Le  géant américain est de retour sur sa surface de prédilection. Avec plus de 70% de victoire en carrière et un tournoi remporté à New York, Opelka est toujours un joueur difficile à battre sur dur, notamment grâce à sa qualité de service. Sur cette surface, il sert en moyenne bien plus d'un ace par jeu et remporte 92% de ses mises en jeu. Mais l’Américain connait un petit coup de mou en indoor depuis sa belle année 2019. L’an dernier, son seul fait d’armes (mais non des moindres) a été sa victoire face à Daniil Medvedev à Saint-Pétersbourg, mais globalement ses prestations ont été assez poussives. Pour son entrée en lice, il sera opposé à Marton Fucsovics, sorti des qualifications après des victoires sur Arthur Rinderknech et Pierre-Hugues Herbert. Le Hongrois réalise un solide début de saison, notamment lors de l’Open d’Australie, où il atteint le troisième tour après une victoire sur Wawrinka. Même dans ses deux défaites (contre Gerasimov à Murray River et Raonic ensuite), Fucsovics a proposé de très belles choses, prenant d’ailleurs un set à chaque fois. Il est difficile de détacher un réel favori sur ce match tant la qualité de service d’Opelka peut faire basculer une rencontre, même si le Hongrois affiche un meilleur niveau de jeu actuellement. Pour les bookmakers, c’est lui qui part avec un avantage face à l’Américain, mais on peut s’attendre à un match serré, qui pourrait se jouer (comme souvent avec Opelka) au tie-break. La value semble donc être sur Opelka qui peut à tout moment retrouver sa qualité de service.


Andy Murray vs Robin Haase

Voici un duel de wildcard entre un Britannique qui tente de retrouver son meilleur niveau en s'évitant de nouvelles blessures et un Néerlandais en difficulté sur le circuit depuis de nombreux mois. Robin Haase a tout de même remporté deux titres ATP au cours de sa carrière, les deux sur terre battue. Il n'a cependant jamais atteint une deuxième semaine en Grand Chelem. Repêché en tant que lucky loser à l'Open d'Australie, il a livré une performance honorable malgré sa défaite contre Krajinovic (7-6, 6-3, 4-6, 6-2). Andy Murray, quant à lui, n'a pas participé à l'Open d'Australie en raison de la Covid-19 et pris ses marques au Challenger de Biella où il a atteint la finale. Invité à Montpellier, Andy Murray a finalement perdu au premier tour contre Egor Gerasimov, futur demi-finaliste. Ce match devrait dépendre de la capacité d'Andy Murray à prendre soin de son corps, mais il semble capable de hausser son niveau de jeu par moments, sans malheureusement pouvoir le faire tenir sur la durée d'un match. Il a peut-être payé contre le Biélorusse les efforts de sa campagne italienne. S'il a pu récupérer depuis une semaine, alors il devrait logiquement s'imposer contre Robin Haase qui n'affiche que 40% de victoires en indoor et une série en cours de 9 défaites consécutives contre le top 100. Petite réserve toutefois, il jouera à domicile mais sans public. S'il avait battu en Coupe Davis Evans et Bublik, par certains que sa motivation soit la même face à l'ancien numéro un mondial qui a largement le niveau pour se sortir du piège d'un joueur qui tentera de le faire jouer le plus de coups possible.


Felix Auger-Aliassime vs Kei Nishikori

Félix Auger-Aliassime a été très performant en ce début d’année, que ce soit en termes de jeu ou de résultats. Finaliste au Murray River avec des victoires sur Egor Gerasimov, Jiri Vesely ou Corentin Moutet, le Canadien a continué sur sa lancée à l’Open d’Australie où il a atteint les huitièmes de finale après une belle victoire sur son compatriote Denis Shapovalov en trois manches. En indoor, FAA a prouvé qu’il était très difficile à jouer et capable d’aller loin. Il suffit de regarder ces performances en 2020 pour s’en rendre compte : trois finales en huit tournois disputés, dont une à Rotterdam. À son tableau de chasse, on trouve notamment Grigor Dimitrov, Pablo Carreno Busta ou encore Roberto Bautista Agut. Il sera opposé à Kei Nishikori, dans une dynamique totalement opposée. L’ancien n°4 mondial n’a remporté que deux petits matchs depuis 2020 et a beaucoup de mal à retrouver son niveau de jeu. Si le Japonais reste un très bon joueur d’indoor, il n’y a pas disputé le moindre match depuis l’édition 2019 du tournoi de Rotterdam. Sur la forme du moment, Auger-Aliassime est donc logiquement favori et devrait sortir vainqueur s’il affiche le même niveau que sur les deux tournois précédents. Attention tout de même à ne pas sous-estimer Nishikori malgré ses trois défaites loin d'être honteuses face à Medvedev, Schwartzman et Carreno.


Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics : www.tbnpronos.com

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.