Felix Auger-Aliassime, au même titre que Sinner et Humbert, s’est révélé au cours des deux dernières saisons au grand public et autres passionnés de la petite balle jaune. Le Canadien, qui a fêté ses 20 ans cet été, est aujourd’hui le 21ème meilleur joueur du monde mais il a été à son meilleur classement 17ème (fin 2019) et si on avait pris en compte uniquement les points pris en 2020, il serait ce soir 14ème au classement ATP.

Pourtant, c’est son statut de finaliste malheureux qui semble prendre le pas sur son talent précoce. Il faut dire que le Canadien court après son premier titre ATP après 6 défaites en finale. À sa décharge, il a souvent affronté de très solides adversaires (Berrettini, Zverev, Monfils et Tsitsipas) ou même été blessé (à Lyon contre Paire). Néanmoins, au vu de son niveau, de son talent et de ce qu’il est capable de faire, il aurait mérité de décrocher au moins un 1er titre à l’issue de ces deux saisons. Il aura manqué finalement au Canadien de la réussite ou peut-être une meilleure stratégie dans sa programmation. A titre de comparaison, Jannik Sinner n’a eu à affronter aucun joueur du top 20 à Anvers.

Néanmoins, on ne peut pas dire que sa saison 2020 ne fut pas bonne avec un bilan positif de 23 victoires pour 19 défaites et des succès encourageants, notamment en indoor. Malgré son élimination précoce en Australie (face à l’imprévisible Gulbis), c’est à Rotterdam quelques jours plus tard qu’il a réalisé son tournoi le plus abouti en éliminant successivement Struff, Dimitrov, Bedene et Carreno-Busta avant de s’incliner en finale face à l’intouchable (à l’époque) Gaël Monfils. Pas rassasié, Auger remettait le couvert la semaine suivante à Marseille en atteignant une nouvelle fois la finale, battu cette fois par Tsitsipas.

Vint ensuite la suspension du circuit. La reprise sur dur le voit s’imposer facilement à l’US Open face à l’ancien N°1 mondial Andy Murray avant de s’incliner face au futur vainqueur, Dominic Thiem. Mais cette défaite fut de loin l’un de ses matchs les plus consistants de cette fin de saison. La suite sera plus compliquée avec 5 éliminations dès son entrée en lice, souvent contre des adversaires largement à sa portée (Nishioka, Caruso, Cilic) et malgré une finale à Cologne perdue à nouveau, face à Zverev.

Là où le bât blesse dans le chef d’Auger, c’est peut-être au niveau mental. Il est très jeune, rappelons-le ! Néanmoins, là où certains parviennent à montrer une maturité évidente, c’est tout le contraire pour l’instant pour le Canadien qui est apparu parfois trop timide, trop respectueux de ses adversaires, dans le doute avant même de livrer un combat. Son talent ne fait aucun doute, il doit maintenant apprendre à gérer la pression et la gestion des moments importants, qui risquent d’être de plus en plus fréquents au cours de sa carrière. A l’instar d’un Zverev, il lui reste normalement une très grande marge de progression.

On le voit, on le comprend, Auger-Aliassime est à un premier tournant de sa carrière. Peut-il passer un palier supplémentaire et dans ce cas, jusqu’où peut-il aller en 2021 ?


Le vote de nos followers sur Twitter :
OUI : 76%
NON : 24%


L'œil de Florent Serra : 
Auger-Aliassime doit confirmer ce qu’il montre depuis deux saisons maintenant et revenir dans le Top 20 pour y rester. Je pense en revanche qu’il est encore un peu trop juste pour pouvoir atteindre le Top 10 en 2021. Au vu de ses capacités, il est capable de gagner enfin son premier tournoi la saison prochaine. Son jeu est très solide, puissant. Il lui manque de la régularité et la mentalité pour pouvoir mieux gérer les matches qui sont difficiles ou mal embarqués. S’il est dans une bonne période et que tout rentre, il remportera un titre en 2021. Il est capable aussi de battre des joueurs du Top 10 et je pense que dans quelques saisons, il en fera partie.


L'œil de Rodolphe Gilbert : 
En 2021, je pense que Felix reviendra dans le Top 20 et remportera son premier tournoi ATP. C’est un jeune joueur intelligent et je pense qu’il a bien compris où se situaient ses faiblesses et ce qu’il devait faire pour y remédier. Il lui manque de la constance souvent et il a encore trop de jours sans. Mais il est travailleur et sérieux, ça finira par payer. En 2021, s’il trouve une certaine stabilité, je pense qu’il est capable de progresser au classement. Cela passera aussi par des résultats bien meilleurs dans les gros tournois et notamment en Grand Chelem où il n’a pas encore réussi à briller.


Cliquez sur l'image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Betclic et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBNPRONOS au moment de la création du nouveau compte : un mois offert à Tennis Break News (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre cadeau)