Sa troisième demi-finale était la bonne ! Cette fois en position de favori, Jannik Sinner est parvenu à se qualifier pour sa première finale sur le circuit ATP. Ca sera en revanche la troisième pour Vasek Pospisil, en quête lui aussi d'un premier titre ! Le Canadien avait notamment perdu contre Gaël Monfils en février à Montpellier.

L'Italien est très en forme en cette fin de saison, comme l'année dernière. C'était déjà en fin d'année que Sinner avait pointé le bout de son nez sur le circuit ATP avec une demi-finale à Anvers et un titre au Next Gen. Pour arriver jusqu'en finale de ce tournoi de Sofia, Jannik Sinner a battu le Hongrois Marton Fucsovics (6-2, 6-4), le Suisse Marc-Andrea Huesler (6-3, 6-4), l'Australien Alex de Minaur (6-7, 6-4, 6-1), tête de série numéro 3, et enfin en demi-finales le Français Adrian Mannarino (6-3, 7-5). Des matchs plutôt maitrisés par l'Italien qui partait d'ailleurs favori à chaque fois, signe qu'il a pris de envergure en 2020 malgré ses 19 ans et qu'il est désormais pris très au sérieux par les bookmakers.

Le Canadien Vasek Pospisil a quant à lui moins convaincu dans le contenu de ses matchs avec plus d'inconstance. Vainqueur dans la douleur du lucky-loser ukrainien Illya Marchenko (6-2, 5-7, 7-6) puis de l'Allemand Jan-Lennard Struff, tête de série numéro 4 (6-3, 6-4), il a ensuite enchaîné face à l'Australien John Millman, tête de série numéro 6 (6-3, 6-2) puis le Français Richard Gasquet (6-7, 6-2, 6-0). La qualité et l'état physique de ses adversaires ont représenté une adversité un peu moins forte pour Pospisil.

Autre point important, aucun des deux finalistes de ce tournoi de Sofia n'est tête de série. Peu importe le vainqueur de cette finale, un titre n'aura pas le même impact dans la carrière de Vasek Pospisil, âgé de 30 ans, et déjà joueur professionnel depuis 13 ans, que dans celle de Jannik Sinner, 19 ans seulement et professionnel depuis 2 ans. Ce dernier est dans tous les cas promis à un grand avenir dans le tennis professionnel, alors qu'il est légitime de penser que c'est une opportunité incroyable pour Pospisil face à un adversaire, très talentueux, mais moins impressionnant qu'un top 10 mondial.

Les deux joueurs ont des caractéristiques et des jeux relativement similaires, même si leur force est différente. L'Italien a un jeu basé sur le fond de court, il s'appuie sur un service de qualité, pour poser son jeu d'attaque. Il monte très peu au filet, et préfère s'appuyer sur de longs échanges pour user son adversaire, physiquement et mentalement. Le Canadien, quant à lui, a un gros service, il s'appuie sur cette qualité de service pour se faire breaker peu de fois, et remporter les points importants. Il abuse plutôt d'échanges courts, avec des attaques franches et des montées au filet, où il profite de sa grande taille (1m93). Les deux joueurs ont un ratio de victoires légèrement positif sur cette année 2020 si particulière (12V-9D pour Pospisil, 14 V-11D pour Sinner).

Mieux classé à l'ATP (44e contre 74e), et plus solide sur la durée d'un match, c'est logiquement l'Italien Jannik Sinner qui est favori de cette finale. Les cotes semblent cependant relativement déséquilibrées pour une finale dans un match où tout peut arriver. Certes, le jeune prodige italien est sans doute le plus régulier et le moins perméable à la pression des deux joueurs malgré son jeune âge et sa relative inexpérience à ce niveau. En effet, bien qu'il semble maître de ses émotions, on ignore comment il abordera ce rendez-vous. Sinner a quelque chose pour lui, c'est qu'il perd très rarement contre des joueurs moins bien classés que lui. L'une des clés de ce match devrait être le premier set de cette finale, les deux joueurs ayant un taux de victoires de plus de 75% après avoir remporté le premier set, mais de moins de 15% après l'avoir perdu. On devrait pouvoir s'attendre à un match serré, légèrement à l'avantage de l'Italien sur le papier tout de même.

Vasek Pospisil : « Je suis heureux d'être en finale. Ce tournoi aurait pu être terminé pour moi il y a longtemps. Au premier tour, mon adversaire a servi pour le match ... Cependant, les choses ont changé en ma faveur et demain je jouerai en finale ... J'essaierai de profiter du match. Comme je l'ai dit, ce tournoi aurait pu être fini pour moi il y a longtemps. Sinner est un super talent, je vais essayer de montrer le meilleur dont je suis capable. Nous parlons de la finale d'un tournoi, donc je ne peux pas m'attendre à un match facile. »

Jannik Sinner : « Pour moi, c'est évidemment super d'être en finale ici. Et évidemment jouer un match de plus pour moi est plus important. Jouer ma première finale cette année, c'est bien, dans le dernier tournoi de l'année, et essayer pour finir de la meilleure façon possible. Je suis donc très heureux pour la finale et j'ai hâte d'être sur le court. »

L'œil de Julien Varlet : C'est logique de mettre Sinner favori mais je m'attends à un match serré. Pospisil sert tellement bien qu'il aura forcément des occasions dans ce match pour mettre la pression sur l'Italien. Face à un joueur aussi offensif que le Canadien, qui monte au filet dès que possible, il sera intéressant de voir comment Sinner va s'adapter et s'il va réussir à imposer son jeu. Je ne m'attends pas à un match facile. Je ne serais pas surpris d'avoir deux sets serrés ou même un match en trois sets. Oui Sinner est un cran au-dessus et il progresse fortement mais Pospisil aura quelques atouts pour venir l'embêter. Tactiquement, Pospisil va l'agresser, va bien servir et prendre la balle tôt et sur un jeu de retour, il aura au moins une opportunité de break. A lui de la saisir et de conserver ses mises en jeu ensuite avec sa grosse première balle.