Plus le tournoi avance et plus elle semble intouchable. On parle évidemment ici d’Ashleigh Barty, qui n’a pas encore perdu un seul set depuis le début de la quinzaine. Et pourtant, la numéro une mondiale nous a offert une petite frayeur lors de son deuxième tour, se touchant régulièrement la cuisse gauche, bandée pour l’occasion. Une simple alerte, a priori, tant l’Australienne maîtrise son sujet.
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné.
En savoir plus.