Pour cette première journée du Masters, nous aurons droit au remake de la dernière finale entre Dominic Thiem et Stefanos Tsitsipas qui avait vu le Grec s’imposer en trois manches après plus de 2h30 de combat (6-7, 6-2, 7-6). Après la prise du premier set, l’Autrichien s’était un peu relâché en début de deuxième manche, permettant à Tsitsipas de refaire son retard avant de s’adjuger le titre dans un dernier tie-break maîtrisé, où Thiem aura regretté quelques fautes évitables, notamment en coup droit. Globalement plus solide dans la rencontre (34 coups gagnants pour 16 fautes directes contre 33/40 pour Thiem), Tsitsipas était devenu par la même occasion, à 21 ans et 3 mois, le 6e plus jeune vainqueur du Masters de l’histoire derrière McEnroe, Sampras, Agassi, Hewitt et Becker.

Un an s'est écoulé et malgré une année 2020 très particulière, écourtée de presque six mois et amputée de Wimbledon et six Masters 1000, certains joueurs comme Dominic Thiem n’ont, semble-t-il, pas été plus perturbés que cela par cette saison si spéciale. Avec un bilan de 76% de victoires cette année, l’Autrichien n’a, certes, remporté qu’un seul tournoi, mais quel tournoi ! Il a réussi à décrocher son premier Grand Chelem à New York, battant successivement Daniil Medvedev (6-2, 7-6, 7-6) et Alexander Zverev (2-6, 4-6, 6-4, 6-3, 7-6) pour inscrire son nom au palmarès. N’oublions pas non plus qu’en début d’année, Thiem s’était hissé en finale de l’Open Australie en éliminant notamment Nadal et Zverev avant de chuter en cinq manches face à Novak Djokovic. Seul point noir pour lui : une saison limitée à seulement 7 tournois, et une préparation en indoor tronquée par une blessure au pied survenue à Vienne, où il avait  été battu par un joueur qu’il retrouvera bientôt, Andrey Rublev (7-5, 6-2). Blessure qui l’avait d’ailleurs obligée à déclarer forfait à Bercy. Si son manager Herwing Straka a récemment déclaré que « Dominic se sentait de nouveau bien » et qu’avec « une semaine de préparation il sera de retour sur la bonne voie », les dernières semaines de l’Autrichien n’ont pas été de tout repos émotionnellement. « Rien n’est tranquille en automne », résume-t-il avant de reprendre :

«Ces dernières semaines ont été assez chargées. Après avoir perdu en quart chez moi à Vienne, j’ai récupéré de ma blessure au pied. Ça m’a pris deux, trois jours puis j’ai commencé ma préparation pour les Finals à Londres. C’était une semaine où j’avais des centaines de choses à l’esprit. Mon coach Nicolas Massu a vécu la terrible attaque terroriste survenue à Vienne (le 3 novembre ndlr) puisqu’il dinait proche du lieu de l’attentat et a été enfermé jusqu’à 2h30 du matin. C’est une attaque qui a choqué le monde entier et d’un coup, la vie s’est arrêtée en Autriche. Ajouté à ça, il y a la situation liée au Coronavirus qui est très préoccupante ici. Je vais à Londres avec une mini-équipe. C’est le dernier objectif de l’année 2020, j’ai de très bons souvenirs de la précédente édition. L’an dernier, j’étais un peu malade en arrivant ici, mais j’avais tout de même très bien joué. J’avais besoin d’un break après tout ça. Cette année, je me sens très bien, autant physiquement que mentalement. Je pourrais m’envoler pour l’Australie de suite après. » [Dominic Thiem]

Mais même raccourcie, cette saison a été éprouvante pour les joueurs, tant émotionnellement que physiquement. Tsitsipas a lui aussi été touché par une blessure à la hanche dernièrement, qu’il avait ressenti dès Roland Garros et qui l’avait fait souffrir de nouveau à Bercy un mois plus tard. Mais le Grec affirme qu’il va beaucoup mieux et que cette blessure est bel et bien derrière lui.

« J’étais à Paris durant une semaine pour recevoir des soins auprès d'un kiné parisien qui me suit à chaque passage à Paris. Je suis très proche d’être à 100%. J’arrive à me déplacer beaucoup plus facilement et je n’ai plus à faire autant attention désormais. Je me sens beaucoup mieux. J’espère que ça tiendra » [Stefanos Tsitsipas]

Sur l’année 2020, Tsitsipas dispose d’un bon bilan (28 victoires pour 12 défaites), mais sa saison a tout de même été un peu irrégulière. Après un Open d’Australie en deçà de ses standards (défaite au 3e tour face à Raonic en trois manches) et une défaite dès le 2e tour à Rotterdam, le n°6 mondial a redressé un peu la barre en enchaînant une victoire à l’Open 13 de Marseille et une finale à Dubaï, perdue face à Djokovic. Lors de la reprise en août, il s’est hissé en demi-finale à Cincinnati avant de tomber dès le 3e tour à l’US Open face à Borna Coric. Sa tournée sur terre battue ne commença pas de la meilleure des manières avec une défaite dès son entrée en lice au Master de Rome contre Caruso. Mais Tsitsipas a ensuite montré de bien meilleures choses à Hambourg (finale) et surtout à Roland Garros où il avait atteint pour la première fois les demi-finales, s’inclinant en cinq sets face à Novak Djokovic alors qu’il était mené 2 sets à rien. Ensuite, sa blessure est venue perturber ses débuts en indoor, surface sur laquelle Tsitsipas aura disputé 3 petits matchs depuis la reprise (défaite au 2e tour à Vienne et d’entrée à Bercy).

Quant à leur bilan face au Top 10, c’est Dominic Thiem qui s’en est beaucoup mieux tiré cette année avec 5 victoires pour 2 défaites alors que Tsitsipas n’a remporté qu’un seul match sur les trois qu’il a disputé. Les deux joueurs sont dans une situation relativement similaire puisqu’ils sortent tous les deux d’une blessure qui a les a empêché d’avoir une vraie préparation en indoor.

Ce sera le 8e face à face entre les deux hommes, et c’est Thiem qui mène 4 victoires à 3. Les deux joueurs se sont affrontés une seule fois en indoor, ici même il y a un an. Sur ces 7 matchs, 4 ont été joués en 3 sets ou plus (4 manches au 2e tour de Roland Garros en 2018) et un seul match s'est disputé en moins de 22 jeux. Les cotes donnent Thiem légèrement favori, ce qui est plutôt logique au vu de leur saison respective, mais il faudra se méfier de l’état physique des deux hommes, qui pourrait bien faire basculer la rencontre d’un côté comme de l’autre.

L'œil de Rodolphe Gilbert : Depuis l'US Open, c'est difficile de lire et analyser les performances des deux joueurs. Ils ont eu quelques pépins physiques, ce qui fait qu'on ne sait pas trop à quel niveau on va les retrouver sur ce Masters. Thiem était vraiment fatigué à Paris et pas beaucoup mieux à Vienne. Il a eu deux semaines pour se préparer. On n'a pas beaucoup de références pour l'Autrichien à part ce premier set disputé contre Rublev en Autriche. Il arrivera sûrement mieux physiquement mais sans trop de repères ni de confiance. Pour le Grec, sa fin de saison est compliquée. Il n'a pas été mauvais mais loin d'être exceptionnel. Il a soigné sa blessure pour se présenter au Masters. C'est logique de sortir un Dominic Thiem légèrement favori mais difficile d'avoir beaucoup de certitudes sur cette rencontre. Les cotes sont justifiées à mes yeux. Tous les scénarios sont possibles mais si je dois faire un choix, j'irai un peu plus vers l'Autrichien. Pour la raison simple que depuis la reprise début août, j'ai trouvé l'Autrichien un peu plus capable d'élever son niveau de jeu que le Grec, un peu plus dans le dur. Et je me dis que Thiem aura certainement envie de prendre sa revanche sur la finale de la saison dernière. Elle doit lui rester en travers de la gorge.