Sans surprise, la tête de série n°1 sera bien au rendez-vous de la finale pour tenter d’aller décrocher son 10e titre en carrière, et le 6e en indoor. Après sa contre-performance à Rotterdam où il avait chuté dès son entrée en lice face à Dusan Lajovic, le Russe s’est très bien repris cette semaine en s’offrant trois victoires pleines de maitrise, dans la continuité de ce qu’il avait montré à Open d’Australie. Lors de ses deux premiers tours, ni Egor Gerasimov (6-2, 6-4), ni Jannik Sinner (6-2, 6-4), pourtant deux très bons joueurs d’indoor, ne sont parvenus à l’inquiéter (seulement 2 balles de breaks concédées au total). Impérial derrière sa première balle (il tourne à 80% de points gagnés derrière cette semaine), Medvedev a pu dérouler son jeu offensif sans être réellement mis en difficulté. Opposé au surprenant Matthew Ebden en demi-finale, il a été malmené en début de match, l’Australien démarrant la rencontre tambour battant, dans la lignée de sa victoire sur Karen Khachanov. Il a d’ailleurs eu l’opportunité de prendre l’avantage dans la première manche, menant 0-40 sur le service du Russe. Trois balles de break qui furent sauvées par Medvedev avant de serrer le jeu jusqu’à la fin du set grâce à un énorme pourcentage de première (86%).  Malheureusement pour l’intérêt du match, Ebden a ressenti une douleur à la cuisse droite et a été forcé d’appeler le kiné et de sortir du court après avoir concédé le break à 4-4. À la reprise du jeu, l’Australien concèdera le set et les trois premiers jeux de la deuxième manche avant d’abandonner. Daniil Medvedev n’aura donc eu besoin que de 57 petites minutes pour se hisser en finale et y défier la bête noire des têtes de série, Pierre-Hugues Herbert. À noter qu’il n’a également pas concédé le moindre set depuis le début du tournoi.

De son côté, P2H a réalisé, sans mauvais jeu de mots, une semaine de très haute volée, enchaînant quatre matchs de grande qualité et faisant tomber trois des six premières têtes de séries à lui tout seul. En route pour en faire tomber une quatrième ? En tout cas, Herbert arrivera en finale avec le plein de confiance après des victoires consécutives sur Kei Nishikori (6-1, 6-4), Cameron Norrie (6-3, 6-4) et surtout Stefanos Tsitsipas, double tenant du titre (6-7, 6-4, 6-2). En demi-finale, il n’a laissé aucune chance à un Ugo Humbert assez poussif sur ce début de saison (6-2, 6-3). Avec seulement quatre points perdus derrière son premier service, il n’a jamais été mis en difficulté et a pu dérouler son jeu durant tout le match : « J’ai juste essayé de jouer mon jeu, de faire service volée et de prendre du temps à Ugo. Aujourd’hui, j’ai vraiment très bien servi. Il fallait que j’évite à tout prix les rallyes de fond de court, tellement il joue vite depuis la ligne. Donc j’ai fait de mon mieux, mais je pense avoir réalisé un excellent match. »

Mais avec Medvedev, il aura face à lui l’un des meilleurs retourneurs du circuit et par voie de conséquence, l’un des joueurs qui peut le plus contrer son jeu ultra-offensif. Le Français devra tout d’abord garder la même qualité de service et servir des premières à haut pourcentage s’il veut s’en sortir. Mais il devra aussi essayer de surprendre le Russe et ne pas tomber dans un jeu trop stéréotypé qui conviendrait très bien à Medvedev.

En seize finales, le futur n°2 mondial n’a perdu qu’une seule fois contre un joueur moins bien classé que lui, c’était face à Nick Kyrgios en finale du tournoi de Washington en 2019, et dispose d’un ratio de victoire supérieur à 56%. À l’inverse, Pierre-Hugues Herbert n’a pas encore connu le succès en trois finales disputées (Montpellier 2019, Shenzhen 2018 et Winston Salem 2015). Sur ce match, Medvedev sera évidemment le grand favori, mais au vu de sa forme actuelle, P2H pourrait lui tenir la dragée haute pendant une bonne partie de la rencontre. S’imposer ne sera pas une mince affaire, mais on peut compter sur l’Alsacien pour y mettre tout son cœur et toute son énergie. C’est d’ailleurs le Français qui mène 2-1 dans les face-à-face et qui a même remporté leur dernier affrontement, certes sur terre battue, lors du premier tour de Roland Garros en 2019. En indoor, le Russe l’avait battu difficilement à Rotterdam un an plus tôt alors que Pierre-Hugues s’était imposé lors des qualifications de l’Open 13 en 2015. Impossible n’est pas Herbert !

L’œil de Florent Serra : Pour moi, Medvedev a vraiment le jeu pour gêner Pierre-Hugues Herbert. Il a une qualité de retour supérieure à Tsitsipas et à Humbert. C’est un joueur qui contre bien les premières balles et qui arrive à bien bloquer les retours. Il va te faire jouer le coup supplémentaire, il est capable de ralentir le jeu, de tirer des passings, de changer de rythme. Je pense qu’il a le jeu parfait pour faire jouer Pierre-Hugues, pour le surprendre. Après, sur ce genre de surface, quand il arrive à imposer son jeu d’attaque, Herbert est capable de créer la surprise. Je ne pense pas qu’il ait laissé trop d’énergie sur sa demie et selon moi, il a aussi des armes pour le gêner. Mais pour ça, il ne devra pas confondre vitesse et précipitation. Il va falloir qu’il joue vite, qu’il l’agresse et qu’il l’amène dans un style de jeu de changement de rythme en lui faisant des slices, des attaques, de temps en temps des amorties, puis un service volée… Pour moi, la véritable clé pour P2H sera d’être un peu « imprévisible », qu’il brouille les pistes. S’il ne fait que service-volée, il va servir de cible au filet et Medvedev va réussir à le passer en deux temps. Le petit truc qui m’inquiète un peu c’est au niveau des finales, notamment sa dernière à Montpellier où il avait été un peu en dedans face à Jo-Wilfried Tsonga, sans parler du fait qu’il n’aura évidemment pas l’appui du public. Je pense que Medvedev va réussir à s’en sortir sur ce match, mais sa cote ne vaut évidemment pas le coup. Je vois le Français capable de tenir son service et un match accroché me semble assez probable, donc je tenterai un over 22 jeux sur cette finale. Pour un pari un peu plus risqué, on peut partir sur une victoire 2 sets à 1 de Medvedev à 4 avec un Pierre-Hugues qui, au vu de sa semaine, me semble capable d’aller prendre un set au Russe.


Les pronostics de Florent Serra

⭐️⭐️⭐️---
 ⭐️⭐️ Over 8.5 jeux Herbert / over 19.5 jeux dans le match
 ⭐️ Victoire Medvedev 2-1


Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics : www.tbnpronos.com

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.