La Polonaise Iga Swiatek, gagnante de Roland-Garros 2020, fait son entrée en lice dans ce Gippsland Trophy et ce ne sera pas un match aisé face à la jeune slovène Kaja Juvan. Bien qu’elles n’aient que 8 mois d’écart, elles ne se sont jamais affrontées sur le circuit principal ni sur le circuit ITF Juniors. Pour trouver trace d’un affrontement, il faut remonter aux Championnats d’Europe des moins de 16 ans en 2016, Iga Swiatek l’avait emporté en finale en deux sets (6-3, 6-2). Déjà à cette époque, les deux joueuses étaient bien au-dessus de leurs adversaires. Si Juvan n’a pas encore confirmé au plus haut niveau, Swiatek a déjà réussi en remportant Roland-Garros à seulement 19 ans.

C’est un match qui sera particulier puisqu’elles ont appris à se connaître tout au long de leur adolescence et sont devenues meilleures amies grâce au tennis. Elles se sont rencontrées lors d’une Summer Cup Tennis Europe en 2014 et ont remporté ensemble le double des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires en 2018 (Juvan avait remporté le simple également, Swiatek avait perdu en quarts de finale contre Burel). Hormis le tennis, Kaja et Iga partagent également leur passion pour l’art ou la philosophie, la Slovène fait d’ailleurs cadeau de ses peintures comme l’indique une interview donnée au site de la WTA en 2019 [1].

La Polonaise semble s’être bien préparée pour les événements à venir. Elle a effectué sa préparation à Tenerife en octobre, elle a pu s’adonner à quelques loisirs comme le badminton. On l’a aperçu rayonnante en compagnie de Robert Lewandowski au Gala Mistrzow Sportu, une cérémonie de remise de trophées récompensant les meilleurs sportifs polonais de l’année. A Melbourne, elle s’est entraînée en compagnie d’Elina Svitolina. Pour son retour, elle a déclaré en conférence de presse : « Je ne suis pas anxieuse, je suis surtout excitée. Je ne ressens pas plus de pression qu’avant Roland-Garros. En fait, je suis assez confiante de pouvoir jouer du bon tennis mais tout dépend de ma préparation, de mon attitude. J’essaie d’avoir des attentes modestes, même si j’ai fait une très bonne présaison ».

Juvan, quant à elle, a coupé sa saison plus tard, à Ostrava, en octobre et a repris bien plus tôt, à Dubaï en ITF. Deux tournois qui se sont soldés sur des défaites sévères dès le premier tour. En revanche, elle a montré un haut niveau de jeu lors des qualifications, remportant trois matches consécutifs contre Storm Sanders (7-6, 6-2), Anhelina Kalinina (6-2, 6-4) et Rebecca Sramkova (6-1, 6-2). Son premier tour contre Yafan Wang a été compliqué mais elle s’en est sortie en trois sets (4-6, 6-1, 6-1) contre une adversaire toujours difficile à battre sur dur.

C’est un match compliqué à pronostiquer qui paraît plus serré que les cotes proposées par les books. La value semble être du côté de Juvan qui a pu jouer en compétition avant la Polonaise. D’autant que sur surface dure, si on omet le Roland-Garros exceptionnel de Swiatek, la Polonaise n’a pas vraiment confirmé pour le moment. Elle est malgré tout 49e au classement WTA sur surface dure en extérieur grâce à des bons points acquis sur les Grands Chelems et à Toronto, elle est largement devant Juvan qui pointe à la 170e place avec seulement 207 points acquis.

[1] https://www.wtatennis.com/news/1447097/philosophy-painting-and-friendship-getting-to-know-serenas-wimbledon-opponent-kaja-juvan


Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

https://zebet.page.link/TBN150