Voilà belle affiche à laquelle nous allons assister entre deux joueuses pétries de talent avec une main exceptionnelle. Elles savent utiliser tous les coups du tennis. De plus, elles ont un point fort bien opposé : le service pour Muchova et la qualité de relance pour Kasatkina. Muchova fait partie de la génération tchèque qui fait les beaux jours de son pays aux côtés de Karolina Pliskova ou encore Petra Kvitova. Elle a su tenir son rang pour son premier match de l’année face à Kovinic en montrant un jeu vers l’avant avec une qualité de service remarquable et des coups variés. Elle adore prendre l’échange à son compte pour avoir le contrôle du jeu et prendre le temps de préparer ses attaques. Son service reste le précurseur de tout son jeu qui peut vite s’éteindre face à des adversaires solides a la relance. Daria Kasatkina pourrait bien être l’une des joueuses qui peut la contrer. L’ex top 10 mondiale est de retour en 2021 pour continuer sa lancée entamée en 2020 avec une belle victoire sur Elena Rybakina à Ostrava ou encore un très bon tournoi de Rome. Elle a connu un premier tour pas simple dans ce tournoi où elle était opposée à Qiang Wang. Un match qui a donné place à un jeu de fond du court avec beaucoup de rallyes. Kasatkina a su prendre le dessus grâce à sa vista et son talent qu’elle retrouve grâce à la confiance qu’elle accumule. Son jeu de fond du court avec ses frappes arrondies bien grattées lui permet de trouver de bonnes zones. Son service est plus appliqué et plus travaillé qu'en 2020. Ce dernier était clairement sa faiblesse ces dernières années avec beaucoup de doubles fautes. Karolina Muchova est donnée favorite. Pourtant, son style de jeu pourrait être contrecarré par la variation et la longueur de balle de la Russe. La value est du côté russe pour une joueuse qui veut retrouver le top 30 mondial.


Ekaterina Alexandrova vs Heather Watson
Alexandrova a connu un premier tour pas aussi simple qu’il aurait pu paraître face à la Kazakhe Diyas qui aurait bien pu la battre mais son manque de puissance et de longueur de balle a clairement fait la différence. La Russe a encore montré des faiblesses au service sur seconde balle. Dans le jeu, elle n’a pas changé de style avec toujours autant de prise de risque et de puissance. Sa marge de sécurité avec le filet et la ligne est très minime. Elle va retrouver Heather Watson qui a connu un premier tour pas simple du tout face à sa compatriote Jodie Burrage qui devrait lui faire le plus grand bien pour aborder ce second tour. Elle possède un gros service et de grosses frappes de balle qui fait penser aux qualités d'Alexandrova. L’attitude de Watson a été très intéressante au premier tour, faisant preuve de sérénité et d’intelligence pour corriger les détails qui lui ont permis de changer la physionomie du match. Elle est capable de rivaliser avec des tops joueuses comme le montrent sa victoire face à Mertens à Hobart en janvier 2020 ou encore sa défaite le tour suivant face à Elena Rybakina dans un match de 3 heures. Elle a beaucoup d’explosivité et une belle mobilité lui permettant d’être solide sur sa ligne du fond de court. Alexandrova est donné largement favorite par rapport à l’écart de classement alors que dans le niveau de jeu ne reflète pas un tel écart. Ce match annonce un gros combat durant auquel la Britannique aura les armes pour répondre. La value est clairement de son côté, elle qui pourrait bien surprendre une Russe pas encore réglée en ce début de saison.


Maria Sakkari vs Coco Gauff

L’athlète féminine de l’année en Grèce est présente à Dubaï avec un premier match qu’elle a su maîtriser de la tête et des épaules face à la fougue d’Anastasia Potapova. Elle s'est appuyé sur un service d’une grande efficacité avec 94% de points remportés derrière sa première balle ainsi que 7 aces. Dans le jeu, elle aime prendre les devants avec beaucoup de longueur dans ses balles. Elle s’appuie aussi sur sa grosse condition physique pour garder une véritable solidité au fond du court. Au retour, elle n’hésite pas à rentrer dans la balle pour mettre la pression et tenter de remporter les points rapidement. Sakkari est dans la continuité de sa fin de saison 2020 avec une demi-finale à Ostrava, un quart de finale à Cincinnati et un huitième de finale à l’US Open. Des résultats qu’elle doit à une collaboration toujours aussi probante au côté de Tom Hill. Elle va retrouver une joueuse qu’elle a déjà battue à Cincinnati en 2020. Coco Gauff sort d’un premier tour plutôt tranquille face à la 260ème joueuse mondiale Ekeri (6-0, 6-1) mais ce match n’est pas à prendre en considération au vu du niveau de jeu proposé par la Norvégienne qui n’a pas su trouver les armes pour embêter la jeune Américaine. Cette année 2021 devrait être l’année de la confirmation pour elle. Hors, la fin d’année 2020 a montré qu'elle avait encore pas mal de lacunes pour rivaliser avec le top 30. Notamment au service avec cette seconde balle où elle a du mal à gérer la pression infligée par ses adversaires comme face à Muguruza à Rome, Sabalenka à Ostrava ou encore Sakkari à Cincinnati. Son jeu est basé principalement sur un jeu de fond du court et des qualités défensives remarquables. Elle n’aime pas trop prendre le jeu à son compte et préfère contrer ses adversaires.
Dans ce match, on risque d’assister à beaucoup de rallyes d’une grosse intensité avec une Grecque qui va toujours chercher à en mettre plus et une Américaine qui tentera de tout renvoyer. Sakkari est donné logiquement favorite de cette rencontre contrairement à leur dernier affrontement. Un statut logique au vu des résultats de Sakkari en fin de saison. Ce match se jouera sur la qualité de service et l’agressivité en retour. À ce jeu-là, Coco Gauff pourrait flancher.


Aliaksandra Sasnovich vs Garbine Muguruza
La Biélorusse est de retour dans le top 100 grâce à de belles performances en fin d’année 2020. Ici, à Abou Dhabi, elle a eu un premier tour pas simple face à la Hongroise Anna Bondar (275ème mondiale) malgré un score sévère. Sasnovich adore ces tournois sur dur, une surface qu’elle apprécie particulièrement pour s'appuyer sur ses frappes vives et sa variation en fond du court. Elle peine toujours avec son service sur seconde balle avec trop de doubles fautes, sa véritable faiblesse pour rivaliser avec le top 20 contre qui elle n’a jamais gagné. Elle va retrouver la finaliste de l'Open d'Australie 2020, Garbine Muguruza. L’Espagnole a fait une entrée en matière solide face à Kristina Mladenovic. Un jeu toujours porté vers l’avant avec toujours l’envie d’attaquer. Elle aime prendre la balle tôt afin de prendre ses adversaires de vitesse. Elle a pu s'appuyer sur son service avec une efficacité déconcertante à l'image de sa moyenne de 70% de points remportés derrière sa première balle en 2020. Elle n’hésite pas à agresser dès le retour sur les secondes balles adverses en mettant beaucoup de pression sur ses adversaires comme contre Mladenovic (11 doubles fautes). De plus, Muguruza, c’est 58 % de points gagnés sur le retour de seconde balle en 30 matchs disputés en 2020. Une statistique qui montre à quel point, elle est redoutable à la relance. Dans ce match, Garbine Muguruza a tout pour venir à bout de Sasnovich avec son service bien plus efficace et une agressivité au retour qui va peser sur les épaules de la Biélorusse.


Elina Svitolina vs Vera Zvonareva
L’ex-numéro 2 mondiale est au rendez-vous de ce second tour après un premier match compliqué face à Amandine Hesse (268ème mondiale). La moins bien classée des deux joueuses a su saisir sa chance, ce qui a poussé Zvonareva dans ses retranchements. Ce match a montré les limites de la Russe malgré une maîtrise géométrique du court parfaite. Elle ne recule jamais derrière sa ligne pour toujours être ancrée dans le terrain et agresser ses adversaires. Elle est fidèle à elle-même, toujours aussi motivée et déterminée à retrouver son meilleur niveau. Elle va retrouver une joueuse d’un autre calibre pour ce match du second tour. Elina Svitolina a sorti un match vraiment solide face à Jessica Pegula qui aurait bien pu la surprendre. L’Ukrainienne montre ses ambitions dès ce début d’année avec l’arrivée de Pierre Paganini en tant que préparateur physique, l’homme de l’ombre qui a permis à Federer et Wawrinka d’évoluer au plus haut niveau avec une grosse condition physique. Elle a déclaré avoir aussi beaucoup travaillé sur le plan mental. Un axe qu’elle voulait clairement améliorer. Des changements qui se sont vus dès le premier match avec beaucoup de sérénité et une âme de conquérante pour bien démarrer son tournoi. Elle est toujours aussi mobile et solide défensivement. Elle a su montrer son talent avec beaucoup de toucher à travers des amortis, mais aussi des qualités d'une vraie attaquante. Dans ce match, la tête de série numéro 2 du tournoi est clairement vue comme la favorite. Elina Svitolina a tous les arguments pour battre une Russe encore un peu juste physiquement qui pourrait craquer au fil des échanges.


Su-Wei Hsieh vs Marta Kostyuk
Opposition de style dans ce match. La Taïwanaise a créé une petite sensation lors du premier tour en sortant la tête de série Marketa Vondrousova. C’est jamais facile de jouer cette Hsieh sur dur, d’autant plus en début de saison. Avec son style de jeu atypique (coup droit et revers à deux mains), elle joue tout en finesse avec élégance. En déclin au niveau de sa force, elle est forcément obligée de varier et jouer avec sa tête pour exister dans une rencontre de haut niveau. C’est ce qu’elle a démontré contre Vondrousova. Même si cette dernière a toujours ce problème physique qui persiste. En effet, Marketa a beaucoup de mal à disputer des matchs de plus de deux heures sans faiblir. Elle ne tient pas l’intensité qu’elle met en début de match et ça lui fait trop souvent défaut. La Taïwanaise a donc pu en profité avec toute son intelligence de jeu. En face, nous aurons Marta Kostyuk. Ce talent aurait pu percer bien plutôt. Sans ses pépins physiques, elle aurait pu s’installer dans le circuit principal bien avant fin 2020, mais surtout s’y installer durablement. En effet, l'Ukrainienne possède un jeu très percutant avec beaucoup de volonté de jouer vers l’avant. Sa première balle est puissante et avec son jeu à plat composé de revers/coups droits bien appuyés, l’Ukrainienne sait faire mal des deux côtés et c’est un de ses plus gros atouts. Sa saison post Covid a été très prometteuse et lui a permit notamment d’intégrer le top 100 début novembre. Est-ce qu’elle saura confirmer cette ascension qu’on attend depuis longtemps en 2021 ? On l’espère pour elle. Son premier tour a été réussi contre Hradecka (6-2, 6-4). Les cotes donnent logiquement Kostyuk favorite mais sa cote semble trop faible pour y trouver un intérêt. L’intelligence de jeu de la Taïwanaise n’est pas à prendre à la légère. Kostyuk est dans une saison de confirmation donc quelques incertitudes règnent. Au service, elle devrait avoir un gros avantage mais il ne faudrait pas tomber dans un faux rythme à l'échange.


L'avis de la rédaction
⭐️⭐️⭐️ Victoires Svitolina et Muguruza
⭐️⭐️ 1 set Kasatkina / 1 set Watson
⭐️ Victoire Kasatkina / Victoire Watson / Victoire Sakkari


Envie de remporter un mois sur notre future plateforme dédiée à 100% aux pronostics ?

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Betclic et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBNPRONOS au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre cadeau)