Jérémy Chardy n’est plus qu’à une marche de retrouver les joies d’une finale sur dur en extérieur. Il faut remonter à 2009 pour voir le Français dans pareille situation, à Johannesbourg. Sa demie s’annonce sans doute plus indécise que ce que les bookmakers imaginent.
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné.
En savoir plus.