Que c’est dur pour le Kazakh Mikhail Kukushkin ! Il a très mal démarré sa saison 2021 et malgré une victoire contre Juan Ignacio Londero lors de son premier match, derrière il n’y a plus grand-chose. Il a fait illusion sur un set contre Dominic Thiem puis enchaîné deux défaites à domicile aux Challengers de Nur Sultan contre Mackenzie McDonald et Frederico Ferreira Silva, en deux sets secs à chaque fois. Le Kazakh est pourtant à son aise en indoor avec déjà un titre et deux finales (53% de victoires). Cependant, il est loin de son meilleur niveau et il va affronter un joueur qui aura pour objectif de signer sa première victoire sur le circuit ATP.

Arthur Rinderknech est en pleine bourre et maîtrise à la perfection ce type de surfaces où il a l'habitude de jouer en Challenger. Certes, le Français n’a pas été aussi fort qu’attendu sur les Challengers français après une victoire à Istanbul contre Bonzi. Sa défaite contre Van de Zandschulp à Montpellier au premier tour des qualifications était une déception pour lui. Ne pas obtenir la wildcard, attribuée par à Petros Tsitsipas, frère de… a dû le motiver pour aller chercher sa place dans le grand tableau. Il possède un type de jeu à même de battre Kukushkin, un jeu tout en variation précédé d’un service canon en raison de sa grande taille (1m96). S'il parvient à trouver des bonnes zones lui permettant d’abréger les échanges en montant au filet, il devrait s'offrir ce premier succès chez les grands, bien mérité ! Classé bien au-delà de la 300ème place mondiale début 2020, le Varois a cravaché dur pour s'approcher du top 100 (138ème).


Pierre-Hugues Herbert vs Kei Nishikori

Demain sera la quatrième opposition entre Pierre-Hughes Herbert et Kei Nishikori. Le Japonais a remporté deux rencontres : en 2016 à Miami (6-2, 7-6), en 2019 à Rotterdam (3-6, 6-1, 6-4). Herbert s’est imposé une fois, sur terre battue, à Monte Carlo, en 2019 (7-5, 6-4). Demain, ce seront deux joueurs qui arriveront sur le court avec un état de confiance bien différent. Le Français est à la recherche d’un bon résultat depuis fort longtemps sur le circuit. Depuis qu’il est papa, Herbert a beaucoup de mal dans son jeu. Il n’a gagné que deux matches sur le circuit depuis le début de saison, contre Safranek en qualifications à Rotterdam (7-6, 6-2) et contre Cressy, à Melbourne (6-7, 7-6, 7-5), un joueur ayant le même style de jeu que lui. Herbert a connu un match très compliqué à l’Open d’Australie contre Fognini (6-4, 6-2, 6-3), multipliant les fautes directes. La semaine dernière, il a malheureusement hérité de Fucsovics en qualifications, futur finaliste malheureux (6-4, 6-3).

Face à lui, Kei Nishikori a une confiance toute retrouvée après son bon parcours à Rotterdam. La surface lente néerlandaise l’a aidé dans son jeu et au vu de son niveau affiché, difficile d’imaginer Herbert pouvoir rivaliser. Le Japonais est à la recherche de points pour remonter au classement et ça passera par un bon résultat à Marseille. S’il a eu du mal sur le plan physique lors de la tournée australienne, la victoire contre Felix Auger-Aliassime lui a donné du baume au cœur (7-6, 6-1). Il a ensuite battu Alex de Minaur (6-3, 2-6, 7-5) avant de s’incliner contre Borna Coric, plus solide sur les deux tie-breaks (7-6, 7-6). Le Japonais a modifié son geste de service afin d’avoir plus de puissance tout en faisant moins travailler son épaule : « Je l’ai fait après mes chirurgies du coude [en octobre 2019] et en décembre dernier. J’ai essayé de revoir mon service, j’avais besoin de plus de puissance, mais moins d’utilisation de mon épaule. Je m’étais aussi blessé à l’épaule, l’année dernière. Je ne le sens toujours pas à 100%, mais je pense que je suis sur la bonne voie. »


Jo-Wilfried Tsonga vs Feliciano Lopez

En cinq rencontres entre les deux joueurs, le Français Jo-Wilfried Tsonga s’est imposé cinq fois. Jamais Feliciano Lopez n’a réussi à battre Tsonga. Mais leur dernière rencontre a eu lieu en 2012, cela fait désormais 9 ans. Les deux joueurs sont désormais proches de ranger les raquettes. Hormis à Pékin en 2012 où Lopez était blessé, leurs rencontres ont souvent été serrées et c'est à Marseille en 2009 que l'Espagnol a remporté son seul set face au Français. Toutefois, il y a eu un tie-break dans chaque match. Ceci s’explique par le fait que les joueurs se sont affrontés à chaque fois sur des surfaces rapides et qu’ils possèdent tous les deux un gros service.

Le Français a fait son retour à Montpellier, après 13 mois d’absence. S’il a tenu grâce à son service contre Korda, dès que l’Américain s’est mis à accélérer dans ses coups, Tsonga n’a pas tenu physiquement avec un deuxième set très compliqué pour lui. En revanche, on a pu voir que Feliciano Lopez, malgré ses 39 ans, est toujours capable de tenir un match en cinq sets et de remonter deux sets de handicap à l’Open d’Australie contre Sonego. A Bercy, en novembre dernier, il s’était même permis de remporter un set contre Rafael Nadal.

Si le match-up est favorable à Jo-Wilfried Tsonga, au niveau physique, l’avantage est clairement du côté de l’Espagnol Feliciano Lopez. Cependant, le Français a pris ses marques depuis plusieurs jours à l'Open 13. Une surface abrasive qui lui convient bien et qui pourrait gêner l'Espagnol dans sa volonté de jouer vers l'avant.


Benjamin Bonzi vs Matthew Ebden

Le Français Benjamin Bonzi arrive à Marseille avec le plein de confiance. Le Français est l'un des meilleurs joueurs du circuit Challenger depuis le début de saison avec une finale à Istanbul en indoor, une demi-finale à Quimper, une victoire à Potchefstroom. A Montpellier, après avoir battu logiquement Lucas Pouille, il était très proche de s’offrir le scalp de David Goffin, remportant le premier set de la rencontre (4-6, 6-4, 7-5). Le Français est un très bon contreur, oriente bien le jeu, distille les coups avec puissance.

Face à lui, on retrouve le globe-trotteur Matthew Ebden. L’Australien, après avoir perdu en qualifications de l’Open d’Australie à Doha, s’est incliné chez lui pour le tournoi de préparation et a perdu en finale du double mixte, qu’il a disputé avec Sam Stosur. Derrière, il n’a cessé de voyager : défaite en quart de finale à Singapour contre Popyrin puis défaite au Challenger de Saint-Petersbourg jeudi dernier contre Lucas Catarina. Il sort de deux victoires en qualifications contre Ferreira Silva et Mathias Bourgue. C’est un joueur qui n’a pas réellement de coup fort et joue quasiment tous les points au filet. La logique voudrait que Benjamin Bonzi s’impose assez facilement dans ce match. Avec Ebden, le Français a hérité d’un bon tirage lui permettant d’aller au deuxième tour affronter Ruusuvuori puis théoriquement Karen Khachanov en quarts de finale.


L'avis de la rédaction

⭐️⭐️⭐️ ---
⭐️⭐️ Victoire Bonzi / Victoire Rinderknech
⭐️ Victoire Tsonga / Au moins un tie-break dans le match Tsonga vs Lopez / Victoire Nishikori


Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics : www.tbnpronos.com

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.

This post is also available in: English