Première confrontation sur le circuit professionnel entre Marin Cilic et Alexei Popyrin. Au départ, c’est un autre australien qui était attendu dans le dernier carré de cette partie basse du tableau, en l’occurrence John Millman, tête de série N°2. Mais ce dernier a échoué dès son entrée en lice contre son compatriote Matthew Ebden, lui-même dominé par un autre australien, Popyrin donc, en quart de finale. Comme à l'image de son début de saison, le jeune homme de 21 ans d’origine russe sert l’acier sur les courts de Singapour : 34 aces en 3 matchs, impressionnant ! S’il n’avait pas encore répondu jusqu'à maintenant aux attentes élevées qui le concernent depuis son glorieux passé sur le circuit junior (N°2 mondial et vainqueur de Roland Garros en 2017), Popyrin est sans doute en train de franchir un cap. En atteste son succès sur David Goffin à l’Open d’Australie, ainsi que son revers in extremis contre Grigor Dimitrov sur le sol de Melbourne.

Le 114ème mondial va t-il atteindre sa première finale dans l’élite ? En cas de victoire, il ferait coup double puisqu'il ferait son retour dans le top 100. C’est une vraie possibilité, même s’il ne part pas favori (2,40) face à Marin Cilic (1,60). Logique, quand on connait l’expérience du Croate, vainqueur de l’US Open 2014 et également finaliste en Grand Chelem à Wimbledon et l’Open d’Australie. L’ancien N°3 mondial a aussi glané 8 titres sur dur indoor (pour 18 trophées au total). Il n’empêche, il y a un bon coup à jouer pour le jeune Australien. On le sait, Cilic n’est plus le joueur qu’il était, le voici redescendu au 44ème rang et il n’a pas réussi à rejoindre une finale depuis… 2 ans et demi ! Deux preuves supplémentaires : d’abord, le Croate a très mal débuté la saison - deux défaites contre Jérémy Chardy au Great Ocean Road Open et Grigor Dimitrov à l’Open d’Australie -, ensuite, à Singapour, il a failli passer à la trappe en quart de finale, sauvant une balle de match devant Soonwoo Kwon (N°81) pour finalement s’imposer (6-2, 2-6, 7-5). Cilic a beau avoir un palmarès clinquant, rien ne le met à l’abri en ce moment.

L’oeil de Florent Serra : Je trouve Alexei Popyrin encore un peu fou-fou. Mais sa victoire à l’Open d’Australie contre David Goffin et son parcours à Singapour prouvent qu’il est peut-être en train de se canaliser et de devenir plus régulier. Évidemment, l’expérience parle pour Marin Cilic et, étant donné sa qualité de service, on peut très bien imaginer le Croate être facile sur ses mises en jeu, d’autant que Popyrin n’est pas un bon relanceur. Mais Cilic est très inconstant depuis de longs mois : il sort de ses matchs, fait des bois, concède des breaks blancs… Alors, vu la cote de Popyrin, pourquoi ne pas tenter un petit quelque chose en misant sur l’Australien… ?


Alexander Bublik vs Radu Albot

Avec Alexander Bublik, il y a à boire et à manger. Tantôt génial, tantôt décevant. En résumé, on ne sait jamais ce qu’il va se passer, comme si le grand Kazakh (1m96) choisissait ses matchs. Ce n’est sans doute pas qu’une impression, d'ailleurs il est de bon ton de rappeler ici que l’actuel 46ème mondial a déjà déclaré plusieurs fois que « l’argent passe avant la passion ». Depuis le début de l’année, Bublik semble prendre pas mal de plaisir sur le court : le voici dans le dernier carré pour la deuxième fois cette saison, après Antalya, où il avait même atteint la finale, abandonnant la partie au bout de 2 jeux, en raison d’une blessure à la cheville. L'indoor lui réussit plutôt bien avec notamment un beau parcours à Marseille il y a un an où il avait battu Shapovalov, Paire et Fucsovics. À Singapour, il confirme son bel état d’esprit du moment, accrocheur et combatif : lors de ces deux premières rencontres, il a écarté toutes les balles de break auxquelles il a fait face, 11 au total, 2 contre Altug Celikbilek (N°302) et 9 face à Yoshihito Nishioka (N°61).

Il faut dire que le Kazakh a bien été aidé par sa première balle de service : 80% de réussite sur l’ensemble des deux matchs, pour deux succès probants, 6-2, 6-2 contre le Turc et 6-3, 6-2 face au Japonais. Radu Albot arrivera t-il à relancer le très bon service de Bublik ? C’est l’une des clés essentielles de ce duel. Dans cette cité-État situé en Asie du sud-est, le Moldave ressemble un peu à revenant. En effet, après avoir souffert lors de son premier tour face au modeste australien John-Patrick Smith (N°306), il a ensuite dû écarter 3 balles de match pour se sortir du piège Yannick Hanfmann, 105ème mondial (6-7, 7-6, 6-3). Ce fut en revanche bien plus aisé en quart contre Adrian Mannarino, défait en deux sets secs (6-3, 6-4). Comme Bublik, Albot présente quelques références en indoor avec notamment deux demi-finales à Metz et Montpellier. Ajoutons qu’après un début d’année 2020 catastrophique (10 défaites de rang), le N°76 à l’ATP a depuis retrouvé son tennis, s’offrant de jolis noms tels Hubert Hurkacz (Bercy), Denis Shapovalov (Sofia) et Roberto Bautista-Agut (Open d’Australie). En conclusion, la partie s’annonce incertaines.

L’oeil de Florent Serra : Ça sent le match accroché. Radu Albot se déplace très bien, c’est un excellent contreur et contre-attaquant, c’est donc une sacrée performance de sa part d’avoir battu Adrian Mannarino. Le Moldave possède aussi une bonne main et il n’est pas facile à déborder. Pour prendre le dessus, il vaut mieux avoir des armes en terme de puissance. C’est le cas d’Alexander Bublik, surtout au service. Le Kazakh est assez imprévisible. Il marche à la confiance. En ce moment , on le sent relâché, c'est bon signe pour lui. Quand il est comme ça, il est capable de frapper des secondes à 220 km/h. Je pense que Bublik a le jeu pour écourter les échanges et ne pas entrer dans la mayonnaise mise en place par Albot. Mais au moindre grain de sable, la machine peut s'enrayer… Pour moi, le Kazakh est favori, mais sa cote n’est vraiment pas intéressante.


L'avis de la rédaction

⭐️⭐️⭐️Set Popyrin
⭐️⭐️ Victoire Popyrin
⭐️ Victoire Popyrin 2-0


Un mois d'abonnement offert sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Betclic et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBNPRONOS au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Betclic-1024x570.jpg.

This post is also available in: English