Le syndrome du joueur titré va-t-il affecter Lorenzo Sonego ? L'Italien est le premier transalpin à remporter un titre à domicile depuis 15 ans. Au passage, il rafle son premier trophée sur terre sur le circuit ATP et grimpe à la 32ème place mondiale. Pour son entrée en lice à Monte Carlo, il pouvait espérer un meilleur tirage que Marton Fucsovics, dans une excellente forme de sa vie en 2021 avec une finale à Rotterdam ainsi que deux quarts à Doha et DubaÏ. A chaque fois, Rublev lui a barré la route dont un par forfait. Fucsovics, malgré ses 55% de victoires, n'est pas un spécialiste de la terre. Certes, il compte un titre à Genève et deux quarts à Munich mais ces deux ocres sont bien plus rapides que celle de Monte Carlo. Il partira favori de cette rencontre face à l'Italien qui compte deux défaites en deux matchs sur terre face à son adversaire du jour. Mais les deux rencontres furent très disputées. (Crédits photo : Giampiero Sposito)

L'œil de Rodolphe Gilbert : Je ne comprends pas pourquoi Sonego a une cote si haute. On peut imaginer qu'il soit fatigué bien sûr mais ce n'est pas une certitude de le voir craquer sur ce match. Lors de ses deux défaites contre Fucsovics, il n'était pas loin de la victoire sauf que le contexte de cette rencontre est totalement différent. Il vient de soulever son premier trophée sur terre. Sa confiance est au max. Il a pour moi toutes les armes pour s'imposer et créer donc la surprise, qui n'en serait pas une pour moi.


Stefano Travaglia vs Pablo Carreno Busta

Lui aussi vient de remporter un titre ce dimanche. Mais c'était à Marbella et c'était son second sur terre après Estoril. L'Espagnol a affiché un bon niveau de jeu même s'il fait peur contre Ramos et Munar. Le 12ème mondial n'aura pas une entrée en lice aisée face à un Italien à l'aise sur terre (+ 500 matchs joués en carrière). Travaglia a atteint son meilleure classement en carrière après sa première finale ATP à Melbourne sur dur. C'est pourtant sur terre qu'il a remporté 4 tournois Challenger et 18 tournois ITF. Comment l'Espagnol aura récupéré de sa semaine en Espagne face à un joueur issu des qualifications qui ne sera pas dérangé par les conditions lourdes ? On peut s'attendre à une rencontre plus serrée que les cotes le laissent présager. Si Carreno n'avait jamais trop brillé ici à Monaco au début de sa carrière sur cette terre monégasque qui ne l'avantage pas, il faut reconnaître que son dernier passage en 2017 fut très satisfaisant avec deux victoires sur Fognini et Khachanov et une défaite en trois sets face à Djokovic. Sur la longueur, Carreno devrait finir par s'imposer avec un jeu plus complet et une régularité à l'échange d'un tout autre niveau que Travaglia.


Federico Delbonis vs Adrian Mannarino

Duels de gaucher lors de ce premier tour. Mannarino mène dans les face à face avec une victoire en 2015 sur dur à Auckland mais cette fois, l'Argentin, pur joueur de terre avec 553 matchs disputés depuis son début de carrière, va évoluer sur sa surface de prédilection. Son dernier titre sur terre remonte en 2019 au Challenger de Perugia mais cette année, il a atteint le dernier carré à Santiago avec des belles victoires face à Andrej Martin ou encore Jaume Munar. Plus en difficulté par la suite, il a échoué sur dur à Miami et au second tour de Marbella Passé par les qualifications pour accéder au tableau principal, il a dominé Marcora puis Martinez. Face à lui, Mannarino n’est pas dans le coup en ce début de saison. Il restait pourtant sur un bon Open d’Australie avec une défaite au 3ème tour face à Zverev. Depuis, seulement 2 victoires sur ses 6 dernières rencontres. Relativisons tout de même, il a affronté des joueurs mieux classés comme Hurkacz, Dimitrov ou encore plus récemment Schwartzman. N'ayant joué sur dur depuis le début de saison, il aura forcément un temps d’adaptation pour sa transition sur terre battue. D'autant plus qu'il n’apprécie guère cette surface avec seulement 25% de victoires. Hormis un 3ème tour ici en 2017, il a perdu 4 fois en 4 participations au premier tour de ce tournoi. Logiquement, il ne partira pas favori de cette rencontre mais la cote de Delbonis n'est pas très intéressante sauf pour une victoire en deux sets qui serait très risquée vu le profil de l'Argentin.


Albert Ramos vs Jannick Sinner

Première confrontation entre ces deux joueurs qui ont réalisé de belles choses les semaines passées. Depuis fin février, Ramos évolue sur terre battue et aura des repères (12 matchs) et de la confiance. Avec deux titres et six finales dont une ici à Monte Carlo, l'Espagnol évolue clairement sur sa surface de prédilection. En ce début de saison, il a atteint la finale à Córdoba face à Cerundolo, puis une demi finale à Buenos Aires. La semaine passée, il était à Marbella. Il a notamment affiché un très beau niveau de jeu et servi pour le match contre Carreno-Busta. De son côté, Sinner a remporté un titre à Melbourne, disputé les suarts à Marseille puis à Dubai, avant de faire une finale à Miami. Autant dire des excellentes performances pour un jeune joueur qui n’en finit plus d’impressionner. Il a pu se reposer mais affronter Ramos pour son entrée en lice sur cette saison de terre battue n'est pas un cadeau. Il a été tout de même performant sur cette surface avec 60% de victoires notamment face à Zverev, Tsitsipas, Khachanov ou encore Bautista Agut. L’Italien sera logiquement favori de cette rencontre mais sa cote paraît trop basse car il devra prendre ses marques sur cette terre lourde et humide face à un joueur qui l'empêchera de poser son jeu et le poussera à la faute.


Laslo Djere vs Karen Khachanov

Le Serbe a fait le plein de confiance en réussissant à atteindre la finale à Cagliari et aborde ce Masters 1000, malgré la déception de la défaite, avec une dizaine de matchs sur terre dans les jambes. Djere est un retoudable terrien avec deux tournois gagnés dont l’ATP 500 de Rio de Janeiro en 2019. Khachanov est un joueur puissant, doté d’un gros coup droit dont le jeu s’adapte bien à ces conditions lourdes. Largement outsider, Djere aura certainement un coup à jouer s’il ne se ressent pas trop des efforts fournis à Cagliari. On devrait avoir en tout cas un match accroché. Khachanov a évidemment les armes pour s'imposer puisqu'il aura le temps d'armer ses lourdes frappes. Mentalement, Djere pourrait être affecté par cette défaite en finale.


Roberto Bautista Agut vs Taylor Fritz

Roberto Bautista Agut enchaîne les grosses performances depuis un mois. En l’espace de trois tournois, il s’est offert le scalp de Dominic Thiem, Andrey Rublev et Daniil Medvedev. Cette saison, l’Espagnol c’est : deux finales (Open Sud de France et Doha) et une demi-finale de Masters (Miami) sur dur. Sur terre battue, RBA est un peu moins à l’aise (un seul de ses sept titres remportés) et ne s’est plus imposé contre un joueur mieux classé que lui depuis 2014. Cependant, son talent arrive tout de même souvent à faire la différence lorsqu’il est favori et les contre-performances sont rares pour lui. Pour son entrée en lice, il sera opposé à un joueur qui réalise également un bon début de saison en la personne de Taylor Fritz. L’Américain a enchainé les bons résultats sur dur (demi-finale à Doha, huitième à Miami) avec quelques belles victoires dans le lot (face à Shapovalov ou Sonego par exemple). À la différence de ses compatriotes, Fritz est un bon joueur de terre et l’a encore montré la semaine dernière à Cagliari en atteignant les demies, chutant en trois sets contre Lorenzo Sonego. Pour preuve, l’Américain dispose quasiment d’un ratio positif (8 victoires en 17 matchs) contre des joueurs mieux classés sur l’ocre, dont une victoire contre un certain… Roberto Bautista Agut en 2019 à Lyon (6-7, 6-3, 6-4), qui avait pris sa revanche la semaine suivante à Roland Garros (6-2, 6-3, 6-2).

L'œil de Rodolphe Gilbert : C'est pas évident pour Bautista de débuter sa saison sur terre face à Fritz avec des conditions de jeu lourdes. L'Américain va lui envoyer des grosses frappes qui pourraient gêner RBA. L'écart de cote me paraît injustifié même si le statut de favori de Bautista est logique. Avec ces conditions de jeu, la qualité de service de Fritz sera limitée et à l'échange, RBA est au-dessus de son adversaire. Fritz a certes progressé sur terre mais plutôt sur des terres rapides.


Alexei Popyrin vs Pablo Andujar

Un premier tour piégeux pour l'Australien ? Opposé à l'expérimenté Pablo Andujar (35 ans), Popyrin va tenter de poursuivre sa bonne dynamique. Il réalise le meilleur début de saison de sa carrière avec un premier titre ATP et des belles victoires. Popyrin sort des qualifications et aura donc un peu plus d'automatismes qu'Andujar qu'on n'a plus reveu depuis un mois et une défaite au premier tour à Santiago contre Galan. Mais attention, l'Australien manque d'expérience sur cette surface, surtout sur une terre lourde et humide qui va avantager l'Espagnol, habitué à ces conditions de jeu, et qui pourra mieux retourner les services de Popyrin pour installer l'échange.


Holger Vitus Rune vs Casper Ruud

Bis répétita pour Casper Ruud ? Après sa défaite face à Alcaraz à Marbella, le Norvégien affronte un autre adolescent, le Danois Holger Vitus Nodskov Rune, 17 ans et déjà 322e mondial. Casper Ruud a remporté son 1er titre ATP à Buenos Aires en 2020. Wildcard ici à Monte-Carlo, Rune n'a pas eu le meilleur des tirages pour ses débuts en Masters 1000. Le statut de favori de Ruud est logique mais sa cote est bien trop basse pour prendre le moindre risque.


Filip Krajinovic vs Nikoloz Basilashvili

Un duel vraiment déséquilibré ? Largement favori des bookmakers, le Serbe Filip Krajinovic fait partie des nombreux joueurs qui n'ont plus joué sur terre battue depuis Roland-Garros, contrairement à son adversaire du jour, le Géorgien Nikoloz Basilashvili, qui vient d'atteindre le dernier carré à Cagliari. Basilashvili a affiché un regain de forme depuis le tournoi de Doha il y a un mois, qu'il avait remporté après une longue série de défaites. S'il n'a pas impressionné en Sardaigne, loin de là, il a pu prendre quelques repères sur une surface qui demande du temps pour être apprivoisée. Cette terre lourde va d'autant l'avantager avec la puissance qu'il dégage du fond du court. Bien que le Serbe réalise un début de saison moyen avec des victoires sans grande valeur face à Haase, Andujar et Davidovich, c'est lui qui partira favori selon les bookmakers.

L'œil de Rodolphe Gilbert : Qu'est ce qui peut justifier que Krajinovic soit autant favori contre Basilashvili ? Je ne comprends pas. Le Serbe est-il plus talentueux ? Non. A-t-il eu des meilleurs résultats sur cette surface ? Non, c'est le Géorgien qui compte deux titres à Hambourg. Le domine-t-il dans les confrontations ? Non et la dernière date de 2015. Est-il en meilleure forme cette saison ? Pas vraiment puisque Basilashvili a remporté Doha alors que Krajinovic n'a rien fait cette saison. Avec une telle cote (autour de 2.80), impossible de ne pas mettre une petite pièce sur le Georgien même si son niveau de jeu en Sardaigne n'avait rien d'éblouissant.


L'avis de la rédaction
⭐️⭐️⭐️---
⭐️⭐️ Set Sonego ✅/ Set Basilashvili 🔄/ Set Andujar✅ / Over 20.5 jeux Ramos vs Sinner❌
⭐️ Victoire Sonego ✅/ Over 20,5 jeux Carreno vs Travaglia ✅/ Victoire Basilashvili🔄 / Victoire Andujar❌


Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics : www.tbnpronos.com

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.

This post is also available in: English