C’est l’une des belles révélations de l’année, dans un paysage assez triste côté Bleu. N°178 au début de la saison, Arthur Rinderknech a déjà grimpé d’une cinquantaine de places en trois mois après avoir signé quelques résultats très encourageants : un titre au Challenger d’Istanbul, une demie dans un autre tournoi de cette catégorie, à Cherbourg, et surtout un quart à Marseille (ATP 250), avec ses deux premiers succès sur le circuit principal.
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné.
En savoir plus.