Le ministre des Sports et des événements majeurs de Victoria, Martin Pakula vient de déclarer que l'Open d'Australie "serait très probablement reporté d'une semaine". Le gouvernement de l'Etat de Victoria est en discussion actuellement avec la Fédération australienne et les dirigeants de l'ATP et de la WTA. En raison de la pandémie du coronavirus, il est difficile d'imaginer que l'Open d'Australie puisse débuter dès le 18 janvier prochain en raison des restrictions et mesures actuelles en Australie. Si Mr Pakula espère que le report sera court, ce n'est pas la seule option envisagée.

Pour le moment, il est prévu que les joueurs et joueuses viennent en Australie avec un staff limité et restreint sans précision du nombre de personnes : "Les gens doivent garder à l'esprit qu'il y aura une politique de tests extrêmement rigoureuse qui s'appliquera aux joueurs de tennis avant leur vol à destination de l'Australie mais aussi à leur arrivée puis durant toute la période où ils seront dans leur bulle."

Le récent vainqueur du Masters, Daniil Medvedev, vient de déclarer à CNN que certains joueurs pourraient ne pas venir en Australie s'ils étaient forcés de passer deux semaines en quarantaine dans un hôtel, avec un temps limité pour jouer et s'entraîner avant le début du tournoi : "Je ne me plains pas que c'est ennuyeux ou quelque chose comme ça, c'est juste que sortir de sa chambre après 14 jours sans rien faire et jouer cinq sets tout de suite, je pense que ce serait vraiment dangereux pour la santé de tout sportif. Je ne pense pas que quiconque puisse aller en Australie s'il doit rester à l'hôtel pendant 14 jours sans pouvoir préparer le tournoi."