On a pu voir pendant cette pandémie que les instances dirigeantes de la WTA n'étaient pas du niveau de celles de l'ATP. Alors que le circuit avait repris dès la première semaine d'août, on louait la réactivité du circuit féminin. Cependant, la situation a vite tourné au vinaigre après Roland Garros avec seulement deux tournois disputés contre huit chez les hommes auxquels on peut ajouter le Masters. Le circuit féminin se cherche. Notre consultant Rodolphe Gilbert regrette le manque de promotion du circuit féminin. Alors, dans cette quête d'une amélioration de son image, la WTA pense, d'après nos confrères espagnols de Marca, clarifier sa communication en modifiant les noms de ses catégories de tournois en les calant sur ceux de l'ATP.

Ainsi, adieu les Premier Mandatory, Premier 5, Premier, WTA International et les 125K, bonjour les WTA 1000, WTA 500, WTA 250 et WTA 125. Les tournois d'Indian Wells, Miami, Madrid, Pékin, Doha/Dubaï, Rome, Montréal/Toronto, Cincinnati et Wuhan deviendraient des WTA 1000.

L'idée d'une fusion des deux circuits proposées par Roger Federer en avril dernier semble désormais loin d'être une mission impossible. Mais le chemin est encore long...

Cliquez sur l'image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue