Tous les deux sont des métronomes du circuit. En général, parvenir à les battre signifie appartenir au TOP 15 mondial. Quand ils sont à leur meilleur niveau, ils ne perdent que rarement en-dessous de leur classement. Seulement, depuis quelques mois, l’Espagnol et le Belge ont un peu de mal à avancer. La preuve, ils n’ont pas remporté de trophées depuis deux ans pour le premier, trois ans et demi pour le second. Qui va gagner ce choc tactique qui oppose deux joueurs au style comparable ? Analyse de cette finale de l'Open Sud de France avec notre consultant Rodolphe Gilbert.

Il est rare de trouver autant de similitudes entre deux joueurs. Si l’un n’était pas brun et l’autre blond, on pourrait les prendre pour des frères. Niveau morphologie, ils sont tout proche : 1m83 pour Roberto, 1m80 pour David, et dans les deux cas un format sec et longiligne. Leur classement est quasiment identique : N°13 pour le premier, N°15 pour le second - ils sont d’ailleurs respectivement têtes de série N°1 et N°2 de cet Open Sud de France. Notons qu’ils ont tous les deux été TOP 10, à la 9ème place au mieux pour Bautista-Agut, au 7ème rang pour Goffin. Leur style de jeu se ressemble énormément : deux métronomes du circuit, disposant d’un excellent jeu de jambes et d’une qualité de contre supérieure. Des atouts primordiaux sur dur indoor. Mais comme il va bien falloir les départager, cherchons quelques différences. Sur le court, d’abord, donnons un premier petit avantage au joueur originaire de la région de Valence. Un peu plus solide en fond de court, il est également plus enclin à piquer l’adversaire avec ses frappes long de ligne. Battu par Roberto Bautista-Agut en quart de finale, Ugo Humbert explique : « Il est super dur à manœuvrer. Il joue simple, toujours dans la bonne zone. Il ne joue pas très vite, mais il t’oblige à forcer. Il te rentre un peu dans la tête. » Le deuxième avantage découle des capacités de l’Espagnol dans le jeu à écœurer ses opposants. Son palmarès est plus fourni que celui de David Goffin : 9 titres, dont un ATP 500 (Dubaï 2018), contre 4 trophées pour le Belge dont l'ATP 500 de Tokyo.

C’est donc tout logiquement que les bookmakers ont donné un avantage assez intéressant à Bautista dont la cote ne fait d'ailleurs que chuter depuis quelques minutes. Il faut dire que durant la semaine, le 13ème mondial a montré un tout petit peu plus de choses que le Belge. Uniquement des victoires en deux sets, seulement 15 jeux perdus en trois rencontres (soit 5 jeux par match en moyenne), et une faculté extraordinaire à retourner tous types de service : contre Grégoire Barrère, Ugo Humbert ou Peter Gojowczyk, il a remporté deux tiers des points sur leurs secondes balles. David Goffin a connu un peu plus de difficultés à rejoindre la finale. S’il s’est montré très solide en quart face à Lorenzo Sonego, il a dû puiser dans ses ressources psychologiques pour venir à bout de Benjamin Bonzi (4-6, 6-4, 7-5) et Egor Gerasimov (6-4, 2-6, 6-4). Contre le Biélorusse, il est parvenu à claquer 7 aces, signe qu’il sait hausser le ton, même dans un domaine qui ne lui est pas favorable. Un élément penche en revanche en faveur du natif de Rocourt : après 3 défaites inaugurales contre l’Espagnol (Quimper 2012, Dubaï 2013 et US Open 2015), il reste sur 3 succès de rang face à Bautista (Sofia 2017, Monte-Carlo 2018 et Barcelone 2019). Une série qui pourrait lui donner confiance, après une période délicate (25 victoires pour 22 revers depuis août 2019). Mais il faut reconnaître que le niveau de jeu du Belge depuis plus d'un an est très loin de celui qui lui avait permis de battre l'Espagnol. Et inversement depuis, 2018, RBA a énormément progressé sur le plan mental, tactique et technique mais aussi dans la régularité et l'intensité de ses matchs. De toute façon, l’un comme l’autre n’ont pas réussi à remporter un trophée depuis au moins deux ans (Doha 2019 pour Roberto Bautista-Agut, Tokyo 2017 pour David Goffin). C’est dire l’importance de cette finale : d’une certaine manière, voici l’occasion pour le vainqueur de donner un nouveau souffle à sa carrière.

L’œil de Rodolphe Gilbert : C’est une finale sans surprise. Les deux têtes de série les plus élevées, qui sont d’ailleurs performantes sur dur, outdoor ou indoor. Une finale qui va leur faire du bien. Surtout à David Goffin, en méforme depuis plusieurs mois. Mais aussi pour Roberto Bautista-Agut, qui n’a pas réussi son début d’année. Ils sont vraiment très proches. Même classement, même niveau, profil similaire, gabarit light et utilisation de toute la géométrie du court. Ils sont aussi deux immenses moulineurs - on parle des jambes ici. Ils font jouer l’adversaire, sont à l’aise dans les rallyes. Peut-être que l’Espagnol est un cran au-dessus en ce qui concerne la régularité mentale, sur un match et sur une saison. D’ailleurs, il est très difficile de battre Bautista sur dur ! Une exception : à l’Open d’Australie contre Radu Albot, mais Bautista a expliqué avoir souffert de la quarantaine, d’autant qu’il est papa depuis quelques semaines. C’est donc un match ultra ouvert, où on devrait voir pas mal de longs échanges. Sur la forme des derniers mois et sur leur parcours dans le tournoi, je donne un avantage à Bautista. Mais méfiance ! D’abord, Goffin n’est jamais aussi bon que lorsqu’il est dans le rythme - et c’est le cas à présent après trois rencontres à Montpellier, dont deux disputées. Ensuite, par le passé, il a su élever son niveau de jeu dans les grands moments - je pense bien sûr au Masters 2017 au cours duquel il a atteint la finale. Mais le Belge va devoir élever son niveau de jeu pour battre l'Espagnol, ce qu'il a montré depuis le début du tournoi est très positif, très encourageant mais insuffisant selon moi pour remporter cette finale. Il faudra en faire un petit peu plus notamment dans la régularité. En est-il capable ? Nous aurons la réponse d'ici quelques heures...


L'avis de la rédaction

⭐️⭐️⭐️---
⭐️⭐️ Victoire Bautista
⭐️ Moins de 13 jeux Goffin


Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics : www.tbnpronos.com

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.