Dans ce quart de tableau, emmené par deux têtes de série peu en réussite en ce début de saison, - Denis Shapovalov et Karen Khachanov -, il existe un bon coup à jouer pour Jérémy Chardy. D’autant que le Français, a contrario, est à la fois serein et motivé depuis le début de l’année.
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné.
En savoir plus.