Difficile de savoir si en ce samedi, on parlait plus de la finale à venir du prodige italien ou du tirage au sort du premier tour de l'Open d'Australie qui opposera Jannik Sinner à Denis Shapovalov, pour un choc qui pourrait être dans les années à venir une finale de Grand Chelem. En attendant, à défaut d'avoir droit à un duel franco-français au Great Ocean Road Open, la finale opposera deux Italiens, une première depuis 1988. Confirmant ainsi le formidable renouveau et élan du tennis transalpin.

Après un combat de plus de trois heures face à Karen Khachanov, le jeune italien de 19 ans a réussi à décrocher un ticket pour sa deuxième finale en carrière après son titre à Sofia en novembre dernier (sans oublier le Next Gen 2019). Dans un match où les deux joueurs ont montré un très beau visage, proposant un jeu porté vers l’avant, c’est une nouvelle fois Sinner qui a haussé son niveau de jeu dans les moments clés alors que le match s’est joué sur quelques détails (7-6, 4-6, 7-6). A noter toutefois que Sinner aurait pu plier le match en deux sets s'il avait réussi à conserver sa mise en jeu à 4-3 dans le second set avec un break d'avance. Ce sont en tout cas deux nouveaux tie-breaks remportés pour lui (ce qui porte son ratio à 4/4 cette semaine), et une balle de match sauvée, le jeune italien démontre qu’il ne joue pas sur la retenue dans les moments décisifs. Derrière deux premiers tours maitrisés face à Vukic (6-2, 6-4) et Bedene (7-6, 6-2), Sinner avait été poussé dans ses retranchements par Miomir Kecmanovic, auteur d’une très belle défense depuis sa ligne de fond pour le forcer à jouer le coup supplémentaire. Encore une fois, l’Italien s’est appuyé sur son enchainement favori service - coup droit pour se tirer du piège tendu par le Serbe (7-6, 6-4).

Pour cette finale, il sera donc opposé à son compatriote Stefano Travaglia, que l’on n’attendait pas forcément là sur dur extérieur (généralement plus à l’aise sur terre battue), mais qui n’a pas été complexé par son statut d’outsider pour faire tomber les têtes de séries. Après une victoire compliquée face à Carballes Baena au premier tour (2-6, 7-5, 7-6), il a écarté Sam Querrey en étant intraitable sur son service (14 aces et 93% de points gagnés derrière sa première). Il a ensuite profité d’un Bublik pas vraiment concerné (6-1, 7-5) pour aller défier la tête de série n°3 Hubert Hurkacz en quart de finale. Dans un match une nouvelle fois très accroché, c’est l’Italien qui a eu le dernier mot pour renverser la situation (3-6, 6-3, 7-5). Lors de ses quatre premiers matchs, Travaglia a donc concédé par trois fois la première manche en réussissant à s’imposer derrière, preuve de la force mentale du 71e mondial. Face à Thiago Monteiro en demi-finale, il a une nouvelle fois montré un très beau visage avec un jeu tourné vers l’offensive pour décrocher, à 29 ans, sa première finale en carrière. Preuve de son agressivité en retour ? Travaglia a réussi à breaker trois fois le Brésilien, qui n’avait concédé sa mise en jeu que deux fois depuis le début du tournoi.

Au niveau de la forme physique, la demi-finale de 3 heures entre Sinner et Khachanov est venue quelque peu rééquilibrer les débats alors que Travaglia a, de son côté, disputé trois rencontres en trois sets cette semaine, ainsi qu’un match de plus que son adversaire. Au total, Sinner a passé 7h42 sur les courts contre 9h22 pour Travaglia. Un facteur qui peut entrer en compte au vu de l’enchaînement des matchs cette semaine et des conditions particulières que connaissent les joueurs actuellement.

De manière assez logique, Jannik Sinner est ultra favori pour les bookmakers avec 80% de chance de gagner. Même si le jeune italien est un cran, voire deux, au-dessus de son compatriote en termes de niveau de jeu, la cote de Sinner (autour de 1.25) ne représente aucun intérêt. C’est évidemment lui qui aura les clés de cette finale dans la raquette. S’il maintient un tel niveau de jeu, surtout dans les moments importants, et qu’il tient le choc physiquement il devrait sortir vainqueur de cette finale, même si Travaglia fera tout son possible pour lui compliquer la tâche. Un combat de fond de court n’avantagera pas Travaglia, qui aura du mal à tenir la cadence face à un frappeur comme Sinner.

L’œil de Julien Varlet : En demi-finale, Jannik Sinner a sorti un super match pour éliminer Khachanov, dans la lignée de ses matchs précédents. C’est un joueur qui m’impressionne par sa maturité et sa maîtrise alors qu’il n’a pas encore 20 ans. Travaglia est un joueur qui joue vraiment pas mal, mais c’est son premier gros tournoi et la première fois qu’il atteint une finale. Il a fait une très bonne semaine, mais son compatriote reste tout de même un cran au-dessus et il sera peut-être un peu crispé par l’enjeu. Même s’il vient de disputer un match de 3h face à Khachanov, je pense que Sinner sera prêt physiquement vu qu’on est en début de saison et que les joueurs sortent d’une prépa foncière. Et puis il ne faut pas oublier qu’il a joué un match de moins que son adversaire. Face à Travaglia, il sera opposé à un joueur qui ne va pas vraiment faire le jeu donc il aura le loisir d’être dans sa filière. Je le trouve très relâché avec des coups déliés côté coup droit ou côté revers, il sert aussi très bien et je ne pense pas que Travaglia vienne vraiment l’agresser et lui faire 2-3 coups gagnants par jeu pour le faire exploser. Il n’a aussi pas peur de prendre le jeu à son compte et d’attaquer dans les moments importants comme on l’a vu lors des tie-breaks qu’il a disputés et dans les moments clés des sets par exemple. Je le vois vraiment supérieur à son adversaire donc je miserai sur un 2-0 Sinner.


L'avis de la rédaction

⭐️⭐️⭐️ Victoire Sinner
⭐️⭐️ ---
⭐️ Victoire Sinner 2-0


Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics : www.tbnpronos.com

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.

This post is also available in: English