Il s’est fait peur, mais à la fin, c’est quand même souvent lui qui gagne… Oui, ce Novak Djokovic là, celui qui passe autant de temps à œuvrer en coulisses qu’à taper dans la balle demeure un joueur à part. Capable de presque toujours faire un peu mieux que l’adversaire, démontrant ainsi son incroyable faculté à élever son niveau de jeu dans les moments importants.
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné.
En savoir plus.