Vendredi dernier, l'agence Reuters annonçait que la saison WTA pourrait débuter dès le 4 janvier prochain à Dubaï ou Doha avec un tournoi de catégorie WTA 1000 avant de partir ensuite pour l'Australie où une quarantaine attendrait les joueuses du 15 janvier au 30 janvier. C'est le patron de la WTA, Steve Simon, qui a lui-même fait cette déclaration à l'agence de presse britannique :
« Nous sommes sur le point de finaliser la semaine prochaine la possibilité d'organiser certains événements dans la semaine du 4 janvier pour commencer l'année. »

Habituellement, la saison reprend en Chine (Shenzhen) et en Nouvelle-Zélande (Auckland) mais ces deux pays, encore soumis à des mesures sanitaires strictes en raison de la Covid-19, n'ouvriront pas la saison WTA, de même que l'Australie qui bloque toutes les arrivées sur son territoire jusqu'à la mi-janvier.

Les instances dévoileront le calendrier en détail une fois que toute l'organisation de l'Open d'Australie, prévu du 8 au 21 février, sera bouclée. L'information vient en tout cas d'être confirmée par nos confrères de Marca ce dimanche soir.

Dubaï ou Doha accueillerait bien le circuit féminin début janvier. Les émiratis organisent déjà cette semaine un tournoi ITF à 100.000 dollars avec 13 joueuses du top 100. Un tournoi WTA500 ou WTA250 pourrait aussi se tenir la semaine avant l'Open d'Australie et également la deuxième semaine de Melbourne.

Le début de la tournée européenne de terre battue débuterait à Stuttgart le 19 avril.

Ces informations ont été données au représentantes des joueuses du circuit féminin vendredi dernier.