Sept joueurs de 23 ans ou moins tenteront de rejoindre les quarts de finale la nuit prochaine. Un rajeunissement du circuit qui peut s'expliquer par un contexte pandémique peu motivant pour les trentenaires représentés uniquement par Raonic, Isner et Fognini. Pour le moment, le tournoi mexicain n'a réservé aucune surprise mis à part cette victoire de Musetti contre Schwartzman. Les favoris seront-ils autant à la fête la nuit prochaine ?


Felix Auger-Aliassime vs Sebastian Korda

C’est un duel 100% NextGen auquel nous aurons droit en ouverture de ce deuxième tour avec deux joueurs nés en 2000. Après un intermède très rapide en indoor où il s’est incliné au premier tour de Rotterdam face à Kei Nishikori, Félix Auger-Aliassime est de retour sur une surface qui lui a très bien réussi en ce début de saison. Finaliste au Murray River, il avait enchaîné avec de bons matchs à l’Open d’Australie où il avait notamment éliminé son compatriote Denis Shapovalov en trois sets. Pour son entrée en lice dans le tournoi, il n’a pas eu un match facile face à un Tennys Sandgren qui n’avait pourtant remporté qu’un match depuis Roland-Garros. Assez poussif dans le jeu, le Canadien s’est une nouvelle fois crispé (trois doubles fautes) au moment de servir pour le match (6-3, 7-6). Il sera opposé à un espoir du tennis américain qui a explosé un peu plus « tard » que lui. Surfant sur sa très belle fin de saison 2020 après le « re-start », Sebastien Korda a entamé l’année en disputant sa première finale ATP à Delray Beach avant d’enchaîner avec un titre en Challenger en indoor à Quimper. Battu par Sonego à Montpellier, il avait hâte de retrouver son continent et sa surface de prédilection afin de poursuivre l'élan affiché depuis plusieurs mois. Entré dans le top (92ème), l'Américain espère gratter quelques places ici au Mexique après un premier tour qui a confirmé sa bonne forme actuelle. Opposé à Marin Cilic, le fils de Petr a une nouvelle fois sorti une belle prestation, pleine d’efficacité (6/9 au niveau des balles de breaks) pour s’imposer face au Croate alors qu’il était mené 5-2 dans la première manche (7-5, 6-2). Il sera assez largement outsider face à Auger-Aliassime qui a un peu plus d'expérience et de références sur le circuit. Mais le Canadien devra hausser son niveau de jeu s’il veut passer l’obstacle. La value est sur l'Américain.

Felix Auger-Aliassime : « C'est sûr que c'est un soulagement d'avoir gagné ce premier match contre Sandgren. J'ai très bien joué dans l'ensemble ce match. J'ai perdu mon service une fois et j'ai raté quelques coups droits dans le premier set, mais dans l'ensemble, c'était un match formidable jusqu'à ce que je me mette à servir pour le match. C'est à ce moment que mes nerfs se sont tendus. C'était un peu bizarre, je ne m'attendais pas du tout à ce que cela se produise, je me sentais bien pourtant. Parfois, il faut simplement accepter ce qui se passe et gérer le résultat. »


Lorenzo Musetti vs Frances Tiafoe

Après Sinner, l’Italie dispose d’une autre pépite en la personne de Musetti. Très talentueux, il est à l’aise sur toutes les surfaces même si sa surface de prédilection reste la terre battue. C’est un joueur complet qui n’a pas encore exploité tout son potentiel. Au premier tour, il s’est imposé a la surprise générale face à Schwartzmann. Face à lui, l’Américain Tiafoe qui reste sur une bonne dynamique depuis quelques mois. Demi-finaliste en fin de saison du tournoi d’Astana il a enchaîné avec un quart à Delray Beach. Le tirage ne lui a pas été favorable lors de l’Open d’Australie puisqu’il a croisé la route d’un certain Novak Djokovic dès le deuxième tour, il lui prendra néanmoins un set avant de s’effondrer au quatrième set. Les bookmakers se méfient de l’Italien qui a déjà remporté des victoires probantes face à Nishikori et Wawrinka, cependant il risque de manquer de puissance et de volume de jeux face au physique de l'Américain. Ce sont deux joueurs très agressifs. Celui qui parviendra à canaliser au mieux ses frappes et fera le moins de fautes aura des chances de gagner. Les cotes sont largement en faveur de Tiafoe mais une surprise n'est pas impossible. Il faudrait pour cela que Tiafoe passe à côté de son match.

Lorenzo Musetti : « Mon début de saison est vraiment bon. Ce n'est pas facile de monter au classement avec ce règlement qui fige les positions. Mais je joue bien. J'essaye de rentrer dans le Top 100, c'est mon objectif. Tiafoe a remporté un match incroyable contre Brandon Nakashima . J'ai joué deux contre Frances sur terre mais cette fois ca sera dur, nous verrons ce que ça donne. »


Miomir Kecmanovic vs Grigor Dimitrov

Grigor Dimitrov, favori logique face à Miomir Kecmanovic ? Le Bulgare, vainqueur d'Adrian Mannarino au premier tour (6-4 3-0 ab.), n'a pas eu besoin de se fatiguer plus que ça pour se qualifier (seulement 1h12 de jeu). A part une frayeur au moment de conclure le set, où il a été mené 15-40 sur son service à 5-4, il n'a jamais eu de balles de break à défendre, il a pu tranquillement dérouler son jeu face à un Mannarino émoussé physiquement. En face, le jeune Serbe Miomir Kecmanovic a lui disposé du vétéran espagnol Féliciano Lopez (6-4, 6-4). Feliciano Lopez approche peu à peu de la fin de sa carrière. Son plan de jeu se base désormais uniquement sur des filières en deux ou trois coups de raquette. Kecmanovic a parfaitement réussi à déstabiliser l'Espagnol et l'empêchant de jouer vers l'avant. Solide au service (83% de points derrière sa première balle, 67% de points derrière sa seconde), malgré un break concédé sur la seule balle de break qu'il a eu à défendre, le 46e joueur mondial va affronter un joueur du top 20 mondial pour la 12e fois (11 défaites pour une seule victoire, contre Alexander Zverev).

Les deux adversaires font leur retour à la compétition pour ce tournoi d'Acapulco, puisque tous les deux ont pris une pause de plus d'un mois après l'Open d'Australie, où le Serbe avait été éliminé au second tour, quand le Bulgare avait lui atteint les quarts de finale. Il y avait donc une interrogation sur la préparation des deux joueurs mais ils ont tous les deux répondu présents, même si le Bulgare a légèrement plus rassuré que Kecmanovic. La tête de série numéro 5 de ce tournoi mexicain est évidemment favorite de ce match, bien que les deux joueurs ne se soient encore jamais affrontés. Il devrait y avoir relativement peu de breaks dans ce match quand on connaît la qualité que peuvent avoir ces deux joueurs au service. Dimitrov a néanmoins plus de qualités en retour, de quoi justifier un statut de favori sur cette rencontre. Mais pour la victoire, c'est autre chose tant l'irrégularité chronique du Bulgare incite à la prudence.


Alexander Zverev vs Laslo Djere

Entrée en matière réussie pour le jeune papa Alexander Zverev qui affrontait la pépite Alcaraz Garfia. L’Espagnol aura pu mesurer tout le chemin à parcourir pour faire partie du Top mondial avec cette défaite (6-3, 6-1) sans la moindre résistance. Zverev a débuté la saison lors de l’ATP Cup où il est apparu plutôt en forme malgré deux défaites en trois matchs, il a montré une amélioration au service et une combativité retrouvée. Sur sa lancée, il a réalisé un beau parcours à l’Open d’Australie coupé dans son élan par le futur vainqueur Novak Djokovic. A contrario, le Serbe Djere est dans une mauvaise passe en terme de résultats mais aussi en qualité de jeu. Il a retrouvé quelques couleurs sur terre lors de la tournée sud-américaine mais il reste encore très nerveux et peu en réussite dans ses frappes. Lors du premier tour, il a su profiter d’un tirage favorable puisque l'Américain Johnson n’a plus vraiment la tête au tennis en raison de problèmes personnels (sa fille est malade). Une rencontre a priori déséquilibrée si l’Allemand joue à son niveau, la tâche s’annonce compliquée voir quasi impossible pour Djere qui ne compte que 19% de victoires en carrière sur dur. Il est difficile de penser à autre chose qu'à une victoire de Zverev ici.


Stefanos Tsitsipas vs John Isner

Belle rencontre pour ce deuxième tour du tournoi d’Acapulco entre John Isner et à la tête de série numéro 1. Ce sera le cinquième face à face entre les deux hommes qui ont chacun remporté deux victoires. Des matchs à chaque fois très serrés donnant lieu à des matchs en trois sets et des tie-breaks. Pour son retour à la compétition, l’Américain a rassuré, très bien réglé au service il n’a laissé que des miettes à Caruso, 17 aces, 86% de points derrière sa première balle et surprenant au retour Isner quand il joue de cette façon est un adversaire coriace. Le Grec est en forme en ce début de saison, invaincu lors de l’ATP Cup, il a enchaîné avec un très beau parcours à l’Open d’Australie où il s’inclinera en demi-finale face à Medvedev visiblement épuisé de son combat en quart de finale face à Nadal. De retour en Europe pour le tournoi de Rotterdam, c'est un autre Russe qui lui a barré la route en demi-finale défaite en deux sets (Rublev). Le grec est largement favori sur le papier mais attention tout de même l’Américain qui adore jouer ici avec deux demi-finales en 2019 et 2020. S'il garde cette qualité de service, il peut vraiment embêter Tsitsipas.

Stefanos Tsitsipas : « John sert vraiment très bien donc ce sera l'élément le plus important du match et la seule chose que je devrais vraiment résoudre pendant ce match. J'espère pouvoir jouer de bons matchs à Acapulco et gagner l'amour des fans. Cela va être difficile, c'est sûr. »


Fabio Fognini vs Cameron Norrie

Un remake de Los Cabos 2018 ? A l'époque, c'était l'Italien qui l'avait emporté sur le Britannique (6-4 6-2) en demi-finale de ce tournoi ATP de Los Cabos avant de remporter le tournoi. En délicatesse derrière son service et breaké 4 fois au cours du match, Norrie n'avait jamais vraiment pu répondre aux énormes coups droits que lui assenait Fabio Fognini. A l'époque, le classement des deux joueurs était bien plus proche qu'il ne l'est aujourd'hui. Au premier tour, l'Italien a eu du retard à l'allumage pour finalement l'emporter (7-5, 6-2) face à son compatriote Stefano Travaglia, alors qu'il était mené 5-3. Malgré un début de match poussif contre Travaglia, Fognini a su se remobiliser et prendre le contrôle du match avec son coup droit et une bonne longueur de balle. Fognini a beaucoup fait travaillé son compatriote qui n'a jamais pu poser son jeu. Souvent diesel lors de ses matchs, il a besoin de jouer pour rentrer dans sa rencontre, quitte à concéder parfois un break ou deux. Cameron Norrie, quant à lui, n'a pas réellement rassuré malgré sa victoire (6-3, 6-3) contre l'Américain Stefan Kozlov, 389e mondial. Avec moins de 50% de points remportés derrière sa seconde balle contre un joueur de ce modeste calibre, il a heureusement pour lui pu compter sur ses 79% de premières balles pour éviter de se faire breaker de nombreuses fois – il a tout de même été breaké une fois. Norrie a parfaitement géré son entrée en lice face au qualifié Kozlov avec son revers agressif qui a contraint l'Américain à défendre constamment. Battu dans tous les compartiments du jeu et surtout tactiquement, Kozlov a totalement perdu pied et commis beaucoup de fautes. Les deux joueurs n'ayant pas impressionné, il est fort probable que le début du match soit équilibré, avant que Fabio Fognini ne trouve son rythme dans ce match et qu'il puisse probablement prendre la mesure de son adversaire.


Parmi les autres rencontres, Milos Raonic tentera de poursuivre son aventure mexicaine après un premier tour bien maîtrisé face au dangereux Tommy Paul. Il n'aura pas une tâche plus difficile au deuxième tour face à l'Allemand Koepfer qui a encore moins d'armes que Paul pour contrer la qualité de service et la puissance du Canadien : « C'est vraiment bien d'être ici. Je n'ai pas joué depuis l'Australie donc je suis très content d'avoir joué un bon match contre Tommy même si je sais que je peux encore faire mieux. J'ai hâte d'y être. » Méfiance tout de même puisque Koepfer a déjà battu Opelka sur dur et fortement bousculé Fritz. Raonic devra être appliqué et très efficace sur ses premières balles pour s'éviter une douche froide qui serait inattendue.

Enfin, Casper Ruud a facilement écarté Galan (112ème) au premier tour. Il affronte un autre joueur mal classé en la personne de Griekspoor (154ème) issu des qualifications. Une entrée en matière plutôt bienvenue pour le Norvégien qui n'a encore jamais disputé un quart de finale sur dur en extérieur. Avec son coup droit, il a les armes pour imposer son rythme face au Néerlandais, tombeur de Kudla en trois sets au premier tour. C'est la première victoire en ATP pour lui sur dur en extérieur (3 victoires en indoor). L'écart de niveau est assez conséquent mais Ruud n'est pas non plus un pur spécialiste avec une grande expérience de ce genre de tournoi et devra aborder cette rencontre avec sérieux.


Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics : www.tbnpronos.com

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.