Roger porte bien son nom de famille. Car fédérer, il sait faire. Au moment de pénétrer sur le court, pour son retour après treize mois d’absence, le Suisse sera soutenu, de près ou de loin, par une écrasante majorité des spectateurs et téléspectateurs. Malgré son immense expérience, nul doute que l’ancien numéro un mondial aura un petit pincement au cœur.
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné.
En savoir plus.