Depuis le début du tournoi, plus de la moitié des favoris ont perdu. Une hécatombe qui a mis à mal les têtes de série de cet Open Sud de France (Struff, Sinner, Hurkacz, Lajovic). Contrairement aux habitudes, il ne reste plus qu'un seul Français en quart de finale. Mais comme souvent depuis plus d'un an, c'est Ugo Humbert qui tentera de porter le drapeau français jusq'au dernier carré. Son affrontement face à Bautista Agut aurait pu être la finale du tournoi tant ce match promet un gros combat physique, tactique et mental. Ces quarts de finale offrent une magnifique opportunité pour les 8 joueurs encore en lice. Le tableau, très homogène, devrait permettre à chacun de rêver titre et succéder à Gaël Monfils. Présentation des rencontres avec nos deux consultants Julien Varlet et Rodolphe Gilbert, ex-entraîneur d'Ugo Humbert. Bautista vise lui une 12ème demi-finale en indoor


Ugo Humbert vs Roberto Bautista Agut

Après ses deux premiers titres ATP acquis en 2020, le Français poursuit son ascension en ce début de saison et tentera d'accrocher un nouveau cador du circuit à son tableau de chasse après Tsitsipas et Medvedev. Ugo Humbert apprécie ces conditions de jeu indoor. Mentalement, il a franchi un cap ces derniers mois et parvient à se transcender pour aller arracher des matchs très mal embarqués. Il a cette faculté, malgré la perte d'un set, à immédiatement se remobiliser pour aller chercher la victoires. Bautista ne faisait pas une très bon début de saison mais il a littéralement étrillé -6-0, 6-3) un autre Français, Grégoire Barrère, qui n'a rien pu faire face au jeu précis et bien en place de l'Espagnol. Humbert a remporté 10 de ses 11 derniers matchs en indoor, forcément de quoi prendre la confiance.

L'œil de Rodolphe Gilbert, ancien entraîneur du Français : Bautista est une référence du circuit qui est toutefois plus à l'aise sur dur en extérieur. Son style de jeu n'est pas forcément mis en valeur en indoor. Ugo est extrêmement solide, il ne fait pas de fautes et fait jouer beaucoup de coups. Pour passer ce tour, il devra faire un excellent match. Face à l'Espagnol, on ne peut pas se contenter d'être moyen. Avec sa prise de balle tôt et sa qualité de frappe, Ugo a les armes pour gagner ce match dans ces conditions indoor. En tout cas, je le vois poser des problèmes à Bautista. Néanmoins, de par son expérience, son classement et son niveau de jeu, j'aurais mis Bautista légèrement favori de ce match, d'autant plus qu'Ugo ne propose pas son meilleur tennis sur ce début de saison. J'aurais mis Bautista autour de 1,75/1,80. Ugo ne pourra que mieux jouer et devra élever son niveau de jeu sur ce match. Ugo aime bien jouer les meilleurs joueurs du circuit. Il n'a pas peur d'eux, il ne fait pas de complexe d'infériorité. Bautista va laisser jouer Ugo mais pour le battre, il faut être sacrément costaud.


Lorenzo Sonego vs David Goffin

Pour ce premier quart de finale, nous aurons droit à une confrontation inédite entre Lorenzo Sonego et David Goffin. L’italien, qui avait réalisé une formidable semaine en fin d’année dernière à Vienne (victoires contre Lajovic, Hurkacz, Djokovic et Evans avant de céder face à Rublev en finale), est de retour aux affaires après une tournée australienne difficilement négociée. Vainqueur de Gaston et Korda lors de ses deux premiers tours, le 36ème joueur mondial est difficile à décrypter car assez inconstant sur ses sorties. Face à Hugo Gaston, il a beaucoup lutté et a commis énormément de fautes directes assez évitables. Il s’est même fait peur en concédant la seconde manche avant de se ressaisir dans la 3ème. Un match donc très moyen dans l’ensemble, où Sonego a simplement évité le pire. Cependant, deux jours après, face à Korda, celui-ci s’est montré bien plus appliqué et concerné, en sortant une partition très réussie, soldée par une victoire assez sèche (6-3, 6-2 en 1h15). Il a mieux servi et a surtout réglé son jeu de retour qui était très moyen contre Gaston et qui lui a posé beaucoup de problèmes. Toute la question est de savoir si l’Italien arrivera aujourd’hui sur le court avec les mêmes intentions que contre Korda.

Pour David Goffin, ce fût long et difficile face à Bonzi, dans un match très décousu qui donnait presque l’impression qu’aucun des deux hommes ne voulait l’emporter. Le Belge a fini par prendre le dessus à 5-5 dans le 3ème set avant de conclure derrière sur sa mise en jeu. Cependant, dans le contenu, ce n’était pas vraiment ça. Goffin est clairement en manque de rythme et de confiance et cela se ressent sur le court. Niveau service notamment, il a tout de même concédé 19 (!!) balles de breaks contre Bonzi (14/19). Une statistique assez inquiétante qui démontre les faiblesses du Belge sur ce point, et qui risque de poser problème face à un joueur plus solide que Bonzi. Même si le match semble assez équilibré, il est logique de donner un léger avantage à Sonego ici. L’Italien progresse bien sur dur et son jeu vers l’avant devrait étouffer Goffin sur la durée. Il a bien réglé son retour face à Korda et ce point devrait être l'une des clés principales de la rencontre. Goffin semble bien plus friable que Sonego sur ses mises en jeu et devrait souffrir pour tenir ses mises en jeu.

L’œil de Julien Varlet : Je donne un avantage à Sonego ici. Goffin a eu énormément de mal contre Bonzi et son jeu n’est pas rassurant du tout. Sonego a été très propre contre Korda dans un match qu’il a dominé quasiment de bout en bout. On connait encore peu Sonego sur dur, mais la surface ici me semble assez propice à son tennis. Il a un jeu porté vers l’avant et c’est un vrai guerrier. Je le vois faire plier Goffin qui me semble encore trop irrégulier pour le moment pour pouvoir espérer aller loin dans ce tournoi. Depuis son souci à l'œil qui date de Rotterdam 2018, il a vraiment du mal à revenir à son meilleur niveau…


Egor Gerasimov vs Alejandro Davidovich Fokina

Ici aussi, ce sera la première confrontation entre les deux hommes. Et le moins que l’on puisse dire ici, c’est que l’on aura droit à une belle opposition de style. D’un côté, un Gerasimov très bien rangé derrière sa première et qui tente de finir le point dès que possible, de l’autre un ADF plutôt terrien, friand des longs échanges et avec une excellente main. Après un Australian Open décevant, Egor Gerasimov s’est bien ressaisi ici à Montpellier en battant Murray puis Bedene sans concéder le moindre set et en étant à chaque fois outsider. Et pourtant, sa première balle n’a pas été aussi efficace que d’habitude (66% de 1ères, 73% de points gagnés derrière celle-ci), mais le Biélorusse a su être agressif sur les jeux de retour de ses adversaires avec tout de même 42% de points gagnés en moyenne sur ce secteur, ce qui montre ses progrès dans l’échange. Même s’il est toujours limité en ce qui concerne les rallyes de fond de court, il sait être précis lorsqu’il accélère le jeu et a été assez juste dans ses choix jusqu’à présent, ce qui est assez encourageant pour la suite.

Pour ce qui est de Davidovich Fokina, il nous a fait une belle frayeur hier face à Hubert Hurkacz. En début de deuxième manche, sur un échange assez classique, le pied droit de l’Espagnol est resté planté dans le sol et a fait sacrément tourner sa cheville, la même qui l’avait éloigné des courts pendant deux semaines au début du mois de février. Après une intervention du kiné et un gros strapping, tout est rentré dans l’ordre pour Foki, qui n’a d’ailleurs plus concédé le moindre jeu ensuite. Bien aidé par le nombre trop important de fautes directes commises par Hurkacz, le 52ème joueur mondial a joué de manière intelligente en allongeant les échanges afin de mettre en difficulté le Polonais, bien moins mobile que lui. Niveau service, le niveau était également satisfaisant, avec une belle qualité de première, un peu meilleure que la veille face à son compatriote Zapata Miralles. On sent que Fokina a besoin de rythme pour retrouver son meilleur niveau, mais qu’il n’a a priori rien perdu tennistiquement parlant. En cas de victoire ce vendredi, Davidovich Fokina intégrera le top 50, une première étape importante pour lui. Et face à un joueur comme Gerasimov, il aura clairement sa carte à jouer. Ce n’est pas pour rien qu’il partira d’ailleurs favori de ce match, car on connaît sa capacité à dominer l’échange en fond de court et on se souvient de ses matchs en fin d’année 2020, période durant laquelle il tenait tête à des joueurs comme Zverev, Schwartzman ou encore Khachanov. Il faudra être omniprésent au retour pour ne pas se laisser endormir par le rythme de Gerasimov, mais dans l’ensemble, Foki devrait avoir un avantage dans le jeu de fond de court et devrait pouvoir exploiter son potentiel à ce niveau-là.

L’œil de Julien Varlet : J’aime de plus en plus le jeu de Fokina, c’est un vrai guerrier et il commence à bien performer sur dur, mais je pense qu’il aura beaucoup de mal à appréhender le jeu de Gerasimov aujourd’hui. Le Biélorusse sert vraiment bien, et m’a fait belle impression lors de ses victoires contre Bedene et Murray. Il a un jeu très à plat et agressif qui devrait faire la différence. Sur terre ou dur outdoor, ma réponse n’aurait sûrement pas été la même mais la surface est assez rapide à Montpellier et colle bien au style de jeu de Gerasimov. Je pense d’ailleurs qu’il faudra compter sur lui dans les mois à venir.


Peter Gojowczyk vs Dennis Novak

Décidément, pour la 3ème fois en 3 matchs, on fera dans l’inédit avec une première rencontre entre Peter Gojowczyk et Dennis Novak. L’Allemand, qui sort d’une saison 2020 très compliquée, s’est refait une santé ces dernières semaines en retrouvant un peu de rythme sur le circuit Challenger. Et ça lui a visiblement fait beaucoup de bien puisqu’il a d’ores et déjà fait tomber Jan Lennard Struff et Jiri Vesely sur cet Open Sud de France, deux performances qu’il n’avait plus réalisé depuis un long moment. En effet, la dernière victoire de Gojowczyk face à un joueur du top 100 remontait à… avril 2019, face à Lloyd Harris. Autrement dit, une éternité à l’échelle du tennis. Fidèle à ses habitudes, le désormais 144ème joueur mondial se base beaucoup derrière une première balle puissante et efficace pour pouvoir faire le point. Dans le jeu de fond et au retour, ce n’est pas encore très performant, mais face à un Struff à 37% de premières, forcément, ça aide. Contre Vesely, et comme on pouvait s’y attendre, le match s’est joué sur des petits détails, avec peu d’échanges et beaucoup de gros services (46 aces au total). Après avoir été mené 1 manche à 0, l’Allemand est revenu dans le match en remportant le tie break du 2ème set, avant d'assommer Vesely d’entrée de 3ème manche avec un break d’entrée qu’il a su conserver avec brio (deux points concédés sur ses quatre dernières mises en jeu).

Ce vendredi, il faudra savoir montrer de quoi il est capable dans l’échange, car le match devrait être un peu plus énergivore et intense. Mais Gojo marche assez souvent à la confiance, une confiance bien présente en ce moment, donc tout est possible. De son côté, Dennis Novak a vraiment beaucoup été aidé par Dusan Lajovic pour rejoindre ces quarts de finale. En effet, difficile d’être très élogieux sur la prestation de l’Autrichien lors de ce match, même s’il faut toutefois reconnaître sa capacité à élever son niveau de jeu lors des moments importants, notamment dans le 2ème set, au cours duquel il a été mené 5/3 avant d’enchaîner un 4-0 pour l’emporter 7/5. Lajovic a commis beaucoup trop de fautes, parfois bien poussé par Novak, certes, mais le Serbe n’était clairement pas au niveau pour passer un tour de plus ici. A l’image de son match contre Simon, et finalement à l’image de son tennis depuis un bon moment, l’Autrichien a connu de beaux trous d’air aujourd’hui mais ne s’est jamais laissé dépasser par ces absences et a toujours su se ressaisir pour aller chercher la victoire.

C’est un joueur difficile à affronter sur ce genre de surface car il n’est pas très impressionnant visuellement mais cependant assez efficace, et sa capacité à tenir l’échange évolue positivement avec le temps. Il est extrêmement difficile de dégager un vainqueur sur cette rencontre. Nous sommes ici face à deux tennismen assez irréguliers, capables du meilleur comme du pire, et bien souvent incapables d’être focus durant l’ensemble d’un match. Même si Novak devrait avoir l’avantage au niveau du jeu de fond, il aura probablement beaucoup de mal à négocier le service de Gojowczyk, et nous devrions assister ici à un match plutôt équilibré.

L’œil de Julien Varlet : Léger avantage à Gojowczyk pour moi. Ok Novak bat Lajovic mais le Serbe a été mauvais et il n’est vraiment pas sur sa surface. Novak est un bon défenseur et un bon contreur mais la victoire de Gojowczyk contre Vesely m’a beaucoup plu, il me semble vraiment concerné. Il est clairement sur sa surface de prédilection et je pense qu’il devrait l’emporter aujourd’hui. Il a le jeu parfait pour faire craquer Novak, en servant très fort et en agressant dès que possible.


L'avis de la rédaction

⭐️⭐️⭐️---
⭐️⭐️ Victoire Sonego / Au moins 22 jeux dans le match Humbert vs Bautista
⭐️ Victoire Gerasimov / Victoire Gojowczyk


Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics : www.tbnpronos.com

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.