Pas moins de cinq Français seront sur les courts la nuit prochaine pour tenter de se faire une place en huitièmes de finale. Pour son entrée en lice, Ugo Humbert partira favori contre l'Australien Duckworth. Mannarino et Moutet tenteront de confirmer leur victoire du premier tour face à Giron et Ramos. Mais c'est le duel entre Jérémy Chardy et Gilles Simon qui reste l'affiche la plus indécise. Présentation des rencontres avec notre consultant Rodolphe Gilbert.


Gilles Simon vs Jérémy Chardy

Les deux Français se connaissent par coeur. Partenaire de Coupe Davis lors du titre en 2017, ils se sont affrontés également 7 fois sur le circuit ATP. Si le Niçois a remporté les 4 premiers duels entre 2011 et 2015, c'est Chardy qui a repris l'ascendant avec trois succès consécutifs, tous sur dur. C'est une opposition de style entre les deux. Tactiquement, Simon sait comment gêner Chardy mais ce dernier a tellement de puissance qu'il peut parfois se défaire du marquage de Simon. Après une saison 2020 à oublier, Jérémy Chardy semble avoir retrouvé la confiance. Cela se voit dans sa façon de renverser des matchs mal embarqués, de sauver des matchs ou de remporter au mental, des jeux décisifs. Sur le papier, on pourrait donner un avantage à Simon par son expérience et sa gestion des matchs mais les bookmakers ont fait le choix de placer les deux joueurs dos à dos. De quel côté du filet, la balle va-t-elle tomber ?

L'œil de Rodolphe Gilbert : Gilles est capable de bien tenir la balle, de contrer et contre-attaquer. Jérémy est un puncheur qui a les armes pour gêner Gilles. Tout dépendra du niveau de jeu de Chardy. Un Chardy qui joue bien est un Chardy toujours chiant à jouer avec sa puissance. S'il est efficace dans ses attaques et ne commet pas trop de fautes, alors il y aura match. Je peux comprendre les cotes équilibrées sur ce match. On aurait pu donner un petit avantage à Gilles pour sa régularité et son niveau de jeu de moyen supérieur à celui de Jérémy mais Chardy reste sur trois victoires consécutives contre Gilles donc forcément, on est obligé de le prendre en compte d'autant plus que Jérémy aborde ce match en confiance après un bon tournoi à Antalya et un premier tour réussi face à Cilic avec une grosse force mentale. Je trouve que Jérémy est sur un fil malgré tout en ce début de saison avec beaucoup de victoires sur le fil souvent au bout du 3ème set. Gilles a été convaincant face à Ymer au premier tour. Si je devais me mouiller, je donnerais un petit avantage quand même à Gilles qui tactiquement a plus d'armes pour gêner Jérémy.


Adrian Mannarino vs Marcos Giron

Les deux derniers duels entre les deux joueurs remontent à 2014 mais les deux victoires assez nettes du Français sont assez significatives des difficultés de l'Américain face à la patte gauche de Mannarino. Après une fin de saison de grande qualité - 10 victoires sur ses 14 derniers matchs - le Français a réussi à se relancer face à Mikael Ymer après une défaite inquiétante à Delray Beach. Mais il n'était pas prêt physiquement. Cette fois, il a un peu d'entraînement dans les jambes, une victoire pour lui redonner de la confiance, et surtout un objectif en tête : être tête de série à l'Open d'Australie. Une victoire face à Giron l'en rapprocherait. Il est donné favori de cette rencontre. Sur dur, Giron a disputé 6 matchs contre des gauchers classés dans le top 100. Il n'a battu que Ramos à Bercy pour 5 défaites (Humbert, Nishioka, Klahn et donc deux fois Mannarino). Le seul argument qui peut distiller le doute est le niveau de jeu de Giron en fin de saison dernière en indoor. Il a battu Goffin et Berrettini et pris un set à Cilic et résisté à Medvedev.


Ugo Humbert vs James Duckworth

C'est la rentrée pour Humbert, lui qui avait terminé 2020 en ayant remporté le tournoi d’Anvers. Il avait notamment vaincu De Minaur, Carreno Busta ou encore Evans. Pour clôturer sa belle année où il a réellement passer un véritable pallier, il avait échoué en quarts de finale au Masters de Bercy face à Raonic. Il voudra forcément confirmer en 2021 sa progression. Son jeu est très tranchant avec son coup droit puissant. Il arrive à trouver des angles très intéressants avec son service de gaucher. Il varie énormément ce qui le rend très difficile à déborder et mentalement, il est de plus en plus costaud. Il se présentera logiquement favori face à Duckworth. Attention tout de même car lors de son premier tour, l'Australien a réalisé un très bon match face au jeune Machac qui n'a donc pas remporté son premier match sur le circuit principal. Habitué à évoluer en Challenger, Duckworth a notamment remporté Bengalaru en février 2020. Solide au service au premier tour avec 9 aces et 87% de points remportés derrière sa première, il va affronter un bien meilleur retourneur en la personne d’Humbert. La clé du match sera forcément la capacité d’Humbert à vite rentrer dans le match. S’il est bien physiquement et impliqué, le Français remportera logiquement la rencontre. Cela pourrait se durcir si Duckworth joue le feu et maintient sa solidité au service (0 balle de break concédée par Duckworth face à Machac). Ugo Humbert devrait tout de même pouvoir s’en procurer et mettre son adversaire en difficulté sur ses mises en jeu.


Corentin Moutet vs Albert Ramos

Duel de gauchers entre le Français (80ème) et l'Espagnol de 33 ans classé 46ème. Ramos est un joueur longiligne plutôt défensif, adepte des longs rallyes du fond de court. Moutet est une pile électrique, talentueux et créatif mais instable et imprévisible. Capable de glisser sur dur comme sur terre, il est très difficile à déborder et ce n'est pas Ramos qui devrait pouvoir le faire. Leurs bilans sur dur sont quasi similaires, à savoir 38% de victoires, Ramos peut cependant bien jouer sur cette surface avec des succès par le passé contre Monfils, Cilic, Thiem, Dimitrov et même le maître Federer en 2015 au Master de Shanghai. Le Français a lui aussi réalisé quelques performances notables face à Verdasco, Wawrinka ou encore Raonic à Doha. Sur surface rapide, Moutet est invaincu face à des gauchers tandis que Ramos éprouve plus difficultés puisqu’il n’est sorti victorieux que dans 42% des cas. Malgré la situation Covid-19 que l’on connait tous, Moutet est apparu dans une récente interview assez serein et plutôt philosophe. Un état d’esprit qui s’est confirmé lors de son match face à Tiafoe, malmené en début de rencontre, après la perte du premier set, il est resté calme et focus pour trouver les solutions et inverser la tendance. Le body language qui a souvent fait défaut au Français était bien meilleur qu’à l’accoutumé. Attention tout de même, les books ont placé le français favori à 1.47, un écart de cote qui se justifie suite à sa performance face à Tiafoe mais Ramos est souvent mésestimé. Impossible de miser sur le Français à une telle cote. Un match à observer d’autant plus que leur dernière confrontation sur terre avait tourné à une démonstration pour Ramos (6-0, 6-3) qui avait trouvé les clés tactiques pour totalement sortir le Français de son match.

L'œil de Rodolphe Gilbert : Quand même ! C'est quoi ces cotes ? Rien ne justifie un tel écart de cote. Certes, l'Espagnol est surtout un joueur de terre mais il a déjà gagné quelques matchs sur dur et il a évidemment la capacité de gêner Corentin. Que Moutet soit favori, oui d'accord mais pas dans ces proportions ! Evidemment, la surface donne un avantage à Moutet qui est capable de mieux jouer sur dur. Je me mets à la place du Français, jouer Ramos au 2ème tour, forcément il doit se dire qu'il a une chance de passer. Mais il va y avoir un combat. Il est toujours difficile à manœuvrer avec son jeu en contre, ses chips, des amortis, des coups droits enroulés. Un match plus serré que les cotes le laissent penser.


Marton Fucsovics vs Egor Gerasimov

Deux styles opposés s’affrontent cette nuit pour ce deuxième tour. D’un côté, l’esthète hongrois Fucsovics (55ème mondial) et de l’autre le puissant biélorusse d’1m96 et 90Kg Gérasimov (78ème). Ce sera la 5ème confrontation entre les deux hommes, Fucsovics reste sur 3 victoires consécutives, la dernière victoire a eu lieu la saison dernière à Doha dans un match accroché. Lors du premier tour, Fucsovics s’est imposé sans trop de difficulté face à Cecchinato qui a montré des lacunes habituelles sur cette surface. Très solide sur sa mise en jeu avec 75% de points derrière sa 1ére, Fucsovics a dirigé l’échange grâce à un coup droit performant. Gerasimov affrontait lui Harris dans un duel de serveur. Très agressif, il a mis la pression sur son adversaire dès le premier coup de raquette et pris de vitesse le Sud-Africains qui a commis beaucoup d’erreurs. Les books ont placé Fucsovics favori mais ce match est loin d’être une formalité, les conditions de jeu rapides sont à l’avantage du Biélorusse mais la régularité à l'échange sont du côté hongrois qui, rappelons-le a déjà atteint deux fois la deuxième semaine à l'Open d'Australie et battu notamment Querrey en 2018, un joueur dont le style se rapproche de Gerasimov. En fin de match, le Hongrois s’est plaint d’ampoules aux mains qui pourraient le gêner durant le match. Méfiance donc.


Tommy Paul vs Alexei Popyrin

Pour son entrée en lice, Tommy Paul avait fort à faire malgré son statut de tête de série puisqu’il était opposé à Cameron Norrie, toujours difficile à manœuvrer sur dur et qui sortait d’une demi-finale à Delray Beach où il avait notamment sorti Adrian Mannarino et Frances Tiafoe. Mais malgré la perte du premier set, l’Américain a su renverser la tendance alors que Norrie servait pour le match et s’imposer en trois manches après 2h24 de jeu (4-6, 7-6, 6-3). Son adversaire sera tout autant, voire plus, fatigué que lui puisque Alex Popyrin (114ème) est venu à bout du Croate Borna Gojo (226ème) après 2h34 de combat et trois tie-breaks disputés (6-7, 7-6, 7-6). Dans un match qui s’est joué sur des détails, le local de l’étape a su, notamment grâce à son service (16 aces et 81% de points gagnés derrière sa première balle), mieux gérer les moments décisifs que son adversaire. L’Australien n’a pas non plus craqué mentalement puisqu’il a sauvé cinq balles de match avant de conclure la rencontre dès qu’il en a eu l’opportunité. Tommy Paul et Alex Popyrin sont deux joueurs à l’aise sur dur (meilleur bilan en carrière sur cette surface pour l’un et l’autre), mais l’Américain est un cran au-dessus en termes de niveau de jeu (il a déjà battu Zverev et Dimitrov sur dur) et sa cote de favori est justifiée. Lors de leur seule confrontation, durant les qualifications du Masters de Montréal en aout 2019, Tommy Paul s’était imposé difficilement en trois sets (6-4, 5-7, 6-4).


Casper Ruud vs Jiri Vesely

Et une autre opposition de style, une ! Le grand Vesely contre le petit Ruud. Le Tchèque semble retrouver au moins une partie de la forme qui lui avait permis d’être 35ème mondial il y a quelques années. Son année 2020 a été correcte et son premier tour semble confirmer cette tendance avec un match bien maîtrisé contre Ferreira. Il s’appuie sur un très gros service de gaucher et un 2ème coup de raquette qui fait souvent mal. Il affrontera demain Casper Ruud, une des révélations de l’année 2020. Le Norvégien a franchi un cap mais cela s’est matérialisé essentiellement sur terre battue, surface bien plus adaptée à son jeu que le dur même s’il a déjà montré qu’il pouvait plutôt bien y figurer. Il s’appuie sur une grande mobilité et un coup droit très performant, son revers est pour le moment plus inconstant. Vesely jouera demain son 3ème match de 2021 et arrivera avec une forme de rythme ce qui ne sera pas le cas du Norvégien qui débutera sa saison. Ruud est donné favori mais le match pourrait être compliqué pour lui. Le service de Vesely va souvent tomber sur le revers de Ruud qui est plus faible et cela pourrait permettre au Tchèque d’obtenir des points faciles. Si Vesely réussit à maintenir un pourcentage de première aussi haut qu’au premier tour (74%), la tache du Norvégien pourrait être ardue. Match piège pour une reprise !

L'œil de Rodolphe Gilbert : Le statut de favori de Ruud est logique. Certes, Vesely est capable de faire des coups mais c'est un gros gabarit qui ne se déplace pas de façon optimale sur dur. C'est plutôt un joueur à l'aise sur terre même s'il a eu de très bons résultats sur dur. Je trouve que Ruud a nettement progressé sur dur. Il est solide et il a un jeu bien posé. Sauf que c'est son match de reprise donc il faut rester prudent. On ne sait pas comment il va lancer sa saison. On peut voir des résultats surprenants en début de saison.


L'avis de la rédaction

⭐️⭐️⭐️ ---
⭐️⭐️ Victoire Humbert / Victoire Paul
⭐️ Victoire Fucsovics / Vesely 1 set


Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)