Trois Français auront l'occasion ce dimanche matin de rejoindre les quarts de finale du tournoi d'Antalya. Si la présence de Jérémy Chardy n'est pas une surprise, celles de Tristan Lamasine et Hugo Grenier est un événement puisqu'ils ont tous les deux signé leur première victoire sur le circuit ATP. Et même si aucun des trois Français ne partira favori de leur rencontre, les trois ont une chance de briller à nouveau face à des adversaires mieux classés, certes, mais pas imprenables sur le papier. Le dernier match du jour devrait être une formalité pour Matteo Berrettini face à Kuzmanov. Présentation des matchs du jour avec notre consultant Rodolphe Gilbert.


Jeremy Chardy vs Fabio Fognini
C’est probablement l’affiche la plus alléchante de ce deuxième tour. Jeremy Chardy, pourtant donné outsider, a fourni une très belle prestation pour écarter Radu Albot au premier tour sans trop de difficultés (6-3, 6-4) malgré une qualité de service relativement moyenne. Après une saison 2020 assez terne (3 victoires en 10 matchs sur le circuit), le Français a l’occasion de poursuivre sur sa bonne lancée du premier tour face à un Fabio Fognini qui se cherche toujours. Si l’Italien a assuré le service minimum face à Michael Vrbensky (311e) pour rejoindre le second tour, sa prestation n’a pas vraiment été concluante en termes de jeu proposé (6-4, 7-6). Opéré des deux chevilles en mai dernier, il n’a toujours pas réussi à retrouver le niveau qui lui avait permis de rejoindre le top 10 à l’été 2019 (seulement une victoire après la reprise). Au niveau de la forme actuelle et au vu du premier tour, on peut donner un léger avantage à Jeremy Chardy, qui est capable de poser beaucoup de problèmes à l’Italien par sa puissance tant au service qu’en coup droit. Pour s’imposer, le Palois devra faire un match plein et limiter ses fautes directes, qui lui coûtent parfois cher. En regardant le bilan des confrontations - 7 victoires à 1 pour Fognini - on pourrait croire que le Français est incapable de gêner le jeu si imprévisible de l'Italien. Sauf que 5 de ces rencontres ont été disputées sur terre battue, la meilleure surface de Fognini. Les trois autres rencontres sur dur ont toutes été disputées en trois sets dont une victoire pour Chardy à Indian Wells en 2018. Même si son niveau de jeu reste en deçà de ses standards et que l’Italien est décevant depuis plusieurs mois, les bookmakers lui donnent un avantage assez marqué dans ce match, ce qui rend la cote de Jeremy Chardy intéressante, d'autant plus que le physique de Fognini est encore très incertain, loin de son meilleur niveau.

L’œil de Rodolphe Gilbert : Chardy a réalisé un bon premier tour face à Albot qui est quelqu’un qui aurait vraiment pu lui poser des problèmes, bon contreur assez difficile à jouer. Il a réussi à passer avec autorité donc c’est encourageant. Dans une moindre mesure, c’est aussi encourageant pour Fognini, qui a connu des moments compliqués depuis son opération. Son premier match n’a pas été très concluant, mais l’important était de se rassurer avec une victoire. Il sera sûrement mieux sur ce deuxième tour, notamment mentalement où il sera plus décontracté selon moi. Lorsque Chardy est en forme et que son schéma service / coup droit fonctionne, il est très difficile à jouer. Sur le papier, au vu de la forme de Fognini, je ne mettrais pas l’Italien favori. Pour moi, les cotes devraient être équilibrées seulement en raison du statut de Fognini dans la mesure où son niveau de jeu de ces derniers mois ne justifie pas son statut de favori de ce match. Chardy est tout à fait capable de le battre en jouant mieux que son adversaire, surtout sur dur.


Tristan Lamasine vs Alexander Bublik
Pour son entrée en lice dans le tournoi, Tristan Lamasine a créé la surprise en éliminant le Biélorusse Egor Gerasimov (78e) en deux manches (7-6, 6-2) au terme d’un match bien géré par le Français. Revenu à hauteur dans le premier set, il a ensuite profité de la baisse de régime (surtout mentale) de son adversaire pour s’adjuger sa première victoire sur le circuit ATP. Pour son deuxième tour, il fera face à un adversaire tout autant dangereux qu’imprévisible en la personne d’Alexander Bublik. Le Kazakh a fait le boulot face à Salvatore Caruso (6-3, 6-3) en délivrant un match sérieux, derrière une première balle qui fait toujours la différence (69% de premières et 8 aces). Si le Français est sur sa surface préférée, Bublik est aussi très à l’aise sur dur (62% de victoires), où son service et ses frappes de balle peuvent faire des ravages comme on a pu le voir la saison dernière. Si le Kazakh réalise un match de même facture, notamment au service, il devrait logiquement s’imposer sans trop de difficultés. Mais les parieurs le savent trop bien, Bublik est capable d’avoir de gros passages à vide et nul doute que Lamasine jouera sa carte à fond si ces moments se présentent. D'autant plus que le Français a déjà battu Bublik même si c'était sur terre à Lyon. Lamasine compte désormais 8 victoires en carrière face au top 100. Pour disputer son premier quart de finale sur le circuit ATP, il devra se montrer patient et saisir la moindre opportunité s’il veut se donner une chance d’inquiéter le Kazakh et créer l’exploit.

L’œil de Rodolphe Gilbert : Cela fait un petit moment que Tristan Lamasine est sur le circuit (27 ans), il a déjà fait quelques perfs en Challenger mais il attendait son heure sur le circuit principal. Bublik est évidemment favori de ce match, surtout qu’il a été performant depuis la reprise en août dernier à Cincinnati et a quelques belles victoires derrière lui. Il a du talent, il sert bien. Mais Tristan a un jeu rigoureux et s’il sent qu’il a l’occasion de faire quelque chose, si Bublik lâche un peu, il ne va pas se gêner, Tristan retourne bien. Il devra essayer de le tenir, de lui faire jouer un maximum de coups pour le faire déjouer et le frustrer. Les cotes en faveur de Bublik sont logiques, mais je ne vois pas le Kazakh s’imposer 6-1, 6-1.

La stat de TBN : Sur dur, parmi ses 50 derniers adversaires classés au-delà du top 100, 40 ont marqué au moins 8 jeux à Bublik


Hugo Grenier vs Jan-Lennard Struff
Grâce à sa victoire face au Slovaque Alex Molcan (7-5, 6-4) qui sortait des qualifications, Hugo Grenier (250e) accède pour la première fois de sa carrière au second tour d’un tournoi ATP. Le Français, à l’aise sur dur (67% de victoires en carrière), s’est appuyé sur un service performant (8 aces et 74% de premières balles) pour se hisser au 2e tour et affronter la tête de série n°5 du tournoi, Jan-Lennard Struff. Tombeur de Pavel Kotov (6-3, 6-4) pour son entrée en lice, l’Allemand de 30 ans n’a pas été flamboyant, mais a assuré le service minimum face au 269e joueur mondial. Même si son bilan est légèrement meileur en indoor, Struff reste un joueur difficile à jouer sur dur en extérieur, capable de sortir de très bons matchs, même face aux meilleurs joueurs. En moins de deux ans, l’Allemand s’est offert notamment Alexander Zverev, Stefanos Tsitsipas, Milos Raonic, Pablo Carreno Busta, Denis Shapovalov ou encore David Goffin. Mais si une victoire du Français serait un exploit, on sait que Struff a parfois tendance à contre-performer contre des adversaires supposés « inférieurs » comme ce fût le cas lors de la fin de saison dernière (cinq défaites au premier tour lors des huit derniers tournois). C’est donc l’Allemand, très logiquement favori, qui a les clés de la rencontre dans sa raquette. S’il joue son jeu sans faire trop de fautes, il ne devrait pas être trop inquiété par le Français, qui n’a pas vraiment l’habitude de faire face à une telle opposition et une telle puissance.

L’avis de Rodolphe Gilbert : Hugo Grenier est un joueur qui progresse, il fait son petit bonhomme de chemin. Pour son premier match sur le circuit principal, il a réussi à s’imposer face à un joueur habitué aux tournois challenger également. Contre Struff, ce sera une autre histoire évidemment. C’est un bon joueur, puissant et qui sort d’une belle saison 2020. Il est à l’aise sur dur, mais il a un jeu qui le conduit parfois à quelques défaites contre des moins bien classés que lui. L’Allemand frappe fort et sur toutes les balles, donc le jour où ça ne rentre pas, il peut passer à côté et commettre beaucoup d’erreurs. La cote en faveur de Struff est bien sûr logique, surtout par rapport au manque d’expérience de Grenier dans ce genre de match. Néanmoins, la cote de l'Allemand est beaucoup trop basse et n'inspire aucune confiance.

La stat de TBN : Struff compte seulement 52% de victoires lorsqu'il est favori sur dur mais son bilan monte à 86% lorsqu'il a une cote égale ou inférieure à 1,20


Matteo Berrettini vs Dimitar Kuzmanov
Sans surprise, la tête de série n°1 du tournoi est bien au rendez-vous de ce second tour après une victoire tranquille face au 446e joueur mondial Ergi Kirkin (6-0, 6-4) en 56 petites minutes. S’il est difficile de tirer quelconques enseignements d’un tel match, on pourra au moins noter sa belle prestation au service (8 aces et seulement deux points perdus sur ses mises en jeu). Pour ce deuxième tour, il sera opposé à Dimitar Kuzmanov (298e), sorti des qualifications et tombeur de Laslo Djere au premier tour (6-1, 3-2 ab). Le Bulgare de 27 ans a disputé la grande majorité de ses matchs sur le circuit ITF, où il a fait du dur sa surface de prédilection (74% de victoires et 10 tournois remportés). Mais s’il a réalisé un match solide face à Djere, la marche semble trop haute cependant pour aller inquiéter Berrettini. Même sur un début de saison, qui plus est dans un contexte particulier, l’écart de niveau entre les deux joueurs devrait logiquement déboucher sur une victoire de l’Italien.


L'avis de la rédaction
⭐️⭐️⭐️Victoire de Berrettini
⭐️⭐️ Chardy 1 set
⭐️ Victoire de Chardy / Lamasine marque au moins 8 jeux (Zebet)


Envie de remporter DEUX MOIS sur notre future plateforme dédiée à 100% aux pronostics ?

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue et utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre cadeau)