Mis à part Fabio Fognini, dont l'élimination au 2ème tour ne fut pas une surprise en raison de son manque de forme, tous les principaux favoris au titre et les grosses têtes de série seront présentes ce lundi en Turquie. Parmi les Goffin, Berrettini ou autre De Minaur, un Français s'est glissé dans le casting. En effet, Jérémy Chardy, pourtant donné perdant face à Albot et Fognini, s'est frayé un chemin et fait en partie oublié son année 2020. Mais pour confirmer l'élan, il va devoir dominer Jan-Lennard Struff, dont le style de jeu ne convient pas toujours au Palois. Présentation des quarts de finale avec la participation de notre consultant Julien Varlet.


Jérémy Chardy vs Jan-Lennard Struff
Cette bataille s’annonce explosives avec deux joueurs qui basent leur jeu sur une grosse première balle et un coup droit puissant. Chardy montre cette semaine qu’il a digéré parfaitement son année 2020. Le Français avait mis un terme à sa saison après sa défaite au premier tour à Roland-Garros contre Jurij Rodionov. Il ne se sentait pas particulièrement à l'aise dans ce tennis « sous bulle ». Ce dimanche, il a signé une victoire un peu folle face à Fabio Fognini, après 2h50 de combat. Chardy s'est imposé en trois manches et trois tie-breaks (7-6, 6-7, 7-6), au 2e tour, face à l’Italien qui peine à retrouver son meilleur niveau après son opération aux deux chevilles. Mais il y avait du mieux du côté de l'Italien. Chardy s'est offert tout seul le droit de poursuivre son chemin. Il est passé pas loin de la défaite dans le dernier acte. Breaké à 5-5, après avoir mené 3-0, le 72ème mondial s'est retrouvé tout près du précipice au pire des moments. Pourtant, il ne s’est pas démobilisé mentalement et a su profité de l’offrande de Fognini pour debreaker et remporter le dernier jeu décisif. Il s’est montré solide au service avec 68% de points gagnés derrière sa première. Il a claqué 12 aces, derrière ses 62% de premières. Déjà bien rodé derrière son service, il a fortement agressé Fognini sur ses secondes en lui enlevant du temps. Plus en difficulté côté revers, il a varié en slice ce qui a fait rater l’Italien. A noter que le Français a eu un "medical time out" au 2ème set mais sans gravité suite à une chute. Chardy s’est reposé durant l’intersaison et il a pu profiter de son tout jeune fils. Ce qui lui a permis d’oublier les mésaventures de 2020. Il est même cette semaine accompagné de sa femme et son fils qui fêtera ses 1 an prochainement. Sa motivation doit être sûrement décuplée devant les siens.

Mais attention, Struff qui mène 3-2 dans les confrontations lui offrira une belle opposition. En effet, l’Allemand a profité du forfait de Grenier, blessé au quadriceps, pour accéder aux quarts. Au tour précédant, il avait facilement battu Kotov, joueur issu des qualifications. Il a pourtant été mis sous pression en concédant 7 balles de breaks pour son match de reprise avec 52% de premières balles et seulement 3 aces. Il devra forcément monter en puissance s’il ne veut pas subir le coup droit de Chardy en retour. Ambitieux, Struff ne cache pas ses ambitions qu’il avait formulé fin août dernier : « J’ai fixé des objectifs très clairs avec mon équipe sur le long terme, mais je ne vais pas les formuler publiquement. Je ne veux pas être réduit à cela et me donner la liberté de choisir. Je veux aussi gagner un tournoi ATP, j’ai déjà été plusieurs fois en demi-finale ». Il est l’un des candidats à la victoire pour ce tournoi de reprise. Mais il devra faire beaucoup mieux que son premier tour et monter son niveau de jeu global. Le mental sera aussi un point important sur ce match qui s’annonce très ouvert. Le joueur qui retournera le mieux, aura forcément une forte chance de l’emporter. On a vu Chardy en jambes, mais aura-t-il récupéré de sa grosse bataille en 3 sets ? Pas donné favori par les books, il espère créer la surprise et poursuivre sa belle semaine. Leur dernière rencontre en janvier 2019, avait tourné à l’avantage du Français. C’était sur dur à Brisbane avec une victoire en 3 sets après que l’Allemand ait remporté le premier. Il est toutefois difficile et rare de s'imposer trois fois de suite dans la peau de l'outsider. Le défi est de taille pour le Français dont le bilan sur dur en extérieur face aux grands serveurs puissants est négatif avec seulement 7 victoires sur ses 30 derniers matchs.

L'œil de Julien Varlet : Oui Jérémy a réalisé deux bons matchs mais il n'a pas affronté des adversaires avec un style de jeu qui peuvent le déranger, à savoir un gros service et beaucoup de puissance du fond du court. Ca sera le cas de Struff qui part selon moi logiquement favori. Chardy ne retourne pas assez bien pour gêner l'Allemand. Néanmoins, je vois un match serré comme cela a souvent été le cas entre les deux joueurs. Dans la globalité du match, je vois Struff finir par s'imposer. Si on met de côté cette fin de saison 2020 qui s'est disputée dans un contexte très particulier, l'Allemand est en progrès depuis quelques années. La cote de Struff est un peu basse cependant. Je l'aurais plutôt mis autour de 1,70.


David Goffin vs Stefano Travaglia
Tête de série n°2 à Antalya, David Goffin (16ème) s’est rassuré au 2e tour après avoir frôlé la défaite au 1er tour face à Pierre Hugues Herbert. Le talentueux mais inexpérimenté Nicola Kuhn n’a rien pu faire face au Belge, extrêmement serein qui s’est imposé très sèchement (6-0, 6-2). Ce tournoi de rentrée est un fameux test pour Goffin qui renoue avec la victoire et affiche enfin un niveau digne de son rang. On s’en souvient, sa fin de saison 2020 fut catastrophique avec 5 défaites de rang, dont une sévère correction face à Sinner au 1er tour de Roland Garros. Le mental mais aussi le physique (Goffin a contracté la COVID-19) faisaient vraiment défaut. Goffin l’avait dit même avant la fin de la saison, il attendait 2021 avec impatience. Bien qu'il ait dû faire face à des problèmes de santé et à un manque de régularité, 2020 a tout de même été une saison raisonnablement réussie pour Goffin, qui a commencé l'année en battant des joueurs comme Grigor Dimitrov et Rafael Nadal à l'ATP Cup. Son troisième tour à Melbourne, battu par Rublev n’était pas une contre-performance en soi mais un peu décevant tout de même. En face de lui, l’Italien Travaglia est un joueur étonnant, capable de belles choses. 74e à l’ATP, Travaglia a bien débuté la saison en battant deux joueurs sérieux. Depuis qu'il a perdu le premier set de son match du premier tour contre Kecmanovic, Travaglia a pratiqué un tennis fantastique en éliminant le Serbe en trois sets et en confirmant par une victoire en deux sets face au talentueux Ruusuvuori. Atteindre les quarts de finale d'un ATP 250 pour débuter 2021 serait un excellent résultat pour le grand serveur italien, surtout au vu de sa blessure en Sardaigne il y a quelques mois et un niveau assez éloigné de son meilleur niveau lors des derniers matchs de la saison passée. Stefano Travaglia avait déjà atteint les quarts de finale à Umag 2019, où il avait battu ses compatriotes Fabbiano et Fognini avant de perdre en trois sets contre Balazs. L’unique confrontation entre les deux hommes remonte déjà à 2014 et avait vu Travaglia s’imposer. Mais 2014, c’était dans une autre vie ! Depuis, Goffin est devenu un top 20 confortable. Au vu du sérieux qu’il a montré lors de ses deux premiers matchs, il entame à juste titre ce quart de finale en tant que grand favori. Peut-être que sa cote est néanmoins un peu trop faible pour prendre le moindre risque. Le Belge n'en a pas encore montré assez pour totalement rassurer les observateurs.


Matteo Berrettini vs Alexander Bublik
L'Italien fait partie de ceux que la réforme du classement a nettement avantagé durant cette période de pandémie. Malgré une saison 2020 insuffisante avec seulement 9 victoires pour 6 défaites et un seul quart de finale, Matteo Berrettini est toujours 10ème mondial. Il doit néanmoins avoir envie de faire mieux et prouver que sa présence au Masters de Londres fin 2019 n'était pas qu'un coup d'un soir... Ses deux premiers tours n'ont pas permis de tirer de grands enseignements étant donné la faiblesse de l'adversité (446ème et 298ème). Son adversaire en quart sera d'un tout autre calibre : " J'ai déjà joué à Bublik en Challenger à Istanbul en 2017. J'avais gagné (7-5, 6-4) mais il sert très bien. Il est imprévisible. Nous verrons comment ça se passe mais je me sens bien. Plus je joue de matches, mieux je me sens. Les conditions sont assez lentes ici, il faut donc s'assurer de ne pas être trop passif comme j'ai pu l'être en fin de deuxième set contre Kuzmanov. Mais à part ça, je me sentais bien." Le Bublik de 2021 n'a plus grand chose à voir avec celui de 2017, beaucoup plus inconstant, nonchalant et irrégulier. Désormais, le Kazakh est entré dans le top 50 et parvient à mieux gérer ses émotions. Lui non plus n'a pas eu de grandes difficultés sur ses deux premiers tours face à Caruso et Lamasine. En effet, sa qualité de service (14 aces en 18 jeux ainsi que 75% de points gagnés sur sa première balle) est sa principale force mais pas seulement. Il sait être offensif, agressif tout en limitant les fautes directes. Il retourne aussi un peu mieux que l'Italien souvent en difficulté face aux bons serveurs. Il reste notamment sur 4 défaites sur ses 5 derniers matchs.

L'œil de Julien Varlet : Avec la saison un peu moyenne qu'a réalisé l'Italien en 2020, il doit avoir très envie de retrouver un gros niveau cette saison et revenir dans le top 10. Il vient de débuter par deux victoires assez convaincantes. Il est sur une surface qui lui convient parfaitement. Alors, c'est sûr qu'en face, Bublik est aussi un bon serveur, voire même meilleur au service que Berrettini. C'est plutôt à l'échange que je vois l'Italien un peu supérieur à Bublik. Alors, oui je vois l'Italien en favori mais je ne l'aurais pas mis aussi bas, plutôt autour de 1.50, 1.60 ! Avec une cote si haute, cela peut devenir intéressant de miser sur un match assez serré avec pourquoi pas un set pour Bublik ou plus de 20 jeux dans le match. Je ne vois pas une victoire nette et facile de Berrettini. Côté revers, l'Italien pêche un peu et peut subir les frappes de Bublik qui est de plus en plus régulier depuis plusieurs mois.


Alex De Minaur vs Nikoloz Basilashvili
Basilashvili saura-t-il confirmer son regain de forme contre de Minaur ? Le Géorgien, 40ème joueur mondial et qui restait sur 11 défaites de rang en 2020, est reparti sur la bonne voie, avec déjà deux victoires dans ce tournoi d'Antalya, en 3 sets contre Arnaboldi au premier tour (4-6, 7-5, 6-1), puis contre la wild-card turque Altek Celikbilek (7-6, 6-4). Voilà de quoi relativiser. L'adversité était vraiment à la portée d'un Basilashvili, même loin de son meilleur niveau. Il va affronter ce lundi le favori du tournoi selon les bookmakers, l'Australien Alex de Minaur. La dernière victoire de Basilashvili contre un top 50 remonte à octobre 2019, et une victoire en 3 sets contre Benoit Paire (6-4, 1-6, 6-1) à Shanghai. Alex de Minaur a quant à lui éliminé au premier tour le Tunisien Malek Jaziri (6-2, 6-1) puis le Bulgare Andreev (6-3 6-1), pas vraiment des adversaires de haut niveau capable de nous en dire un peu plus sur le réel niveau du 23ème mondial sur ce début de saison. Il y a une réelle interrogation quant au vrai niveau de Basilashvili, capable de très bien jouer et qui par moment semble totalement désemparé au service, comme par exemple lorsqu'il a mené 4-1 avec un double break au premier set contre Celikbilek, il se fera finalement rattraper à 4-4 avant de remporter le jeu décisif. S'il montre d'autres trous d'air du même style contre un joueur du calibre de de Minaur, le score pourrait être fleuve. Breaké 8 fois en 2 matchs contre des adversaires pourtant bien plus faibles que lui, le service semble toujours être le point faible du Géorgien qui aura en plus affaire face à un bon retourneur du circuit. L'Australien est évidemment grandissime favori de ce quart de finale à plus de 85%. Difficile de contredire les bookmakers sur le papier même si cette cote semble beaucoup trop faible. Basilashvili est capable de tout.


L'avis de la rédaction
⭐️⭐️⭐️ ---
⭐️⭐️ Plus de 20 jeux dans le match Chardy vs Struff
⭐️ Plus de 20 jeux dans le match Berrettini vs Bublik


Envie de remporter un mois sur notre future plateforme dédiée à 100% aux pronostics ?

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Betclic et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBNPRONOS au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre cadeau)