Eddy Murphy et Dan Aykroyd apprécieraient le clin d'œil mais pas certain que l'ambiance sur le court demain matin tourne à la comédie burlesque. Alors que la première demi-finale nous a réservé un invité plus qu’inattendu en la personne d'Aslan Karatsev, nous aurons dans cette deuxième affiche un duel plus classique entre deux des plus grands leaders de la nouvelle génération qui se battront pour aller défier Novak Djokovic en finale. Titré à Bercy, au Masters et à l'ATP Cup, Medvedev tentera de signer une 20ème victoire consécutive alors que Tsitsipas vient de réaliser le plus grand exploit de sa carrière en battant Nadal malgré un handicap de deux sets - rejoignant ainsi Federer et Fognini.

Pour rallier le dernier carré, Medvedev a de nouveau disposé en quart de finale d’une de ses victimes préférées, son grand ami Andrey Rublev. Dans un match de bonne qualité, qui fut d’abord très indécis, le Russe a comme souvent contre son compatriote su gagner les points importants. Une fin de premier set caviardée par Rublev et des balles de break sauvées en milieu du deuxième auront notamment permis à Medvedev de filer tout droit vers sa première demi-finale à Melbourne en signant une 6èmevictoire en autant de face à face contre Rublev.

Pour ce dernier, c’est le signe que les quarts de finale en Grand Chelem sont actuellement son plafond de verre - 4 défaites en 4 matchs - et qu’il a du travail à fournir pour espérer aller plus haut. Concernant Medvedev, c’est une confirmation de plus qu’il fait partie des tout meilleurs joueurs de la planète sur dur. Tout semble se présenter parfaitement pour le Russe mais il a quand même connu une petite alerte physique en fin de match. Le match a été assez court mais plutôt intense et le Russe a eu des crampes dans le dernier jeu. « Je suis juste allé sur le banc lors du dernier jeu du match et j’ai commencé à avoir des crampes dans mon quadriceps ... Je devais ne pas le montrer", a déclaré Medvedev. "Pendant les trois derniers points, je ne pouvais pas bouger ma jambe." Il a également déclaré que la chaleur avait été « super dur » étant donné qu'il y avait eu des conditions plutôt clémentes jusqu'à présent en Australie. "Nous avons eu un maximum de 20°C à 23°C et pour ce quart de finale contre Andrey, il faisait chaud avec des rallyes incroyables. Après les points, c'était difficile de respirer. »

La demi-finale se jouera en revanche en soirée donc les conditions seront bien plus clémentes et la donne physique ne devrait a priori pas être un souci pour le Russe.

Pour Tsitsipas, les choses n’ont pas été aussi faciles. Le Grec s’est sorti d’une situation dont il est quasi impossible de se sortir puisqu’il est seulement le 2èmejoueur à réussir à remonter un handicap de deux sets contre Nadal. Le match a d’abord été totalement dominé par l’Espagnol avec un Tsitsipas multipliant les fautes directes en essayant de suivre le rythme de Nadal. Puis dans un 3èmeset archi dominé par les serveurs (4 points perdus dans tout le set), le match a commencé à s’équilibrer. Nadal a complètement raté son tie-break et à partir de ce moment, Tsitsipas a très largement augmenté son niveau de jeu pour disposer finalement assez logiquement de Nadal dans les 4ème et 5èmeset. C’est un immense exploit pour lui qui avait plutôt du mal à confirmer en Grand Chelem depuis son épopée ici même en 2019 pendant laquelle il avait réussi l’exploit de battre Federer. Il n’est jamais anodin de battre un joueur comme Nadal en Grand Chelem et il lui en a coûté 4h10 d’un effort de haute intensité - à la fois physique et mental, la question de la récupération et de l'influx nerveux sera évidemment cruciale pour lui avant sa demi-finale.

Les bookmakers font de Medvedev leur favori assez net pour ce match (environ 70%) et cela semble d’un point de vue statistique tout à fait logique puisque tous les indicateurs semblent en faveur du Russe ici. Il va arriver bien plus frais que son adversaire, il est sur cette série de victoires incroyables avec notamment 11 victoires de suite contre des top10 et il a un avantage significatif dans les confrontations puisqu’il mène 5 à 1 dont 3 à 0 sur dur en extérieur. Le Grec pourra trouver un motif d’espoir dans leur dernière confrontation puisque c’est lui qu’il l’avait emporté au Masters en 2019. Medvedev est un excellent défenseur et contreur et la clé du match pour Tsitsipas sera de réussir à l’agresser continuellement sans baisser de rythme pendant la partie. C’est une tâche très compliquée qui l’attend, probablement au moins aussi difficile que celle qu'il a eu à effectuer contre Nadal mais le Grec est un guerrier (il l’a démontré hier une fois de plus) et il aime l'odeur de ces grands matches donc nous pouvons être sûr qu’il tentera tout pour trouver des solutions et percer la muraille Medvedev. En a-t-il seulement la capacité dans un format en trois sets gagnants après un tel combat contre Rafa ? Les crampes de Medvedev à la fin de son match face à Rublev vont-elles rabattre les cartes de cette demi-finale volcanique ?


L'avis de Jérémy Ritz : ⭐️⭐️ Victoire de Medvedev
L'avis de la rédaction : ⭐️ Victoire de Medvedev 3-1


Un mois d'abonnement offert sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics : www.tbnpronos.com

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Betclic et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBNPRONOS au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

This post is also available in: English