Suite et fin du premier tour de cet Open d'Australie avec notamment l'entrée en lice de l'Américain Sloane Stephens opposée à la volcanique Yiula Putintseva. La Kazakhe a participé au tournoi des joueuses qui ont subi le confinement strict « Grampians Trophy ». Battu sur le fil par Azarenka (11-9 dans le super tie-break), elle a poursuivi sur sa bonne lancée du tournoi d’Abu Dhabi où elle avait atteint le 3ème tour. Son niveau de jeu est plutôt intéressant mais toujours un peu en dent scie. Elle est très athlétique avec cette capacité à renvoyer toutes les balles mais aussi à casser énormément le rythme avec des balles arrondies, en cloche ou slicées. Cette surface australienne dites rapide favorise moins son jeu par rapport à des adversaires plus puissantes.

Elle va justement retrouver pour ce match d'ouverture l’ancienne numéro 3 mondiale Sloane Stephens qui a connu un premier tour bien compliqué la semaine dernière (défaite 6-3, 6-1 contre Fernandez). Pour autant, ce match ne reste pas très significatif pour un tournoi prévu de dernière minute avec des joueuses confrontées au confinement strict. L’Américaine a connu une grosse préparation physique d'avant-saison avec son coach Kamau Murray. On connaît son talent et son sens de l’anticipation dans le jeu. Son attitude souvent lymphatique reste normale chez elle mais son coup droit de feu et ses qualités défensives pourraient bien lui être utiles sur ce match.

Les deux joueuses se sont déjà affrontés à quatre reprises, à chaque fois dans des matchs en trois serrés et donc disputés. Le bilan est de deux victoires de chaque côté mais 2-1 sur dur pour Stephens qui pourrait avoir sa chance dans ce match avec une envie de se reprendre dans un tournoi du Grand Chelem qu’elle a toujours apprécié avec notamment une demi-finale en 2013. Putintseva devra faire un peu plus le jeu pour gêner Stephens et ce n'est pas dans l'habitude de la Kazakhe, donnée très largement favorite de ce match. Pourtant, la value est clairement du côté de l’Américaine qui a le jeu pour aller chercher un set voire la victoire pour se relancer.


Krystina Pliskova vs Heather Watson

La gauchère des sœurs Pliskova est une joueuse assez compliquée à décrypter. Elle s’appuie énormément sur son service pour remporter facilement ses jeux de service. A l'échange, elle reste vite limitée quand la difficulté s’installe face à des joueuses solides comme face à Zvonareva la semaine dernière. Dans le jeu, elle cherche toujours la filière courte avec des premiers coups de raquettes puissants. Sa grande taille la limite au niveau de ses déplacements et sur les balles basses. Elle sera opposée à Heather Watson qui a su montrer des choses intéressantes à Abu Dhabi avec un tennis intéressant et varié. Elle aime construire ses points et varier les trajectoires pour travailler ses adversaires. Elle se déplace très bien avec une explosivité qui lui permet de rivaliser en puissance. Son service est aussi une arme à prendre en considération avec une variété d’effets entre le slice, le kick et le jeu à plat pour perturber la relance adverse. Les deux joueuses se sont affrontées à trois reprises sur dur. Watson mène 2 à 1. Le dernier match remonte à l’open d’Australie en 2020 au même stade de la compétition et la Britannique avait su être patiente et appliquée pour venir à bout de la géante Tchèque (4-6, 6-3, 6-1). La mobilité et la variété pourraient bien être les clés pour remporter ce match. Heather Watson aura les cartes en main pour gagner cette nuit.


Cori Gauff vs Jil Teichmann

L’Américaine entame un tournoi où elle avait battu une certaine Naomi Osaka en 2020. Coco Gauff est sur courant alternatif depuis la reprise en août 2020. Elle base son jeu sur une solidité du fond du court mais son service est encore une fois très irrégulier quand elle se sent sous pression avec une moyenne de 7 doubles fautes sur ses deux dernières rencontres. Elle est prometteuse mais reste en apprentissage du haut de ses 16 ans. Sa présence dans le top 50 lui donne plus un rôle de favorite que d’outsider ce qui peut être une pression jamais simple à gérer face à des joueuses qui ont envie de la faire tomber.

Elle va retrouver une adversaire qu’elle a battue de justesse lors du tournoi Gippsland Trophy. Jil Teichmann a su montrer en fin d’année 2020 qu’elle pouvait autant rivaliser sur dur que sur terre battue avec de belles performances à Cincinnati et Lexington. Elle possède un jeu offensif accompagné d’une vraie vista. Son sens de l’anticipation l’aide beaucoup que ce soit offensivement ou défensivement. Elle a le jeu et l’expérience pour venir mettre la pression sur Coco Gauff. Ce match a un air de revanche pour la Suissesse qui pourrait bien s’inspirer de la victoire de Katie Boulter face à Coco Gauff. Avec son jeu vers l'avant, son service solide et sa capacité à mettre la pression en retour pourraient bien venir embêter son adversaire. L’Américaine a un rôle d’ultra favorite dans cette rencontre qui ne semble pas justifié. La value est du côté suisse.


Ann Li vs Shuai Zhang

L'Américaine va entamer son premier tour de l’Open d’Australie après une très belle prestation pendant le tournoi Grampians Trophy avec une finale atteinte - mais non disputée - en battant des joueuses comme Sorana Cirstea, Veronika Kudermetova ou encore Jennifer Brady. Elle va connaître son premier Grand Chelem sans passer par les qualifications ou encore sans wildcard. C'est une joueuse pétrie de talent qui fait partie de la nouvelle génération du tennis américain avec un jeu très complet et un service de qualité varié, à plat ou kické. Elle possède aussi un jeu très offensif avec une bonne frappe de balle. Elle est capable de varier le rythme avec son revers slicé pour accélérer la balle et prendre de vitesse ses adversaires. Elle est en totale confiance après un tournoi de préparation très solide.

Elle va retrouver une joueuse moins en rythme. Shuai Zhang va disputer son match de reprise plus de trois mois avec sa défaite au premier tour d'Ostrava en octobre dernier. Elle joue à plat avec très peu de variation et un service qui est le précurseur de son jeu. Elle aime évoluer sur dur en cadence et des frappes à hauteur de hanches. Quand sa première balle en panne, elle peut rapidement se trouver en difficulté dans le jeu. À noter qu’en 2019, elle avait connu son meilleur résultat en Australie en atteignant le stade des seizièmes de finale. L’Américaine est largement favorite par rapport à ses performances la semaine dernière. Après, il faut prendre ce match avec des pincettes. Ann Li était en forme physiquement mais avec un bandage à la cuisse lors de sa rencontre face à Brady. Au niveau du style de jeu, elle pourrait prendre le dessus sur la Chinoise avec sa variation à base de revers slicés qui glissent bien sur cette surface. Ses phases offensives pourraient bien empêcher Zhang de dicter l’échange comme elle aime le faire.


Nao Hibino vs  Astra Sharma

La Japonaise est de retour en Australie après une belle fin de saison sur terre battue avec une demi-finale à Strasbourg et une belle prestation à Roland-Garros malgré son élimination au second tour face à Ons Jabeur. Elle est très mobile avec une belle frappe de balle malgré son petit gabarit. Elle a beaucoup d’agressivité et d’opportunisme dans son jeu. Elle est capable de varier le jeu avec quelques slices et aussi des amortis lui permettant d’alterner jeu long et jeu court. Elle est plutôt complète et sera opposée à Astra Sharma, l’Australienne avec un gabarit bien plus important. Cette dernière alterne le bon et le moins bon depuis deux ans maintenant pour naviguer aux alentours du top 100. Sharma s’appuie une belle qualité de service et un coup droit très puissant et bien gratté. Son revers recouvert peine à tenir en régularité et favorise plus le slice. Elle préfère la filière courte aux longs rallyes durant lesquels l’Australienne peut partir vite à la faute. La Japonaise est légèrement favorite avec un statut justifié pour une joueuse qui adore évoluer sur dur. Hibino devrait entraîner son adversaire dans des rallyes et proposer aussi beaucoup d’agressivité dès le retour. Ce match devrait tourner en sa faveur face à joueuse encore bien trop limitée dans le jeu.


Sorribes Tormo vs Daria Gavrilova

L'Espagnole a obtenu de belles performances sur dur ces derniers temps avec un quart de finale à Ostrava et un autre à Abu Dhabi. Elle préfère évoluer sur terre battue mais elle a su faire évoluer son jeu qui consiste à faire travailler ses adversaires en restant en fond du court avec une variation de trajectoires et d’effets en se nourrissant des fautes adverses. Elle aime affronter des joueuses avec un jeu agressif et des prises de risque parce qu'elle parvient à les pousser à la faute. Elle va affronter Daria Gavrilova qui est de retour aux affaires après trois années de disette entre 2017 et 2020. Elle est sur le circuit WTA 2011 mais n’a que 26 ans. Elle possède une très belle main et de multiples cordes à son arc pour s’adapter à ses adversaires avec un jeu très varié alternant jeu long et jeu court. Elle peut aussi mettre des effets slicés pour varier le rythme du jeu. Elle fait très bien tourner la balle avec son coup droit en lui donnant une sacrée vitesse. Daria Gavrilova pourrait bien prendre le dessus sur l’Espagnole en la sortant de sa zone de confort, à savoir derrière sa ligne. Avec de la variation dans les effets, des trajectoires et une belle longueur de balle, elle peut perturber les plans de Sorribes Tormo. Elle adore évoluer chez elle et aura la chance d’être supportée par son public.


L'avis de la rédaction

⭐️⭐️⭐️
⭐️⭐️ Stephens 1 set ✅/ Victoire Hibino ✅/ Teichmann 1 set❌ / Victoire Watson✅ / Victoire Gavrilova✅
⭐️ Victoire Stephens❌/ Victoire Teichmann❌


Un mois d'abonnement offert sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Betclic et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBNPRONOS au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Betclic-1024x570.jpg.

This post is also available in: English