le jeu, elle aime varier le jeu pour bien construire ses points. Une construction de points qui pourrait s’avérer compliquée face à une joueuse opportuniste comme la Tchèque. La Biélorusse est donné favorite de ce match. Dans l’opposition, Krejicokova propose un jeu bien plus plaisant et régulier depuis le début de la semaine. Elle possède le style de jeu que n’aime pas Sasnovich. C’est-à-dire un jeu agressif vers l’avant. La Tchèque a clairement une carte à jouer et la value est clairement sur elle avec son service efficace et son efficacité dans le jeu qui devraient prendre le dessus dans ce quart de finale.


L'avis de la rédaction
⭐️⭐️⭐️
⭐️⭐️ Victoire de Krejcikova / 1 set Podoroska / Victoire de Mertens (ne pas prendre en dessous de 1.45)
⭐️ Victoire de Podoroska / 1 set Dodin

Pour suivre l'auteur de cet article sur Twitter : https://twitter.com/WTAntho