C’est le quart de finale le plus inattendu. Parce qu’aucune des deux joueuses n’étaient prédestinées à aller aussi loin. Si la logique du classement avait été respectée, l’affiche aurait dû opposer Sofia Kenin et Elina Svitolina. Seulement voilà, la première a perdu assez tôt contre Kaia Kanepi, et la seconde a échoué en huitième de finale… contre Jessica Pegula. Le parcours de cette dernière est le plus impressionnant : deux raclées contre Samantha Stosur (6-0, 6-1) et Kristina Mladenovic (6-2, 6-1) et deux performances face à des têtes de série aguerries, Victoria Azarenka (7-5, 6-4) et donc… Elina Svitolina (6-4, 3-6, 6-3). Contre l’Ukrainienne, l’Américaine a étalé ses forces : bon service, puissance des deux côtés, fixation, profondeur de balle et une belle réussite au filet (21/29, soit 72%). L’affaire aurait pu être encore emballée encore plus tôt si elle avait été plus efficace sur ses occasions de break (4/14, soit 29%). Attention aussi à ses prises de risques : 31 points gagnants, mais 40 fautes directes face à la N°5 mondiale.

Pour Jennifer Brady, tête de série N°22, le trajet pour atteindre les quarts de finale fut aisé et plus facile que prévu. En effet, l’Américaine n’a concédé aucune manche (et seulement 11 jeux lors de ses trois premiers tours) et a eu la chance de ne jouer aucune joueuse mieux classée qu’elle. En huitième de finale, elle a néanmoins dominé une autre tête de série, Donna Vekic (6-1, 7-5). Une rencontre durant laquelle elle aussi a exposé ses qualités : gros service (85% des points gagnés derrière sa première) et un coup droit dévastateur. Ajoutez une étonnante efficacité dans les moments chauds face à la Croate (5/6 sur les balles de break, soit 83%), et vous trouvez ici la favorite de ce quart de finale sur le marché des bookmakers.

Bien sûr, la première est mieux classée que la seconde (N°24 contre N°61). En outre, le cadette des deux Américaines (25 ans contre 26) a davantage d’expérience dans les Majeurs, ayant atteint le dernier carré de l’US Open la saison dernière, alors que Jessica Pegula va disputer à Melbourne son premier quart de finale dans un Grand Chelem. Mais les différences s’arrêtent là. En effet, elles ont toutes les deux gagnées le même nombre de titre (1). Surtout, elles se connaissent très bien, puisqu’elles sont amies et s’entraînent régulièrement ensemble (avec Shelby Rogers également). L’aspect émotionnel sera donc sans doute l’élément déterminant. Laquelle des deux va mieux gérer cette confrontation ? On serait tenté de donner l’avantage à Jennifer Brady, qui semble mieux armé mentalement pour résister et qui est un peu plus constante dans le jeu. Mais méfiance, lors de leur premier duel, en septembre dernier au tournoi de Cincinnati (disputé à New York), c’est bien Jessica Pegula qui avait remporté la mise.

Jessica Pegula : « J'ai très bien servi contre Elina, c'est vraiment important contre les meilleurs joueuses du monde. Tous les points gratuits supplémentaires que vous pouvez obtenir sont énormes. Je suis heureuse de bien me déplacer, de bien frapper dans la balle. Je me sens bien, tout me semble assez solide dans mon jeu, alors je vais juste essayer de continuer comme ça au prochain match. Jennifer est une personne formidable. Elle m'a envoyé un texto après ma victoire. Elle était heureuse et fière pour moi. C'est génial de pouvoir nous affronter. L'une de nous sera en demi-finale, c'est une belle opportunité. Je suis heureuse d'être là. Jennifer a joué du bon tennis. Nous sommes ici pour nous amuser et rivaliser. Si je peux le faire contre quelqu'un que j'aime, ça ne me dérangerait pas qu'elle me batte mais j'espère que non. »

Jennifer Brady : « Je suis super excitée d'être en quarts de finale. C'était un match vraiment difficile contre Donna. Je devais vraiment rester concentrée dans le deuxième set. J'ai réussi à la breaker en toute fin puis de servir probablement mon meilleur jeu du match pour conclure. Dans le premier set, je me suis sortie vraiment forte, je n'ai pas vraiment fait d'erreur. Peut-être qu'elle me donnait quelques points gratuits ici et là, et J'en profitais. Et puis dans le deuxième set, elle a intensifié son jeu, elle a commencé à mieux jouer, et finalement son temps mort médical m'a permis de retrouver mon service sur la fin de match. »

L’œil de Julien Varlet : Étant données les cotes, je pense que ça vaut le coup de tenter Jessica Pegula. On sait de toute façon que la rencontre va être disputée, car elles sont très proches, en termes de niveau de jeu. C’est vrai, Jennifer Brady est mieux classée et est un peu meilleure, jusqu’à présent. Mais je suis assez bluffé par Pegula, qui monte en puissance. C’est vrai aussi, l’aspect émotionnel va entrer en ligne de compte, vu qu’elles se connaissent bien. Mais de toute façon, c’est un quart de Grand Chelem, donc il faudra gérer cette dimension. Charge à elles de gérer les moments chauds du match.


L'avis de la rédaction : Sur une surface un peu moins rapide que celle de Melbourne, peut-être que les cotes auraient été un peu plus resserrées. Néanmoins, il convient de souligner que Donna Vekic n'était pas à 100% lors du huitième de finale et que Brady a eu des difficultés pour conclure le match. Tout pourrait dépendre de la qualité de service de Brady dans cette rencontre. En effet, les qualités de retour de Pegula sont incroyables mais pourraient ne pas résister à la puissance de son amie au service. L'écart de cote semble cependant un peu étonnant. D'abord, parce que Brady n'a pas été beaucoup plus impressionnante que Pegula sur le tournoi. A l'inverse, c'est Pegula qui a semblé plus intelligente dans son jeu. Et la victoire de Pegula face à Brady à New York n'est pas un petit détail. Les deux joueuses sont montées en puissance depuis l'été dernier. A l'image de Madison Keys, Pegula a une puissance de naturelle et une capacité d'adaptation qui pourrait lui être utile pour créer la surprise. Pegula a un vrai QI tennis. La clé du match sera la première de Brady qui en cas de défaillance n'aura pas de plan B pour dominer son adversaire.

⭐️⭐️⭐️ Pegula 1 set
⭐️⭐️ Victoire Pegula
⭐️ Victoire Pegula 2-1


Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics : www.tbnpronos.com

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.