Début des hostilités à partir de 00h30 avec 16 matchs au programme pour ce premier tour en attendant les entrées en lice des 10 meilleures têtes de série au deuxième tour. Si Caroline Garia partira largement favorite face à Rodionova, d'autres rencontres pourraient être plus accrochées avec quelques surprises à l'arrivée. Présentation des principales affiches de cette nuit australienne.


Andrea Petkovic (ALL) vs Martina Trevisan (ITA)

Deux styles opposés s’affrontent ici. Celui de Trevisan traditionnellement adapté à la terre avec beaucoup de mobilités, de variations de zones, d’un travail au corps contre le style plus direct et plus tranchant de Petkovic. Le souci est bien là. L’Italienne est une pure joueuse de terre avec un quart de finale à Roland où elle a réalisé un très beau tournoi. L'Italienne a donc gagné en expérience mais sur dur, elle manque encore de références. Avec sa petite taille, et son jeu de terrienne, il est difficile pour elle d’user ses adversaires. Elle peut très souvent subir les premiers coups de raquette qui sont primordiaux sur une telle surface. Alors Petkovic avec une cote aussi haute (1.80) avec ces conditions dites rapides, on pourrait se dire que c’est du pain béni. Et bien non ! Elle n'a disputé que 7 petits matchs en 2020, aucune indication sur sa condition physique pour l’heure. On sait juste qu’elle s’est entraînée normalement mais il en faut plus pour se lancer sur ce genre de premier tour. Petkovic peut exceller sur dur grâce à un engagement plutôt prononcé. En revers comme en coup droit, c’est très puissant. On se souvient notamment de son match fin 2019 à Linz où elle avait perdu contre Coco Gauff en demi-finale alors qu’elle avait dominé le match. Sans ces incertitudes sur le plan physique, mettre une option sur Petkovic semblerait logique. A noter que depuis son quart à Melbourne en 2011, l'Allemande affiche un bilan de 6 défaites en 8 matchs.


Anastasia Potapova (RUS) vs Whitney Osuigwe (USA)

On a hâte de voir ce que cette confrontation peut nous offrir sur le court. Deux jeunes joueuses en quête de confirmation. La jeune Américaine (18 ans), après avoir passé son temps essentiellement en ITF en 2020, ambitionne certainement de viser plus haut. Une aubaine de jouer un premier tour d’un WTA 500 pour elle qui s'est qualifiée brillamment pour le grand tableau de l’AO en sortant la Roumaine Buzarnescu alors qu’elle était menée d'un set et 5-2 dans le second. Potapova a bien plus prouvé sur le circuit principal même si c’est à petite échelle. C’était essentiellement en 2019 où elle fait par exemple une demi-finale à Jurmala et Budapest. Elle a ensuite mis de côté 2020 où elle a stoppé toute compétition à partir de mars afin de se préparer pour 2021. On a hâte de voir si ça va payer car c’est une joueuse pétrie de talents. A 19 ans, Potapova est une joueuse assez explosive et insouciante dans son jeu. Il lui faut vraiment trouver une stabilité. A partir de 1,55 la cote de Potapova reste value du fait d'un certain manque de prestance au service pour Osuigwa lors des qualifs de l’AO avec beaucoup d'approximations dans son jeu malgré sa mobilité. Potapova s'est bien préparée pour ce début de saison, à elle de confirmer cela en match.


Margarita Gasparyan (RUS) vs Polona Hercog (SLO)

Duel particulier ici. La Russe est maintenant bien connue du grand public. On l’a d’ailleurs vu à son meilleur rang (62ème) en 2015 où elle réalisa une belle saison. Encore relativement jeune (26 ans), elle n’a pu réellement confirmer. À cause de certains pépins physiques mais aussi d'un rythme de compétition parfois difficile à assumer pour elle. Avec son revers à une main, elle propose un tennis plutôt séduisant lorsqu’elle est bien en jambes. En face, Polona Hercog, maintenant très expérimentée, est plus une adepte de la terre battue. Elle possède l'une des palettes techniques les plus larges du circuit. Du slice de revers en défense, un revers à deux mains à plat quand elle est bonne position, des accélérations en coup droit lorsqu’elle s’ouvre le court, et des amorties touchées à merveille, difficile de ne pas être séduit par ses variations. Malheureusement, son gros souci reste de supporter la pression dans les moments importants, d’autant plus dans les matchs à enjeux. À 30 ans, on l’a parfois vu en 2020 accuser un manque de rythme en compétition. Pour cette rencontre, d’autant plus en premier tour, la cote de la Russe autour de 3.00 est très intéressante. Pour surprendre Hercog, elle devra être à 100% physiquement pour faire douter la Slovène.


Nao Hibino (JAP) vs Sara Sorribes Tormo (ESP)

La Japonaise a surpris pas mal de monde la saison dernière. Habituellement une joueuse plutôt sérieuse sans faire d'éclats sur le devant de la scène, elle a réussi à faire deux demi-finales d’abord à Hua Hin où elle domine Svitolina puis sur terre battue à Strasbourg en battant Ostapenko. Cette dernière a donc pris de l’ampleur. En face, on connaît tous le spécimen Sorribes avec son expérience pour faire déjouer ses adversaires. Elle se base sur de la variation et du slice mais progresse énormément sur surface rapide. Ses deux derniers tournois en témoignent avec une bonne prestation à Abu Dhabi où elle atteint les quarts comme à Ostrava fin 2020. Les cotes semblent bien ajustées pour y trouver une value. Hibino est parfois surprenante mais ce serait vraiment une petite surprise de la voir battre l'Espagnole.


Karolina Schmiedlova (SLQ) vs Valeria Savinykh (RUS)

Attention aussi sur cette rencontre qui peut paraître déséquilibrée. La Slovaque a réalisé toutes ses classes sur terre battue. Elle n’a pas du tout un jeu adéquat pour performer sur surface rapide avec un réel manque d’intensité dans ses coups de raquette pour aller chercher un coup gagnant, elle préfère miser sur un travail à l’usure, en fond de court. Ce jeu plutôt stéréotypé ne peut réussir à long terme sur de telles surfaces comme celle de Melbourne. Elle n’aura même pas le droit de disputer l’AO car elle a perdu sa finale de qualifs contre Babos. Son niveau de jeu était assez pauvre en qualité. En face, voilà une joueuse qu’on voit assez rarement sur le circuit principal mais, 8 ans après son dernier match à Melbourne, elle a pourtant décroché son billet pour l’AO en réalisant des prouesses en qualifications. Elle cible clairement les tournées australiennes chaque début de saison pour ensuite mettre un peu de côté le reste des tournées. Tennistiquement, c’est vraiment solide. Un service très moyen certes mais un revers à deux mains très compact. Elle y met beaucoup d’engagement. On l’a vu souvent finir parfaitement à la volée en qualifs. Malgré peu de variations avec un jeu à plat, son sérieux, son expérience et surtout sa motivation lui ont facilité les choses pour débuter la saison par une prestation de référence. Schmiedlova peut se faire break facilement avec une puissance dans sa première balle assez faible. Ce match peut comporter beaucoup de breaks et la Russe peut faire jeu égal pendant une bonne partie du match. Elle devrait pouvoir marquer au moins 8 jeux.


Astra Sharma (AUS) vs Kaia Kanepi (EST)

Attention à cette confrontation où les bookmakers donnent une large victoire de Kanepi en raison du fait que l’Australienne n’est pas une joueuse qui aime forcément ces conditions rapides sur dur. On l’a vu surtout à l’œuvre sur terre, par exemple à Bogota où elle fait finale en 2019. Sharma montre beaucoup d’aisance sur les premiers coups de raquette. Elle a tendance à partir trop facilement à la faute sur les longs échanges. Donc sur dur, c’est encore parfois trop tendre pour trouver une certaine consistance dans son jeu. Mais attention, elle a énormément joué sur le circuit principal et commence à prendre de l'expérience. Kanepi, c'est Madame plan A et puis c’est tout. Elle tape, très fort d’ailleurs et soit ça passe, soit ça casse. Alors quand elle est en rythme, elle peut faire tomber presque n’importe qui. Mais elle a parfois tendance à faire preuve de nonchalance. Sur un premier tour de la sorte, sa cote est exagérée. On a peu d’indications sur ses capacités physiques. Même si l’Australienne n’est pas adepte de la surface et que les références lui manquent, elle est chez elle et si Kanepi n’est pas dans un bon jour, elle saura en profiter.


Danka Kovinic (MNE) vs Tamara Zidansek (SLO)

Danka Kovinic (26 ans) a le potentiel pour faire mieux que sa 77ème place mondiale actuelle. Contrairement à d’autres joueuses, elle a pu jouer un certain nombre de matchs en 2020 : 28 au total pour 19 victoires et 9 défaites. C’est une joueuse plutôt à l'aise sur terre battue et ses statistiques sur dur sont vraiment mauvaises avec seulement deux petites victoires contre le top 50 en carrière et 45,74% au total. En 2021, elle s’est faite sortir sans ménagement du tournoi du Dubaï face à Karolina Muchova (27ème). Les deux joueuses ne se sont pas encore rencontrées sur le grand circuit. Il est donc logique de retrouver Kovinic pas favorite face à la Slovène Amara Zidansek (88ème). Elle a certes gagné 6 matchs pour 13 défaites en 2020 mais elle avait obtenu le scalp de la Biélorusse Azarenka à Monterrey. Zidansek a réussi un joli début de saison à Abu Dhabi où elle a gagné face à Jennifer Brady et battu la jeune pépite canadienne Fernandez avant de réaliser un non match face à Marta Kostyuk. Si elle arrive à surfer sur cette vague du premier tournoi, elle devrait réussi à se sortir des griffes de Kovinic qui n’est pas réputée pour être une excellente joueuse de surface rapide.


Patricia Maria Tig (ROU) vs Timea Babos (HON)

La Hongroise Timea Babos (115ème) est surtout connue pour être une excellente joueuse de double avec Mladenovic. Elle est entraînée par le français Thomas Drouet. Elle a atteint son premier objectif cette saison en se qualifiant pour l’Open d’Australie qui va débuterdans 8 jours. Elle dispose d’un très bon service et d’une excellente volée. Malheureusement, sa carrière en simple est très irrégulière. Patrica Tig (55ème) est aussi une droitière avec un revers à deux mains. Elle a la particularité d’avoir mis en pause sa carrière pour devenir maman. Tig a gagné 19 matchs pour 10 défaites en 2020 et elle n’est pas réapparue sur le circuit en 2021. C’est surtout sur le circuit secondaire qu’elle a obtenu ses résultats. Elle a remporté deux tournois sur terre battue dont le tournoi d’Istanbul en 2020. C’est une joueuse avec un gros mental qui ne lâche rien. Elle est capable de s’accrocher sur chaque point et faire douter son adversaire. A ce jour, les deux joueuses ne se sont jamais rencontrées.  Même si la Roumaine a vraiment progressé ces derniers temps, Timea Babos a certainement un peu plus d’expérience sur surface rapide. Si Babos parvient à déployer son jeu, elle devrait poser des problèmes à la Roumaine qui est donnée légèrement favorite mais n'aura pas une partie facile à gérer.


L'avis de la rédaction
⭐️⭐️⭐️---
⭐️⭐️ Victoire de Potapova / Au moins 19 jeux dans le match Babos vs Tig
⭐️ Victoire de Zidansek / Savinykh au moins 8 jeux dans le match / Victoire de Petkovic


Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)