Zverev a attaqué cette campagne comme à son habitude en laissant un set à son adversaire (Giron). En effet, sur dur en Grand Chelem, il concède un set presque un match sur deux, bien loin des standards habituels du top 10, surtout dans les premiers tours. Au deuxième tour, il a su s’adapter au jeu atypique service-volée de Maxime Cressy, un jeu agressif qui nécessite de la concentration et de bonnes aptitudes au passing. Quant au Français, il a su profiter d’un tableau favorable pour se hisser au troisième tour, deux victoires rapides en 3 sets face à Novak et Kecmanovic. En 11 participations à l’Open d’Australie, ce n'est que la seconde fois que Mannarino atteint le troisième tour et il avait échoué à se qualifier pour la deuxième semaine en 2018 face à Thiem. L’Allemand est apparu en bonne forme la semaine dernière à l'ATP Cup, vainqueur de Shapovalov et défait en trois sets contre Djokovic et Medvedev. Pour le Francais, la préparation n’a pas été bonne ni vraiment optimale.

Ce sera le sixième face à face entre les deux hommes, Zverev s’est toujours imposé, mais Mannarino a donné l'impression en fin de saison dernière de poser de vrais problèmes à Zverev en lui prenant au moins un set à trois reprises. Demi-finaliste l’année passée ici, Zverev est le grandissime favori de cette rencontre. S'il conserve sa qualité de service du moment et sa puissance en coup droit, la tâche s’annonce ardue pour Mannarino. Le Français devra jouer de toute sa malice pour contrarier les plans de l’Allemand, à savoir de la variation, de la vitesse, des zones et une alternance entre agressivité et patience. L'Allemand devrait s’imposer sur ce match et s’il remporte le premier set, une victoire 3/0 est tout a fait envisageable.

Adrian Mannarino : « Pendant une heure, une heure et demie de jeu, je sais que je peux tenir physiquement, mais plus que ça, j'ai un peu d'inquiétude car je n'ai pas eu une très bonne préparation pour cette saison 2021 et nous n'avons pas forcément pu profiter de bonnes conditions pour préparer le tournoi. C'était un match très solide de ma part contre Kecmanovic. J'ai particulièrement bien bougé et j'ai réussi à bien me placer, tôt sur la balle. Cela m'a vraiment permis d'avoir une bonne qualité de frappe. Après, dans le troisième set, dès que j'étais un peu plus lent, j'ai joué un peu moins bien, ma qualité de balle a chuté un peu et il en a profité mais cela n'avait pas vraiment d'importance. Le score ne reflète pas vraiment ce qui s'est passé sur le terrain, mais c'est super pour moi de gagner en trois sets. »

L'œil de Florent Serra : On s'interrogeait sur Adrian sur ses premiers matchs. Il a été solide mais physiquement, il a lui-même déclaré qu'il avait encore des doutes sur sa capacité à tenir le rythme sur 4 ou 5 sets. C'est évidemment un problème avant d'affronter Zverev. Même si le Français a réussi à prendre un set sur leurs trois derniers duels en faisant vraiment jeu égal avec l'Allemand sur certains sets, je pense que l'Allemand est mieux préparé, bien encadré. Mannarino a des options évidemment pour gêner Zverev sur dur mais avec un toit ouvert et une journée ensoleillée, je ne vois pas comment le Français peut battre l'Allemand sur ce match. Zverev est sur une bonne dynamique, constant, très solide au service avec une prise de risque en seconde balle pour le moment payante. Il tient bien l'échange, on l'a vu contre Djokovic à l'ATP Cup. Adrian a des armes pour varier le jeu mais il devra faire le match parfait pour espérer a minima prendre un set. Zverev aura sûrement dans un coin de sa tête leurs derniers matchs et se méfiera beaucoup d'Adrian. Il ne devrait pas aborder ce match avec nonchalance mais plutôt pied au plancher pour s'éviter un match marathon dans l'optique d'un quart de finale mardi prochain contre Djokovic. J'aime beaucoup le jeu d'Adrian mais je le trouve un peu là en termes de préparation physique pour embêter Zverev. Il n'a pas pu se préparer comme il l'a voulu à l'intersaison à cause d'une blessure au talon. Et avec les conditions sanitaires en Australie, il n'a pas pu récupérer son retard. Pour le moment, il n'a pas eu besoin de puiser puisqu'il a facilement écarter Kecmanovic et Novak. Vu les cotes, je trouve presque intéressant de partir sur un 3-0 en faveur de Zverev. Je n'aurais pas tenté ce pari il y a un an, étant donné l'irrégularité de l'Allemand dans un format en trois sets gagnants mais sa saison 2020 a été un déclic et il est désormais capable de s'imposer sans concéder le moindre set, comme les autres membres du top 10 mondial.


Novak Djokovic vs Taylor Fritz

Jamais deux sans trois pour Novak Djokovic ? Déjà vainqueur par deux fois de l'Américain Taylor Fritz, le numéro 1 mondial Novak Djokovic va devoir remettre ça pour accéder à une 43ème deuxième semaine sur ses 45 derniers Majeurs. Après un premier tour facile contre le Français Jérémy Chardy (6-3 6-1 6-2), le Serbe a montré une étonnante difficulté contre l'Américain Frances Tiafoe, 64e mondial. En prenant plus de risques au service (seulement 62% de premières contre 75% à son premier tour), pour compenser l'agressivité de Tiafoe au retour, Djokovic en a presque oublié l'essentiel. (6-3, 6-7, 7-6, 6-3 en 3h34). Mais il a une nouvelle fois montré qu'il pouvait s'adapter à son adversaire, en claquant plus d'aces que l'Américain, pourtant doué dans ce domaine (26 aces contre 23). Contre un autre Américain avec le même profil, Djokovic aura l'expérience et la jurisprudence Tiafoe dans un coin de sa tête. Taylor Fritz, quant à lui, est l'un des joueurs qui a passé le plus de temps sur les courts après ses deux premiers tours : 3h26 contre Albert Ramos-Vinolas, puis 4h11 contre son compatriote Reilly Opelka. Il a pu compter sur sa qualité première, le service, pour remporter les jeux et les sets qui comptaient lors de ses deux premiers tours. Malgré 29 balles de break concédées en deux matchs, Fritz ne s'est au final fait breaker que 5 fois en 9 manches disputées. Il lui faudra cependant clairement hausser son niveau de jeu face au numéro un mondial, qui n'a pas besoin de dix occasions pour breaker, comme on a pu le voir face à Tiafoe (5 breaks sur 14 balles de break obtenues). Grandissime favori, Novak Djokovic n'a encore jamais perdu une manche face à Taylor Fritz. Si la logique est respectée, le numéro 1 mondial pourrait affronter en huitièmes de finale soit le Hongrois Marton Fucsovics, soit le Canadien Milos Raonic.

Taylor Fritz : « C'est Novak Djokovic en face. Et nous sommes à l'Open d'Australie. Je vais donc devoir jouer mon meilleur tennis. Heureusement pour moi, j'ai la capacité de bien servir, et si je conserve mes mises en jeu, je pourrais être extrêmement agressif en retour. Je dois juste faire tout ce que je peux jusqu'au moment d'entrer sur le court pour me donner les meilleures chances de jouer mon meilleur tennis. »

Novak Djokovic : « Ce fut un match très difficile contre Frances. Les conditions de jeu étaient également difficiles puisque nous avions du soleil sur le court et il faisait chaud. J'ai bien aidé Frances pour offrir un beau combat et un match fantastique de sa part. J'ai eu la chance de gagner ce match. Dans le troisième set, Frances a très bien joué, il a très bien servi. Il a mis énormément d'aces. Je pense d'ailleurs personne ne m'a mis autant et moi-même j'en avais jamais mis autant. Ce fut un tennis de haute qualité. Il a tout donné. »


L'avis de la rédaction :

⭐️⭐️⭐️---
⭐️⭐️ Moins de 40 jeux dans le match Zverev vs Mannarino✅
⭐️ Zverev 3-0✅


L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Betclic-1024x570.jpg.