Cette affiche entre Caroline Garcia et Polona Hercog promet d’être vraiment intéressante à suivre. D’un côté une
Caroline Garcia qui revient petit à petit à un bon niveau mais toujours inconstante, de l’autre une Hercog qui reste un éternel mystère du circuit, capable de jouer top 20 un jour et top 200 le lendemain. Compte tenu de la puissance des deux joueuses, on pourrait bien avoir un duel de fond de court avec beaucoup d’échanges et un festival de coups gagnants comme de fautes directes. Caro est apparu relativement "fit" et plutôt en confiance la cette semaine à Melbourne. Elle a réalisé deux matchs de qualité lors des deux premiers tours et n’a pas démérité face à Elise Mertens, même si c’est la première fois qu’elle s’inclinait face à la Belge. Depuis Roland Garros, Garcia joue mieux et il y a de quoi avoir bon espoir pour la saison à venir. Toujours invaincue contre Hercog (3-0), c’est une joueuse qu’elle arrive plutôt bien à contenir grâce à son jeu de fond et à ses qualités de défense. De son côté, Hercog est toujours une joueuse difficile à appréhender. Elle possède un jeu tantôt gratteur tantôt agressif, qui peut s’avérer très efficace mais qui peut également nous donner des prestations assez catastrophiques lorsqu’elle n’est pas dans son assiette. Elle est notamment capable de faire plus de 30 fautes directes en deux sets. Lorsqu’elle se retrouve en difficulté, elle use et abuse du slice et peine à faire des différences. C’est toutefois une bonne serveuse et elle a l’habitude de se ranger derrière sa première balle pour rester dans la rencontre. A priori, les dernières sorties de Caro offrent de belles promesses et la tricolore a toutes les cartes en main pour aller chercher la victoire lors de ce premier tour. De là à y voir une value ? La cote actuelle (1.55) n'est pas convaincante mais ne représente pas un mauvais "bet" non plus.

L'œil de Julien Varlet : Attention au match piège. Hercog joue bien sur dur et sait être agressive. Même si je vois une victoire de Caro ici, il faudra vraiment que la française soit vigilante. C’est un excellent match up pour se mettre en confiance si Garcia arrive avec de bonnes intentions et avec son physique.


Kristina Mladenovic vs Maria Sakkari

Le tirage n’a pas franchement été clément avec notre Kiki. Elle qui a déjà du mal à enchaîner les matchs et à retrouver de la confiance, la voilà opposée à Maria Sakkari dès le premier tour, autant dire que ça ne s’annonce pas franchement simple pour la tricolore. Depuis sa victoire au premier tour de l’US Open face à Hailey Baptiste en août dernier, plus le moindre succès sur le grand circuit pour Kristina, avec, pour ne pas arranger la chose, deux scénarios assez rocambolesques à l’US Open face à Gracheva puis à Roland Garros face à Siegemund. Compte tenu de la teneur de son match la semaine dernière contre Pegula, on peine à croire que la Française soit de retour à son meilleur niveau et il se pourrait bien qu’elle souffre lors de cet affrontement face à la Grecque. Pour le moment les deux femmes ne se sont jouées qu’une seule fois, et le match s’était soldé par une victoire de Sakkari en trois manches (Rome 2019) avec tout de même un petit bagel dans le 3e set. Quand on voit le niveau de Maria sur ce début d’année 2021, on a peur pour Mladenovic et ça semble justifié. Demi-finaliste à Abu Dhabi, Sakkari avait très bien joué et était tombée tête haute face à une Sabalenka quasiment intouchable. Cette semaine, elle a commencé par une victoire sans aucun problème contre la pépite du tennis canadien Leylah Anne Fernandez, avant d’affronter Kerber, qu’elle a encore une fois battue sans encombre. La puissance de la Grecque lui permet de créer de grosses différences, encore plus sur des surfaces abrasives et rapides comme celle de Melbourne. Même si sa régularité sur première balle reste largement perfectible, Sakkari sert tout de même vraiment bien depuis le début de l’année et est compliquée à déborder. Mais c’est surtout son agressivité au retour qui fait la différence. Avec près de 44% de points gagnés sur service adverse depuis Abu Dhabi, elle est très agressive et parvient à breaker ses adversaires presque une fois sur deux. Même si notre chauvinisme nous oblige à vouloir croire en Kristina aujourd’hui, l’écart entre les deux femmes semble tellement important qu’il est difficile d’imaginer la Française capable de l’emporter cette fois-ci. Ces deux joueuses ont des trajectoires totalement opposées, avec une montée en puissance côté grec et une descente assez brutale chez Kiki. On sera évidemment tous derrière elle à espérer l’exploit, mais en étant raisonnable, Sakkari devrait l’emporter assez facilement ici.

L’œil de Julien Varlet
: C’est clair que c’est un mauvais tirage pour Kiki. Etant pro Sakkari, j’ai vraiment du mal à la voir passer à côté sur cette rencontre. Elle fait peu de fautes et est très régulière. Même si elle manque un peu de constance au service, elle est vraiment solide. Si Kristina joue “normalement” ça ne suffira pas et il lui faudra véritablement être dans un jour de gloire pour espérer un résultat ici. La communauté grecque qui réside en Australie pourrait également être un atout pour Maria qui devrait avoir le public avec elle.


Clara Burel vs Alison Van Uytvanck

Après une saison 2020 assaisonnée de tank à droite à gauche, Alison Van Uytvanck semble avoir des intentions un peu meilleures depuis Roland Garros. Au moins elle essaye. La semaine passée, elle est parvenue à totalement surclasser Hsieh, une chose loin d’être simple lorsque l’on connaît la joueuse, qui est une vraie plaie à affronter. Même si elle a été éliminée au tour suivant de manière très sèche par Muguruza, l’Espagnole était vraiment en feu cette semaine et la Belge n’a rien pu faire avec son service beaucoup trop tendre et n’a cessé de subir les agressions de son adversaire en retour. On connaît le potentiel d’AVU et on la sait capable de réaliser de belles choses lorsqu’elle est en forme grâce à sa capacité à casser le jeu. Avec un premier tour abordable à l’image de celui-ci face à Clara Burel, cela peut être un bon moyen pour elle de rentrer dans le tournoi de belle manière et d’engranger un peu de positif avant de probablement affronter un gros morceau au deuxième tour en la personne de Yulia Putintseva. Pour Clara Burel, on attend la saison de la confirmation après les belles promesses de 2020. Âgée de seulement 19 ans, la jeune tricolore a su tirer son épingle du jeu sur le circuit secondaire l’an dernier avant de se faire découvrir du grand public à Porte d’Auteuil où elle avait brillamment passé deux tours et aurait même pu accrocher une deuxième semaine face à Shuai Zhang dans un match au couteau qui a basculé du mauvais côté. Ici, elle aura de belles choses à faire car si on parlait de bon tirage pour Van Uytvanck précédemment, c’en est également un bon pour Clara, qui évite une grosse tête de série, et qui jouera une joueuse au style de jeu qui peut lui correspondre et peut lui permettre de créer la “surprise”. Burel possède en effet une bonne première assez kickée qui sort l’adversaire et qui pourrait être efficace face à AVU, pas franchement grande retourneuse. Dans le jeu, les deux femmes devraient se répondre au coup par coup et le match devrait être serré. Cependant, les qualités de mobilité de Burel pourraient bien lui faire prendre un léger avantage au niveau physique et pourraient également lui permettre de tendre un peu la Belge qui se retrouvera sûrement à un moment sans trop de solutions. Attention pour Clara à bien prendre la balle tôt et surtout essayer de jouer long. Ce sera vraisemblablement la clé du match et si la Française ne parvient pas à allonger, elle se fera trop vite déborder et sa mobilité ne suffira pas à combler l’écart. Burel à 2.20 semble être un bet correct mais pas en dessous de cette cote.

L'œil de Julien Varlet : Le match sera probablement bien plus équilibré ici. Van Uytvanck n’est pas une joueuse très médiatisée mais elle joue bien et surtout elle maîtrise le slice. Elle sait casser le rythme quand c’est nécessaire et ainsi gêner ses adversaires. La plupart des joueuses jouent en cadence aujourd’hui, et AVU sait contourner cela, c’est intéressant. Cependant, la fraîcheur de Burel peut vraiment faire la différence ici et c’est un bon tirage pour elle. La Française est une joueuse percutante et je la vois vraiment faire quelque chose ici.


Alizé Cornet vs Valeria Savinykh

Alors là, on pourrait assister à un match intéressant. Même si les cotes annoncent un gros déséquilibre entre les deux joueuses, attention à Savinykh qui avait réalisé de très belles choses le mois dernier lors des qualifications et qui peut tout à fait être un premier tour piège pour Alizé. Valeria Savinykh n’a jamais vraiment percé sur le grand circuit et pourtant cette année semble être une belle opportunité pour la russe de 29 ans. Qualifiée sans perdre le moindre set en qualifs (vs Vikhlyantseva, Gatto-Monticone et Bonaventure), elle a montré de très belles choses et surtout elle possède un jeu assez difficile à manier. Beaucoup de balles hautes, liftées et profondes, sans trop de rythme, si vous jouez au tennis, vous savez vous même à quel point c’est frustrant d’affronter ce genre de joueur/se. Mais bon, passons aux choses qui fâchent, la Russe manque cruellement d’aisance dans ses déplacements. Elle aime pousser ses adversaires à la faute et parfois ça passe, mais quand ça casse, ça casse fort. Prenons pour exemple son match face à Schmiedlova la semaine dernière. Incapable de gêner son adversaire du jour par ses balles profondes, elle n’a véritablement pas vu le jour et a du s’incliner sur le score assez sévère (6-1, 6-3). Alizé devra clairement se méfier du jeu de la Russe. On sait la Française parfois nerveuse et capable de se déconcentrer et de se frustrer lorsqu’elle se retrouve en manque de solutions. Même si elle est sur le papier évidemment bien meilleure que son adversaire du jour, il faudra être capable de prendre le match par le bon bout et surtout de faire en sorte de ne jamais laisser quelconque espoir à Savinykh, en essayant de l’agresser d’entrée de jeu afin de se libérer et d’avoir le dessus sur le plan mental. Les qualités de retour de la Française devraient pouvoir lui permettre d’aller chercher plusieurs fois le service de la Russe en espérant que Cornet maîtrise ses nerfs aussi longtemps que possible. Par rapport à l'écart de cote, miser sur Savinykh pourrait semble intéressant mais sans grande conviction.

L'œil de Julien Varlet : Alizé gère bien ce genre de joueuses. Son expérience devrait l’aider à prendre le dessus et je ne la vois vraiment pas se faire surprendre ici. L’intersaison lui a permis de recharger les batteries et de récupérer de la fraîcheur, surtout mentalement, ce qui l’aidera à prendre le match par le bon bout.


Fiona Ferro vs Katerina Siniakova

Forfait à Abu Dhabi en janvier, énorme mental boom à Melbourne la semaine dernière, Fiona Ferro inquiète quelque peu et il y a des raisons. Avec une préparation plutôt opaque et peu de présence sur les réseaux sociaux, il est difficile de savoir si la Française est en forme. Depuis qu’elle a contracté la COVID à la fin du mois d’octobre dernier, on n'a plus véritablement vu Fiona sur les courts, et son match contre Rogers la semaine dernière n’a fait qu’alimenter les doutes sur sa capacité à être au niveau cette semaine. Si Ferro est à 100% lors de ce premier tour, elle devrait l’emporter, mais il est vraiment difficile d’avoir quelconque information sur le sujet. La tricolore jouera en tout cas cette saison sous les couleurs de Lacoste, après avoir passé plusieurs mois sans sponsor. Elle revient à ses premiers amours puisque c’est la première marque qui lui avait fait confiance lors de ses débuts en tant que joueuse de tennis à l’âge de 10 ans. Siniakova est une joueuse compliquée à affronter, capable de beaucoup de variations, mais elle est objectivement inférieure à Fiona dans de nombreux domaines. Et surtout, elle devrait avoir beaucoup de mal à retourner les coups droits puissants de la Française malgré sa rapidité de déplacement. Si vous en avez le cœur, Fiona en outsider à 2.35 ici peut être un coup à jouer, mais le risque est grand devant cette incertitude sur son niveau physique.

L'œil de Julien Varlet : Siniakova est une joueuse un peu à l'ancienne. Elle manque vraiment d’agressivité et ça lui posera pas mal de problèmes face à Ferro. La Française est agressive et varie beaucoup, suffisamment à priori pour faire exploser la Tchèque. Elle est vraiment mieux depuis 2020 et a de quoi s’installer durablement sur le circuit cette année.


Chloé Paquet vs Mayar Sherif

Affiche 100% issue des qualifications ici entre Chloé Paquet et Mayar Sherif. La Française, très en détresse depuis le début de la saison de terre mi 2020, a beaucoup de mal à faire ses preuves sur le grand circuit et semble encore un petit peu juste en terme de niveau de jeu. Même si elle a réalisé de très belles qualifs sans perdre le moindre set à Doha le mois dernier, elle a toutefois eu un tirage au sort très clément (Talaba, Naito, Yuan), et il est difficile de tirer de vraies conclusions ici. Le contexte est plus ou moins similaire pour Sherif, qui s’est qualifiée sans trop d’encombres pour cet Open d’Australie, et qui a également été éliminée d’entrée la semaine dernière lors du Yarra Valley Classic. C’est une joueuse qui manque un peu de constance malgré de belles capacités à accélérer, et qui a du mal à être vraiment efficace en retour (seulement 31% de points gagnés sur service adverse). De ce fait, elle peine parfois un peu à faire des différences. Lorsque l’on voit la cote de Chloé Paquet dépasser les 3.20 actuellement, on a franchement envie d’y mettre une petite pièce. Si la Française joue de façon libérée, elle devrait avoir des opportunités et si elle fait en sorte de prendre la balle tôt, elle aura vraiment de quoi mettre en danger l'Egyptienne, qui n’aime pas être sous pression lors de ses matchs.

L'œil de Julien Varlet : Je vois une victoire assez nette de Sherif ici. C’est une joueuse que j’aime beaucoup et que je vois faire de très belles choses cette saison. Elle est sur une pente ascendante et peut être l’une des belles surprises de la saison. Même s’il y a du mieux cette année chez Paquet, la puissance de l'Egyptienne va lui poser beaucoup de problèmes et elle devrait finir par exploser.


L'avis de la rédaction

⭐️⭐️⭐️ Victoire Sakkari❌
⭐️⭐️ Victoire Garcia✅
⭐️ Victoire Burel ❌/ Victoire Ferro✅


Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics : www.tbnpronos.com

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.