À Monte-Carlo, on monte fort d’un seul coup ! Après une mise en bouche sympathique constituée de deux ATP 250, les joueurs vont devoir changer de braquet, et vite ! Il s’agit là d’un Masters 1000, le deuxième de la saison après Miami, et traditionnellement le premier sur terre. Question standing, rien à voir en effet avec les cinq épreuves sur ocre qui l’ont précédé, à Cordoba, Buenos Aires, Santiago, Cagliari et Marbella.
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné.
En savoir plus.