Bienvenue au petit nouveau du calendrier 2021 ! Ajouté par l’ATP mi-janvier, le tournoi de Singapour a obtenu une licence exceptionnelle pour cette saison avec Marbella, qui se déroulera du 5 au 11 avril après le Masters 1000 de Miami. C’est la troisième fois que la petite balle jaune se rend dans la « Ville Jardin », après des passages entre 1989 et 1992, puis entre 1996 et 1999. Cette modification du programme vient un peu bousculer les habitudes des joueurs, qui se rendront en Asie avec plus de six mois d’avance en comparaison aux années précédentes. Continent qu’ils n’ont d’ailleurs pas visité depuis plus d’un an et demi puisque la tournée asiatique avait été supprimée du calendrier de reprise la saison dernière.

Les tournois qui suivent les Grands Chelems sont toujours assez particuliers. Si certains joueurs surfent sur une bonne dynamique, d’autres arrivent parfois un peu sur les rotules tant les matchs en cinq sets peuvent puiser dans les réserves. Avec une préparation physique un peu tronquée en raison de la période d’isolement vécu par les joueurs à Melbourne, l’état physique des joueurs présents sera à surveiller. Mais attention, car beaucoup des joueurs du tableau n'étaient pas en Australie. Vont-ils en tirer un avantage ?

Pour cette première édition, aucun membre du Top 20 ne sera présent dans ce tableau décimé par les forfaits. Alors que les trois premières têtes de série devaient se nommer Félix Auger-Aliassime, Casper Ruud et Daniel Evans, tous les trois ont finalement retiré leurs noms, ce qui nous laisse un tableau assez dégarni avec seulement 9 membres du Top 100. On peut même dire que le plateau est assez faible, puisque Ernests Gulbis, 185e mondial et Ramanathan (190ème) rentreront directement dans le tableau principal sans passer par les qualifications. Suite à cette hécatombe, la tête de série n°1 sera donc française puisque c’est Adrian Mannarino (35e) qui aura l’honneur d’être le joueur le mieux classé du tournoi, devant John Millman (38e) et l’expérimenté Marin Cilic (43e).

Les conditions de jeu dans la OCBC Arena seront « medium fast » d'après les informations que nous avons pu dénicher sur place, ce qui avantagera les gros serveurs. Cependant, les bons relanceurs ne seront pas pour autant débordés facilement.

Image

1er quart de tableau

Une bonne occasion à saisir pour Adrian Mannarino ? Le Français réussit généralement bien en indoor avec 60% de victoires. Depuis 2018, il a disputé une finale chaque année sur cette surface, malheureusement sans réussite pour l’instant.  Après une tournée australienne un peu mitigée, il retrouvera une surface où il a réalisé de très bons résultats depuis la reprise de la saison 2020 (bilan de 10 victoires pour 5 défaites) que ce soit à Nur Sultan (finale), à Sofia (demie) ou même à Bercy où il avait failli faire tomber Zverev. Sa partie de tableau sera abordable, mais il faudra tout de même se méfier d’un joueur comme Radu Albot qui a prouvé à l’Open d’Australie qu’il était plutôt en forme sur ce début de saison. Le Roumain est un vrai bon joueur d’indoor et on le sait capable de performer face à des joueurs mieux classés que lui comme il l’a montré l’an dernier (victoire sur Shapovalov et Hurkacz notamment). Exempté de premier tour, Mannarino devra donc réaliser deux matchs sérieux s’il veut rejoindre les demi-finales, à commencer par une probable entrée en lice face à un Gulbis qui aura déjà des repères en indoor puisqu’il disputera son quatrième tournoi sur cette surface depuis le début de l’année.


2ème quart de tableau

Si Alexander Bublik fait figure de favori dans cette partie de tableau, son degré d’implication et sa motivation restent toujours une énigme. Capable de produire de belles performances lorsqu’il est concerné, le Kazakh connait souvent des hauts et des bas, comme le montre son début de saison (finaliste à Antalya suivi d’un tournoi très moyen au Great Ocean Road et d’un Open d’Australie où il a chuté au second tour). Il reste un très bon joueur d’indoor avec notamment 3 victoires sur le circuit challenger en 2019 et quelques victoires références (Shapovalov, Bautista Agut). Avec un plateau aussi ouvert, on imagine que le Kazakh sera probablement motivé pour aller chercher son premier titre en carrière.

Sur le papier, la principale menace sera japonaise puisqu’il retrouvera possiblement Nishioka en quart de finale. La tête de série n°5 a débuté sa saison par trois défaites et ses prestations n’ont pas été vraiment encourageantes. Il n’a pas vraiment de référence en indoor sur le circuit principal hormis un bon parcours à Cologne en fin d’année dernière, même s’il a tout de même réalisé quelques bonnes performances en challenger (vainqueur à Astana, demi-finaliste à Kobe).  Une surprise n’est donc pas à exclure et il ne serait pas étonnant de voir, par exemple, un Maxime Cressy tirer son épingle du jeu, lui qui montre de belles choses en ce début de saison et qui a déjà remporté deux tournois challenger en indoor.  


3ème quart de tableau

Depuis sa blessure au genou en 2019, Marin Cilic n’a pas réussi à retrouver le niveau qui avait fait de lui un Top 3 mondial. Hormis un bon Open d’Australie 2020 (8e de finale), le Croate a connu une saison 2020 compliquée (il n’a pas réussi à enchainer trois victoires consécutives, même en indoor, pour un bilan de 6-5). Même s’il n’en a pas remporté depuis 2018, Cilic a gagné 8 titres en indoor (et 4 finales) et a probablement autant d’expérience que tous les joueurs du tableau réunis. Seulement, son niveau actuel est inquiétant. Il aura la chance d'avoir un tableau largement à sa portée s'il est au point physiquement. Pour tenter d’aller décrocher son 19e titre en carrière, le Croate pourrait affronter un spécialiste de la surface en quarts de finale en la personne de Soonwoo Kwon. Le Coréen a remporté pas moins de 70% de ses matchs en carrière en indoor (certes la grande majorité en challenger), mais dispose tout de même de quelques matchs intéressants sur le circuit principal face à Milos Raonic et Richard Gasquet notamment. Kwon arrivera en confiance à Singapour puisqu’il vient d’atteindre la finale du challenger de Biella (indoor) qui a pris fin ce dimanche.


4ème quart de tableau

Le dernier quart de tableau semble être le plus indécis. Si John Millman y fait évidemment figure de favori, il est difficile de juger le début de saison de l’Australien, chutant d’entrée face à un bon Corentin Moutet au premier tour de l’Open d’Australie. Lors de l’ATP Cup, il s’est imposé face au Grec Michail Pervolarakis (463e mondial) mais n’a pas réussi à inquiéter Pablo Carreno Busta.  Bien qu’il ait de meilleures statistiques sur dur extérieur, Millman a prouvé qu’il pouvait également être très performant en indoor. On se souvient notamment de sa victoire à Astana fin 2020, face à Adrian Mannarino d’ailleurs. L’Asie est un continent qui lui réussit plutôt bien puisqu’en 2019 il avait atteint la finale de l’ATP 500 de Tokyo alors qu’il sortait des qualifications (défaite face à Djokovic). Dans sa partie de tableau, Lloyd Harris et Alexei Popyrin font figure d'outsiders à surveiller. Ce dernier a réalisé un excellent début de saison et semble avoir - enfin - passé un cap en termes de niveau de jeu lors de la tournée australienne. Tombeur de Tommy Paul à Murray River avant de céder face à Dimitrov dans un match très accroché, le jeune espoir australien a récidivé en sortant David Goffin au premier tour de l’Open d’Australie avant de chuter face à … Lloyd Harris en cinq manches. Le Sud-Africain est un joueur difficile à jouer en indoor comme il l’a montré durant la fin de saison dernière. Il avait atteint consécutivement les quarts de finale à Cologne et à Anvers alors qu’il sortait des qualifications. Une surprise est à prévoir dans cette partie de tableau.


Nos prédictions pour les quarts

Q1 : Mannarino ou Gulbis vs Albot
Q2 : Bublik vs Cressy ou Nishioka
Q3 : Kwon vs Cilic
Q4 : Popyrin ou Harris vs Millman


Un mois d'abonnement offert sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Betclic et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBNPRONOS au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

This post is also available in: English