C’est “The” match du second tour. Aryna Sabalenka est la tenante du titre mais elle ne nous a pas encore donné d’indications sur ce tournoi puisque c’est son premier tour. On peut se baser sur son bon début de saison avec notamment ce titre à Abu Dhabi. Alors c’était peut-être un peu moins aérien en Australie mais son niveau de jeu en 2021 est pour l’instant très convenable. Et on l’a vu la saison dernière. Ce central de Doha s’acclimate bien avec son style de jeu très offensif. Elle avait impressionné ici et on ose espérer qu’elle viendra avec la même conviction cette année pour défendre son titre.

Garbine Muguruza est aussi très en forme en ce début d’année 2021. C’est la seule qui a su et pu bousculer Naomi Osaka à l’Open d’Australie et sa condition physique a l’air exceptionnelle. Sur son premier tour contre Kudermetova, elle a réalisé une très belle partie sans forcément surnager. Dans le jeu, elle est toujours aussi difficile à manœuvrer. Mais elle a semblé moins sereine au service qu’en Australie. Ses premières balles étaient moins efficaces et l'Espagnole s'est faite un peu peur en fin de match pour conclure.

Ce match est plutôt à regarder et moins intéressant à parier puisque les cotes semblent bien ajustées. Les deux joueuses ont sur le papier des atouts à faire valoir. Sabalenka va vouloir poser son jeu à très forte cadence et c’est l’une des plus redoutables lorsqu’elle est en confiance et que les coups sortent bien de sa raquette. Muguruza est très dure à bouger sur sa ligne de fond de court avec un jeu assez structuré. Elle est performante en coup droit comme en revers, l’Espagnole est très complète. Ce ne sera pas une mince affaire pour la tenante du titre de se débarrasser d’une telle adversaire. Néanmoins, si on devait faire un choix, pourquoi pas se diriger vers Garbine Muguruza qui impressionne en ce début de saison et qui mérite de remporter un tournoi depuis début 2020...


Ons Jabeur vs Karolina Pliskova

Le même huitième de finale que l’an dernier. Le remake. La saison dernière, Ons Jabeur avait enjaillé le court central de Doha ce jour-là et avait sorti la Tchèque en 3 manches. Le contexte est différent cette fois-ci. La Tunisienne n’a pas encore offert la moindre prestation de référence en ce début de saison et c’est ce qui est regrettable. Le gros rendez-vous qu’elle a eu, c’était contre Osaka, et elle l'a manqué. Elle a cependant réussi un premier tour solide contre Blinkova. Elle possède toujours ce jeu assez attrayant, capable de sortir de très beaux coups. Maintenant très reconnue grâce à cette très belle année 2020, il faut qu’elle confirme ce statut.

Pliskova a clairement déçu en Australie. Elle avait affiché ses ambitions de gagner un Grand Chelem avec un tableau ultra ouvert à l’Open d’Australie et pourtant, ce fut une grosse déception à l’arrivée. On espère pour elle que la relance sera belle et efficace à Doha mais on peut en douter. Elle devra s'appuyer sur ses principales qualités à savoir son service ravageur et cette facilité de lâcher des coups puissants en toute décontraction. Mais on attend surtout une Pliskova avec un état d’esprit revanchard.

Difficile de donner une favorite dans ce genre de match. Si Jabeur met les ingrédients nécessaires sur le plan mental comme sur le plan physique, elle a tout pour rééditer le même exploit que la saison passée, à savoir sortir Pliskova. Mais on a aucun match de référence en ce début de saison et on ne sait pas vraiment jusqu’où elle peut aller dans ses retranchements. Un match très indécis qui peut partir dans les deux sens.


Jelena Ostapenko vs Jessica Pegula 

Match à haute intensité en prévision. Pegula est très attendue après son premier quart de finale obtenu en Grand chelem. Elle a malgré tout été contrainte de passer par les qualifications de Doha et son match contre Potapova fut très indécis. Elle aurait pu ne pas s’en sortir. Son premier tour fut assez bien maîtrisé de sa part avec cette victoire en deux sets contre une Wang en perdition. Mais l’Américaine est une joueuse qui aime jouer spontanément avec son jeu à plat. Elle met beaucoup d’engagement à chaque fois dans ses frappes. Cela lui permet de mettre une pression permanente sur ses adversaires. En défense, elle peut être très limitée. Elle est souvent en difficulté lorsqu’elle croise des joueuses aussi entreprenantes qu’elle. Et elle n’est pas un modèle en termes de condition physique. Elle peut parfois payer un enchaînement de match trop intense comme face à Brady, à l’OA où elle craque, un peu à l’usure.

Ostapenko nous a séduit lors de son premier tour. On attendait de voir si le retour de Bartoli dans son clan allait porter ses fruits et la surprise fut bonne. Même si elle a joué une Bertens assez timide, qui venait à Doha pour se relancer après une grave blessure, le match de la Lettone a été très encourageant. Toujours pas de plan B pour Ostapenko mais des frappes à plat avec une grosse cadence et quelques amorties. Et sur ce premier tour, on l’a senti en confiance, souriante et bien mobile en défense. De bonne augure pour la suite.

Jessica Pegula n’est pas une joueuse qui aime être prise à la gorge. L’une comme l’autre auront logiquement des opportunités d’aller chercher des coups gagnants. Et on devrait avoir des échanges assez courts. Mais Pegula va disputer son 5ème match en moins de 6 jours. Si Ostapenko arrive à trouver une certaine constance dans ses approches offensives, elle aura clairement ses chances de faire tomber une Jessica, qui pourrait potentiellement accuser le coup. Ostapenko a eu une journée de repos supplémentaire et ne justifie pas un statut d'outsider sur cette rencontre.


Laura Siegemund vs Victoria Azarenka 

Rencontre à priori déséquilibrée qui nous attend. L'Allemande a créé la sensation de ce premier tour en sortant Elena Rybakina. On pensait que cette dernière lui poserait beaucoup de problèmes grâce à sa puissance mais Siegemund, avec toute son expérience, a réussi à trouver les solutions pour la faire déjouer. Beaucoup de shops, de balles basses mais surtout de très belles amorties qu’elle maîtrise parfaitement. Ce schéma lui a permis de sortir la Kazakhe de sa zone de confort en fond de court et la pousser à la faute. Mais on a senti que sa défense était parfois limite. Alors si Rybakina avait été un peu plus appliquée, elle s’en serait sûrement sortie.

Du côté de Vika, on attendait de savoir où elle en serait physiquement et plus précisément au niveau de son dos. Et honnêtement, pour avoir vu tout son match contre Kuznetsova, qui s’est bien battue, elle a retrouvé quasiment son niveau affiché à l’US Open où elle avait atteint la finale en 2020. Très entreprenante avec cette envie de ne jamais reculer, elle a retrouvé toutes ses qualités tennistiques et on sent qu’elle est conditionnée pour faire un gros tournoi. Elle a retrouvé cette hargne de championne qui la transcende très souvent.

Pour cette rencontre, malgré l’exploit de Siegemund lors de son premier tour, il semble difficile de l'imaginer rééditer cet exploit une deuxième fois face à Azarenka, qui a l’air bien plus opérationnelle que lors de sa tournée australienne. Un 2-0 pourrait sûrement être à tenter si Vika est sur la lignée de son premier tour.


Maria Sakkari vs Madison Keys 

Du suspense aussi dans cette rencontre. On attendait la reprise de Madison Keys cette saison et pas mal de choses sont à noter concernant ce retour gagnant. Toujours cette filière très courte avec cette force naturelle qui lui facilite les choses pour faire mal dès les premiers coups de raquette. Mais un jeu de jambe encore limité, peu rassurant concernant sa mobilité. Le tennis se joue principalement avec le haut du corps mais le bas est aussi important et Keys a axé son tennis qu’avec le haut du corps sur son premier tour. Donc une belle prestation dans le jeu avec toujours cette facilité à lâcher ses coups, tout en décontraction mais une copie pas encore parfaite.

Maria Sakkari est quant à elle attendue après cet échec en Australie. C'est l'une des joueuses les plus régulières et performantes du circuit sur toutes les surfaces. Son premier tour ne fut pas très significatif dans son regain de forme contre une Sherif trop timorée. Elle n’a pas su pousser Sakkari hors de sa zone de confort. Mais on a pu prendre la température de la Grecque. Toujours des mises en jeu assez confortables avec ses qualités de service hors pair. Maria n’a pas eu à forcer son jeu mais elle a l’air d’avoir cet esprit revanchard. Sakkari a de réelles ambitions dans le tournoi.

Difficile à analyser comme rencontre. Là aussi, on devrait assister à très peu de longs rallyes. Madison Keys est une joueuse qui aime bien écourter. La question sera de savoir si l’Américaine est en capacité de mettre Sakkari au tapis très tôt dans l’échange. Si Maria arrive à faire bouger Madison en fond de court, elle pourra gagner ce match assez facilement. Les deux joueuses servent très bien mais Sakkari est un peu plus régulière que Keys, peu rassurante concernant ses % de premières. Si le match se prolonge, on connaît les capacités physiques de Sakkari qui sont exceptionnelles. Grâce à ces arguments, on peut donner un léger avantage à Sakkari. Les cotes sont donc plutôt bien ajustées.


L'avis de la rédaction

⭐️⭐️⭐️Victoire Azarenka
⭐️⭐️ Set Ostapenko
⭐️ Victoire Muguruza / Victoire Ostapenko


Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics : www.tbnpronos.com

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.