Qu’est ce qu’on est gâté pour ces quarts de finale ! Voilà une bien belle manière de clore cette présentation des affiches menant vers le dernier carré. Il y a deux ans, l'âme en peine et déçu d'avoir vu ses espoirs de première finale en Grand Chelem s'envoler face à Nadal (6-2, 6-4, 6-0), Stefanos Tsistipas goûtait à l'intensité des matchs face au Big 3 en Majeur.
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné.
En savoir plus.