Kerber a rassuré en produisant des prestations de qualité pour sa reprise mais elle a toujours ce problème de déplacement qu’elle avait pendant toute la saison 2020. Elle est peut-être plus entreprenante dans son jeu mais à la moindre attaque de ses adversaires, avec une bonne zone recherchée, elle est vite en difficulté pour couvrir le court. Cependant, son retour à la compétition après 4 mois sans jouer a été réussi, il faut le dire.

C’est d’ailleurs à ce moment que l’analyse de ce match se corse. Bernarda Pera a sans doute toutes les qualités pour dominer Angélique Kerber avec son coup de poignet de gauchère qui lui permet de trouver de très beaux angles et beaucoup d’engagement qui lui permet de maîtriser certains matchs. Et c’est bien ça le problème, c’est qu’elle peut être très performante sur dur en dominant n’importe quel adversaire, mais c’est séquentiel. Elle a parfois ce souci de précipitation lorsqu’elle n’est pas en rythme. Son jeu de jambes est parfois insuffisant et elle affiche quelques errances au service avec énormément de doubles fautes. Elle a tout de même gagné en régularité car c’était vraiment catastrophique à ses débuts même si ça manque encore en constance. À Abu Dhabi, en janvier, elle produit un tennis très efficace et percutant. Et ici même contre Konta, elle a eu plus de mal à se stabiliser.

Mais cette nuit, elle est dans cette position d’outsider où elle sait qu’on attend rien d’elle. En plus, le match va se jouer sur le Margaret Court. Cela boost encore plus pour signer une prestation de référence. Pera a les moyens de développer son jeu. Avec Pera, on ne pourra jamais être certain de ce que l’on avance. Mais avec une cote supérieure à 3, difficile de ne pas tenter le coup en sachant que si Pera est concentrée et disciplinée, elle peut battre Kerber dans tout les compartiments du jeu. L'Américaine pourrait a minima prendre un set.


Alison Riske vs Anastasia Potapova

Alison a réussi une très belle saison 2019. Mais après avoir réussi son début d’année 2020 avec notamment un huitième à l’Open d’Australie où elle perd contre Barty, l’Américaine a un peu disparu des radars. À ce jour, elle n’a plus disputé un match depuis fin septembre. C’était à Roland Garros pour l’occasion et elle nous a laissé sur une image un peu terne depuis ce jour. Potapova avait stoppé 2020 très tôt pour se préparer rigoureusement et entamer 2021 sur les chapeaux de roues. Et son passage à Melbourne est très encourageant. Après avoir passé un premier tour sans encombres, elle avait donné du fil à retordre à Simona Halep. Elle a gardé sa spontanéité. Sur ce match, Anastasia semble être mieux préparée. On n'a pas vraiment d’indications sur l’état de forme d’Alison. Ce que l’on sait juste, c’est que sa fin de saison 2020 était très poussive. Potapova a donc logiquement la faveur des pronostics. Physiquement, elle avait l’air prête pour réussir de belles prouesses. Quand elle est en confiance, Potapova peut surnager dans un match. Elle doit montrer sa supériorité dans cette rencontre en asphyxiant son adversaire avec ses multiples approches offensives qui peuvent se montrer souvent très tranchantes.


Nina Stojanovic vs Irina Camelia Begu

La Roumaine vient de nous produire un tournoi de qualité, ici même, à Melbourne. On ne l’attendait sûrement pas à ce niveau en ce début de saison. C'est une joueuse toujours sérieuse qui ne lâche jamais rien. Mais son schéma de jeu est assez simpliste, sans trop de prises de risque. C’est pourtant avec ce schéma de jeu que Begu se hisse jusqu’en quart en battant notamment Konta le tour d’avant. Exemple de combativité, elle a très bien dompté ses adversaires. Elle a été très disciplinée, consistante dans l’échange pendant tout le tournoi. Pourtant, le dur n'est pas sa surface de prédilection mais les conditions lui convenaient très bien.

Stojanovic est une joueuse qui a une marge de progression énorme mais elle a du mal à l’exploiter. Elle fait vraiment son apparition fin 2019 avec notamment une demi-finale à Nanchang sur un tournoi WTA. Malheureusement, son jeu est très stéréotypé et elle n’a pas vraiment les épaules pour réellement percer sur le long terme. Elle disparaît donc des radars en 2020. Cependant, elle s’est bien acclimatée aux conditions de Melbourne et a surpris un peu tout son monde en sortant aisément Shérif avant de poser quelques petits soucis à Collins en la bousculant pendant une petite partie du match.

Sur cette confrontation, Stojanovic va forcément vouloir faire le point sur les premiers coups de raquette avec un style de jeu très direct. Mais face à la Roumaine qui est très compacte, ça sera quitte ou double. Cependant, Irina vient de disputer un tournoi pour le moins éprouvant. Elle ne s’attend sûrement pas à voir une Nina très entreprenante qui lui rentrera dedans alors qu’elle est largement outsider. C’est pourtant ce qu’elle va faire et si Nina fait preuve d’un minimum de constance dans ses frappes, elle pourrait bien aller chercher un set assez facilement.


Ons Jabeur vs Andrea Petkovic

La Tunisienne va affronter une joueuse qui était parfois capable, dans ses belles années, de livrer des prestations de haute volée sur dur, Andrea Petkovic. Sauf que cette dernière a très peu joué pendant l’année 2020 et arrive à Melbourne avec très peu de préparation et de références. Sur ce tournoi pré-AO, elle sort Trevisan d’une courte tête, qui s’est bien battue mais qui n’est pas spécialiste de la surface même si cette Italienne progresse considérablement. On a tout de même senti Andrea assez limitée dans les déplacements. Très souvent statique, elle est sauvée par son tennis et par la puissance qu’elle dégage dans ses frappes. Contre Svitolina, elle n’a fait que bonne figure.

Ons est souvent surestimée depuis qu’elle a réellement confirmé sur le circuit principal. Elle est maintenant une figure et un modèle pour les jeunes de son pays qui la regarde. Elle avait fait quart ici l’année dernière en tombant contre la future tenante du titre, Sofia Kenin. Une saison très réussie de sa part. Mais juste avant l’Open d’Australie, elle retombe dans ses travers en faisant preuve de suffisance contre Kerber qui revenait à la compétition. Beaucoup de précipitation dans son jeu. L’Allemande l’a donc emporté, fort logiquement. C’est donc pour cela que prendre Jabeur à cette cote, d’autant plus si vous voulez la combiner, est plutôt déconseillé. Petkovic reste une joueuse capable d’élever son niveau de jeu à tout moment si elle retrouve du rythme. Alors même si dans les déplacements, elle était limitée pour son tournoi de préparation, elle a encore des restes dans sa raquette et sait faire mal offensivement. Si Jabeur déjoue, attention. Match à éviter cependant car Andrea a pas assez d’arguments qui pèsent en sa faveur.


Marketa Vondrousova vs Rebecca Peterson

Match qui s’annonce déséquilibré sur le papier. Marketa n’a jamais réussi à nous rassurer avec son physique en 2020.  Comme très souvent, elle débute très bien et domine ses adversaires avec sa main qui est juste fabuleuse. Mais elle peut parfois s’essouffler et perdre le match à l’usure comme en début de saison à Abu Dhabi, contre Hsieh. Sauf qu’enfin, ici même à Melbourne, dans le courant de la semaine, elle a réalisé un tournoi de qualité sur tous les points. Elle se fait quand même foudroyer par Muguruza en demi-finale mais son tournoi a été bien manœuvré de sa part avec cette fois-ci, pas de baisse de régime.

Rebecca a été l'une des déceptions de 2020 avec deux petites victoires contre Bondarenko et Kozlova. Minime pour une joueuse qui sortait de deux tournois WTA remportés en Chine (en 2019)  et qui nous faisait croire, du haut de ses 25 ans à l’heure actuelle, qu’elle allait confirmer ses prouesses. Mais 2021 est une autre année qui commence et elle l’a très bien entamée. Elle fait 2ème tour à Melbourne en se faisant sortir par la très surprenante Shelby Rogers qui aurait même pu battre Barty avec un peu plus de réussite. Et le match de Peterson est très bon. Elle a retrouvé une qualité au service. Des balles bombées qu’elle maîtrise très bien et une bonne couverture du court, c’était la Rebecca des grands jours. Alors attention tout de même Marketa à ne pas retomber dans ses travers. Elle est tellement plus talentueuse que Peterson mais cette dernière servait bien ici à Melbourne dans la semaine qu’il faudra pas déjouer. Le moindre faux-pas pourrait profiter à Peterson qui a l’air de retrouver ses sensations pour la nouvelle année.


Vera Zvonareva vs Elena Rybakina

Après avoir très bien fini la saison précédente, la Russe a aussi bien entamé la nouvelle, d’autant plus cette semaine. On le rappelle anciennement 2ème joueuse mondiale, Vera s’offre une fin de carrière plutôt enrichissante pour elle. Elle a quand même eu du mal se défaire de la gauchère, Pliskova, lors du premier tour cette semaine. Mais elle n’apprécie pas vraiment de jouer des grosses serveuses. On l’avait vu avec Konta, à Cincinnati en 2020, où elle n'arrivait pas à relancer la première balle de la Britannique. Son match face à Vondrousova était très agréable à regarder. Beaucoup d’intensité, de beaux échanges et de combativité. Un des meilleurs matchs de la semaine. Elle le perd finalement au bout du 3ème set.

Rybakina elle, est maintenant connue de tout le monde. Un service ravageur. Une énorme capacité à faire mal tout de suite sur les premières balles et très adroite à la volée. C’est surtout sa grande carcasse qui l’empêche d’être à l’aise en défense avec des errances dans les déplacements. Début de saison plutôt mitigé de sa part. On la voyait même peut-être plus affûtée qu’en 2020 à Abu Dhabi où elle fait quart contre Sabalenka en réalisant un match très abouti mais sans y trouver la réussite finale. Derrière, elle loupe son entrée à Melbourne en perdant en 3 sets contre Krejcikova qui surprend de jour en jour, alors que c’était une joueuse réputée pour performer essentiellement en double.

Alors voilà, le service de Rybakina va faire mal à Zvonareva qui a souvent du mal à relancer contre les grosses serveuses. Elle est pourtant largement capable de bousculer Elena dans le jeu. Mais le service fera la différence dans ce match. Cependant, si le pourcentage de premières de Rybakina n’est pas très élevé, la talentueuse Kazakhe risque de s’engager dans un sacré bourbier.


L'avis de la rédaction

⭐️⭐️⭐️---
⭐️⭐️ Victoire Potapova✅ / over 19.5 jeux dans le match Stojanovic Begu❌ / Victoire Rybakina✅
⭐️Pera over 9.5 jeux ✅/ over 19.5 jeux dans le match Vondrousova Peterson✅


Un mois d'abonnement offert sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Betclic et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBNPRONOS au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Betclic-1024x570.jpg.