C'est le Georgien qui succède à Marin Cilic que vous aviez désigné en 2019 comme la plus grosse déception de la saison. Autant, la lutte avait été serrée il y a un an entre le Croate et Edmund, autant cette fois, Nikoloz Basilashvili a été cité par plus de 90% de nos lecteurs, journalistes et consultants. Mais durant cette année 2020 si unique, beaucoup d'autres joueurs sont également passés au travers. Voici votre top 10 des flops de la saison !


1. Nikoloz Basilashvili - classement virtuel 2020 : 140ème mondial (175 points)

Avec seulement 3 victoires en 17 matchs, Nikoloz Basilashvili est logiquement en tête de ce classement. S'il a parfois montré, surtout en début de match, qu'il n'était pas totalement perdu sur un court de tennis, il a surtout montré qu'il était malheureusement incapable de tenir un niveau de jeu correct sur la durée d'un match voire d'un set. L'ex-16ème joueur mondial n'a remporté aucun titre cette année évidemment. C'est sa première saison depuis 2013 avec un ratio négatif. Le classement actuel du Géorgien (40ème) n'est qu'une illusion de façade. En permettant aux joueurs de conserver leurs points acquis depuis début 2019, Basilashvili a pu se maintenir dans le top 50 malgré une série de 9 défaites consécutives en 9 tournois disputés depuis la reprise en août. Parmi ses défaites les plus humiliantes de l'année, on peut notamment noter un 6-1, 6-0 en 40 minutes contre Struff à Dubai, mais aussi un 6-2, 6-3 à l'ATP Cup en janvier contre Nishioka. La coupure de la saison en raison de la pandémie n'explique donc pas cette saison noire qui avait débuté bien avant le mois de mars. Une raison peut expliquer la totale absence de Basilashvili : ses problèmes extra-sportifs. En effet, il a été arrêté en mai après avoir été accusé de coups et blessures envers son ex-femme. Son procès a débuté fin octobre, il encourt jusqu'à trois ans de prison ferme. Le procureur de Tbilissi semble déterminé à en faire un exemple dans la lutte contre la violence envers les femmes. Une lourde chute au classement est à prévoir en 2021 lorsqu'il perdra petit à petit les précieux points qui le maintiennent pour le moment à flot.


2. Matteo Berrettini -  classement virtuel 2020 : 45ème mondial (550 points)

Si le bilan comptable (9 Victoires pour 6 défaites) n'est pas si catastrophique, l'Italien est pourtant le premier joueur du top 10 mondial à figurer dans ce classement des flops de l'année. Il a terminé l'année dernière à la 10ème place mondiale mais sans réussir à remporter les matchs importants et souvent contre des joueurs bien moins classés que lui. Il a subi une blessure fin janvier, qui l'a écarté des courts au plus mauvais moment, avant que la pandémie de coronavirus ne s'en mêle et l'empêche de revenir sur le circuit. Il n'a donc pu jouer aucun match entre son 2e tour de l'Open d'Australie le 22 janvier, perdu contre l'Américain Tennys Sandgren et la reprise du circuit le 24 août à New York. Les nombreuses exhibitions auraient pu lui permettre de reprendre le rythme et la confiance mais il n'en a rien été. Il a signé des défaites relativement inquiétantes notamment contre Altmaier à Roland Garros ou Giron à Bercy. Cité parmi les plus grandes révélations de la saison 2019, nous nous demandions si Matteo Berrettini allait confirmer son incroyable saison 2019 qui l'a mené au Masters de Londres. Pour le moment, la réponse est négative mais il n'a que 24 ans. Avec une bonne préparation physique à l'intersaison, il peut reprendre le chemin du succès. Il a l'avantage d'avoir très peu de points à défendre jusqu'à la saison sur herbe. Défait au 2ème tour de Melbourne en 2020, au premier tour à Indian Wells et Miami en 2019, il était également passé au travers à Dubaï (1er tour) et Marseille (2ème tour). Ses performances sur terre se résument à un 3ème tour à Roland Garros et Rome, un titre à Budapest et une finale à Munich. Il avait été battu dès le premier tour à Monte Carlo et n'avait pas disputé le tournoi de Madrid. Voilà de quoi redonner quelques espoirs à l'Italien pour se maintenir dans le top 20 mondial.


3. Sam Querrey - classement virtuel 2020 : au-delà de la 150ème place mondiale (150 points)

Seulement trois petites victoires pour six défaites en 2020 mais surtout une fuite rocambolesque de la Russie pour échapper à une mise en quarantaine après son test positif à la Covid-19. L'Américain aimerait sans doute rapidement tirer un trait sur 2020 mais les instances vont-elles le rattraper par le bras et lui infliger une suspension ? Sur le terrain, les performances ont été en tout cas assez moyennes, voire médiocres. Il termine malgré tout la saison à la 53ème place. Il aura lui aussi très peu de points à défendre jusqu'en juin. Battu par l'intenable Rublev au 2ème tour à Adelaïde puis 3e tour de Melbourne contre Tennys Sandgren, il ne compte ensuite aucune victoire lors de la reprise : 4 tournois disputés (Cincinnati, US Open, Rome et Roland-Garros) pour 4 défaites au premier tour, notamment une relativement humiliante à l'US Open en 3 sets contre le Russe Kuznetsov.


4. Joao Sousa - classement virtuel 2020 : au-delà de la 400ème place mondiale (61 points)

Le Portugais a vécu une saison cauchemardesque qui a débuté dès le mois de janvier par une série de 5 défaites en 5 matchs avant la suspension du circuit. Déjà en grande difficulté fin 2019 (5 défaites en 6 matchs), Joao Sousa n'a pas réussi à se relancer à la reprise du circuit en août. Il a été sorti d'entrée aux qualifs de Cincinnati par Majchrzak, de l'US Open par Mmoh puis de Kitzbuhel par Hurkacz. A part ce dernier, les deux autres joueurs étaient et sont toujours moins bien classés que Joao Sousa. L'ex-28ème joueur mondial a été éliminé 9 fois au premier tour sur les 9 tournois principaux disputés. Il s'est maintenu par miracle dans le top 100 (90ème) mais une réaction est indispensable pour le Portugais s'il se veut se maintenir dans le top 100.


5. Benoit Paire - classement virtuel 2020 : 82ème place mondiale (385 points)

A l'instar de Gaël Monfils, Benoit Paire a lui aussi connu un début d'année encourageant avec notamment une finale à Auckland. Puis ce fut le blackout avec un bilan final de 10 victoires pour 13 défaites dont 6 en 7 matchs depuis la reprise post-Covid. Dans ce contexte si particulier, Benoit Paire n'avait plus la tête au tennis. Parmi les défaites marquantes, on peut noter un 6-0 1-0 ab. contre Borna Coric, ou encore un 6-2 6-1 infligé par le jeune italien Jannik Sinner, qu'il avait pourtant battu en début d'année en Nouvelle-Zélande. S'il a annoncé avoir hâte de revenir en 2021, on peut tout de même se demander si Benoit Paire parviendra à s'extirper de cette mauvaise série tant que la pandémie sera toujours présente. Espérons qu'il retrouve l'envie de jouer au tennis, lui qui à l'instar d'un Nick Kyrgios, peut faire de grandes choses avec de la motivation.


Cliquez sur l'image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue

6. Fabio Fognini - classement virtuel 2020 : 96ème place mondiale (310 points)

C'est l'un des rares joueurs à avoir profité de la suspension du circuit pour se remettre d'aplomb. En effet, gêné par des douleurs récurrentes aux chevilles, l'Italien a décidé de se faire opérer des deux chevilles fin mai. Il avait débuté la saison dignement avec un 4ème tour à Melbourne mais son bilan annuel est famélique avec seulement 5 victoires pour 10 défaites. Grâce à la réforme du classement, il a pu se maintenir à la 17ème place. Après s'être séparé de Franco Davin fin 2019, il n'aura pas tenu plus d'un an avec son successeur Corrado Barazzutti. C'est désormais avec Alberto Mancini que Fognini va démarrer cette nouvelle saison 2021. L'Argentin, ancien top 10 mondial à la fin des années 80 , a notamment remporté les Masters de Monte Carlo et Rome, été capitaine de l'Argentine en Coupe Davis et entraîné Guillermo Coria en 2003. Ses performances lors de la reprise du circuit n'ont guère été encourageantes avec des défaites contre Kukushkin, Huesler, Humbert et Ruud. A 33 ans, l'Italien va devoir se fixer des nouveaux objectifs.


7. Marin Cilic - classement virtuel 2020 : 46ème place mondiale (550 points)

Le flop de 2019 est pour la deuxième année consécutive dans ce classement. Son mois de janvier était plutôt prometteur pourtant, avec 6 victoires pour 2 défaites. A la décharge de Marin Cilic, le joueur a eu le mérite de ne jamais lâcher. Mis à part contre le jeune Forejtek, il n'a pas connu de défaites scandaleuses mais son niveau physique fut assez inquiétant. Depuis plus d'un an, il navigue au-delà de la 30ème place mondiale. Il faut remonter à 2008 pour une période aussi longue à un tel classement. A 32 ans, le Croate va-t-il parvenir à retrouver de la régularité et un niveau de jeu décent ? Pas certain...


8. Jérémy Chardy - classement virtuel 2020 : au-delà de la 400ème place mondiale (78 points)

C'est le deuxième français présent dans ce classement mais lui a des raisons plus « logiques » d'en faire partie. A 33 ans, Jérémy Chardy joue beaucoup moins, même si, contrairement à d'autres, il a encore l'amour du tennis en lui. Il a perdu quelques places à l'ATP mais reste 75ème à l'aube de cette saison 2021. Il a la particularité de n'avoir joué que pendant 3 mois cette année, en janvier (5 matchs), en août (1 match) et septembre (4 matchs). Il a participé aux 3 Grands Chelems cette année, d'où il s'est fait sortir au premier tour à chaque fois, contre Goffin, Rublev, puis Rodionov, après un match titanesque à Roland-Garros de 4h42 perdu 10-8 au 5e set en menant 2 sets 0 avec une balle de match dans le tie-break du 3e set. Parmi ses trois (rares) succès, deux l'ont été contre des Français : Grégoire Barrere et Gilles Simon. A 33 ans, le Palois n'envisage pas encore la fin de carrière mais il devra s'employer pour rester dans le top 100. Retrouver la confiance sera sa priorité. Il n'a plus atteint le dernier carré d'un tournoi ATP depuis 2018...


9. Damir Dzumhur - classement virtuel 2020 : au-delà de la 150ème place mondiale (155 points)

Il est sorti du top 100 cette saison (119ème). La raison est simple, il n'a pas gagné un match sur le circuit principal : 8 défaites en 8 matchs. Il a certes été en finale d'un tournoi challenger à Barcelone (battu par Alcaraz) mais ses meilleures ont été des victoires sur un Verdasco touché par la Covid, Hanfmann à Nur Sultan et Lloyd Harris en Coupe Davis. Depuis qu'il a atteint le top 30 en 2018, le Bosnien est en perdition avec très peu de bons résultats. Il n'a que 28 ans, il peut encore se relancer mais la confiance est en berne depuis plus de deux ans maintenant. Et son classement va l'empêcher de disputer les tournois ATP et le contraindre aux qualifications ou tournois challenger...


10. Karen Khachanov - classement virtuel 2020 : 25ème place mondiale (940 points)

Le Russe est 20ème mondial, son plus mauvais classement depuis octobre 2018. Il a enchaîné une deuxième année sans titre et sans finale après une saison 2019 déjà décevante. Comme Marin Cilic, il apparaît une nouvelle fois dans votre classement en raison d'un niveau de jeu bien loin de celui qu'il avait affiché en 2018 et qui lui avait permis de remporter Bercy. Karen Khachanov n'a pas réellement su confirmer tous les espoirs placés en lui, a contrario de ses compatriotes Rublev et Medvedev. Il n'a pas fait mieux que trois demi-finales à Dubai, Saint-Petersbourg et Anvers. En Grand Chelem, Khachanov s'est fait sortir en seizièmes de finale à l'Open d'Australie par Nick Kyrgios (après un match incroyable perdu en 4h24 au tie-break décisif après avoir disputé 4 tie-breaks en 5 sets), et à l'US Open par Alex de Minaur. A Roland-Garros, il a été jusqu'en huitièmes de finale, battu par le numéro un mondial Novak Djokovic. Sa fin de saison fut relativement moyenne avec trois défaites de rang contre Daniel Evans, Grigor Dimitrov et Davidovich Fokina mais surtout des matchs compliqués en trois sets face à Karatsev ou Bergs.


Parmi les autres joueurs cités, Leonardo Mayer (3 victoires pour 9 défaites) est passé totalement à travers sa saison 2020. Désormais 135ème mondial, il va devoir cravacher et passer par quelques tournois challenger pour remonter au classement. Il n'est même plus qualifiable pour un Grand Chelem ou pour les qualifications d'un Masters 1000... Robin Haase (197ème mondial) aurait pu faire partie du top 10. Le Néerlandais, à 33 ans, ne devrait plus pouvoir revenir au premier plan. Sa dernière victoire sur le circuit ATP remonte à Winston Salem en août 2019. Et depuis cette date, il peine même à s'imposer en challenger mise à part une finale à Bangkok. Lui n'a pas été cité mais Peter Gojowczyk pointe à la 145ème mondiale. L'Allemand n'a gagné qu'un seul match en 2020 au premier tour de l'Open d'Australie. Enfin, en raison de leurs blessures respectives, Lucas Pouille, Jo-Wilfried Tsonga et Kei Nishikori ont vécu une saison blanche mais l'espoir est permis de les voir revenir sur le circuit.


Le détail des votes :

  1. Nikoloz Basilashvili : 164 voix
  2. Matteo Berrettini : 89 voix
  3. Sam Querrey : 83 voix
  4. Joao Sousa : 81 voix
  5. Benoît Paire : 78 voix
  6. Fabio Fognini : 74 voix
  7. Marin Cilic : 68 voix
  8. Jérémy Chardy : 67 voix
  9. Damir Dzumhur : 63 voix
  10. Karen Khachanov : 60 voix

Autres principaux joueurs cités : Leonardo Mayer, Robin Haase, David Goffin, Gaël Monfils, Radu Albot, Frances Tiafoe, Juan Ignacio Londero, Kyle Edmund


Rappel du classement 2019

1. Marin Cilic : 126 voix
2. Kyle Edmund : 111 voix
3. Grigor Dimitrov : 53 voix
4. Nick Kyrgios : 49 voix
5. Milos Raonic : 47 voix
6. Lucas Pouille : 40 voix
7. Mischa Zverev : 37 voix
8. Jack Sock : 35 voix
9. Karen Khachanov : 32 voix
10. Alexander Zverev : 29 voix

This post is also available in: English