Le jeune Italien Jannik Sinner est-il surcoté ? C'est ce que certains pourraient penser en le voyant favori de son duel qui l'attend face à Andrey Rublev. Pourtant, sa victoire ce jeudi contre une valeur sûre du circuit, l’Espagnol Bautista Agut, confirme son potentiel. Au terme d’un premier set très accroché, mené d’un break, le 19ème joueur mondial a été encore une fois costaud dans les moments chauds, sauvant trois balles de set pour l’emporter 11-9 dans le jeu décisif. Sinner a ensuite pu lâcher ses coups, imposer son coup droit puissant face au jeu à plat de son adversaire et faire vite la différence, s’imposant finalement 7-6, 6-2. Il va disputer son deuxième quart de finale sur terre battue sur le circuit ATP, après Roland-Garros l’an passé. Et confirme sa progression constante dans la hiérarchie mondiale, après son titre en Australie en début de saison et sa finale à Miami perdue contre Hurkacz. Face à lui, le Russe continue tant bien que mal son bon début de saison. Finaliste à Monte-Carlo dimanche, il a encore su trouver les ressources pour se sortir du piège Albert Ramos au bout d’un combat de 2h30. En difficulté dans le troisième set, débreaké en fin de match, la tête de série n°3 à Barcelone a fini par fournir un dernier effort pour conclure l’affaire 6-4 6-7 6-4. Rublev semble touché physiquement par l’enchaînement des matches, mais continue à engranger les victoires : « La chose la plus importante dans ces moments-là est de trouver un moyen de gagner. Quand il y a des choses que vous ne faites pas bien, mais que vous gagnez toujours des matches, ça donne beaucoup de confiance. Albert était bien meilleur que moi en début de troisième, mais on ne sait jamais dans quel sens vont tourner les choses. » Avec Rublev, dernièrement, c’est généralement dans le sien. Mais les dynamiques du Russe et de Jannik Sinner invitent à la méfiance pour ce deuxième affrontement entre les deux hommes. Sinner avait jeté l’éponge rapidement l’an passé, en huitièmes de finale à Vienne. Il est donné cette fois favori de cette belle affiche, et pourrait profiter d’un adversaire émoussé pour imposer son jeu en fond de court. Hyper exigeant physiquement, le tennis puissant de Rublev peut se fissurer en cas de coup de moins bien. Mais ce sont deux joueurs en confiance qui s’affronteront dans ce quart de finale très indécis.

L'œil de Rodolphe Gilbert : Rublev s’est un peu englué dans le jeu de Ramos, il a mené tout le deuxième set avant de craquer un peu. Il a dû bagarrer mais ce n’est pas le seul cette semaine. Parfois c’est plus dur. Il reste favori pour moi contre Sinner, mais s’il ne joue pas mieux qu’aujourd’hui ça risque de ne pas passer. Sinner est très consistant, il a de bons résultats sur dur mais il est peut-être encore meilleur sur terre. Il a quelques déchets, mais parfois il est vraiment impressionnant. Et puis battre trois fois Bautista-Agut en quelques mois c’est quand même très bon signe, c’est une vraie référence. Malgré ça je ne le mettrais pas favori personnellement, Rublev a de sacrés résultats et une belle régularité depuis plusieurs mois. S’il redevient très bon et lui colle deux sets, il n’y aura rien de surprenant. Il a l’air un peu touché mais attention il a l’habitude de beaucoup jouer. Il enchaîne les tournois, joue en double… il connaît ce genre de situations. C’est quasiment du 50-50, mais je dirais avantage au Russe.


Felix Auger-Aliassime vs Stefanosi Tsitsipas
Le nouveau protégé de Toni Nadal face à l’homme en forme de ce début de saison sur terre battue, voilà l’affiche intrigante que nous proposent ces quarts de finale en Catalogne. Stefanos Tsitsipas, qui a enfin réussi à triompher en Masters 1000 sur le Rocher le week-end dernier, continue d’impressionner. Face à un Alex De Minaur accrocheur comme à son habitude, le Grec a su se montrer patient, construire ses points, ne pas s’agacer lorsqu’il a concédé le break dans la deuxième manche pour finalement passer l’obstacle sans coup férir : « Alex est un vrai compétiteur, il court partout, est sur chaque balle. J’ai dû jouer près des lignes, ce n’était pas simple. Mais j’ai trouvé les clés pour me qualifier. » Sûr de son fait, il paraît pour l’instant être le meilleur homme à Barcelone en ce début de semaine. Lui qui rêve ouvertement de détrôner Nadal à Roland-Garros devra rallier la finale en Espagne pour espérer s’offrir une répétition générale. Ça passera donc par une victoire ce vendredi contre le nouveau protégé de l’oncle de Rafa, Felix Auger-Aliassime. Le Canadien, après un faux départ à Monte-Carlo, a engrangé les premières victoires de cette nouvelle collaboration contre Musetti puis son compatriote Shapovalov, en délicatesse avec son épaule gauche et largement battu 6-2, 6-3. Ce qui n’enlève rien à la prestation solide d’Auger-Aliassime, bien meilleur en coup droit que lors de son tour précédent et capable de trouver de la longueur à l’échange pour dicter le cours du jeu. Tsitsipas représente un sacré test pour l’ambitieux joueur de 20 ans, qui avait battu le Grec lors de leurs deux premiers affrontements avant de perdre les trois suivants : « Je connais bien Stefanos, il est sur une belle série et joue très bien. J’aimerais prendre ma revanche. »
Le ton est donné.

L'œil de Rodolphe Gilbert : Tsitsipas est encore très solide, il a bien enchaîné après Monte Carlo. Le fond de jeu est là. Auger-Aliassime lui a souvent posé beaucoup de problèmes, mais je ne le vois pas perdre. Sauf s’il manque un peu de gaz suite à l’accumulation des matches. Pour Felix et Toni Nadal, laissons leur un peu le temps pour voir comment évoluent les choses. D'ailleurs je ne suis même pas sûr que Toni soit à Barcelone avec le Canadien. Il a encore beaucoup de trous d’air, il passe parfois à côté dans ses matches. Même avec un Tsitsipas fatigué il faudrait un très bon Canadien pour passer. En ce moment il me paraît largement au dessus. Pour un remake de 2018 on le voudrait en finale contre Nadal. Il s’est rapproché des deux meilleurs joueurs du monde sur cette surface.


Diego Schwartzman vs Pablo Carreno Busta
L'Argentin souffle le chaud et le froid depuis le début de saison, et ce quelle que soit la surface. Titré sur terre battue à Buenos Aires, sorti d’entrée par Casper Ruud à Monte Carlo, l’Argentin n’est pas au niveau qu’il avait atteint fin 2020, concrétisé par une finale à Rome et une demi-finale à Roland-Garros. Bousculé d’entrée de jeu par Tiafoe cette semaine, il a pu s’offrir un huitième de finale plus serein face à Corentin Moutet, qui n’a pas su enchaîner après son match animé contre Dan Evans. Victorieux 6-4, 6-2 du Français, Schwartzman a parfaitement exploité sa deuxième balle assez faible, remportant 67 % des points derrière et breakant à cinq reprises pour rallier les quarts de finale. Lui qui n’avait jamais passé un tour à Barcelone en deux participations avant cette saison peut s’offrir une deuxième demi-finale en 2021. En face, Pablo Carreno Busta nous offre une nouvelle semaine dont il est coutumier : discret, loin des radars, le 13e joueur mondial fait son bonhomme de chemin, et rallie tranquillement les quarts de finale. Expéditif contre Thompson, autoritaire face à Zapata Miralles, l’Espagnol n’a pas encore eu à tester son vrai niveau. Après son titre à Marbella pour débuter la saison sur ocre, il avait cédé la semaine dernière à Monte-Carlo au terme d’un combat acharné face à Casper Ruud, en huitièmes de finale. Il vise une deuxième demi-finale à Barcelone après 2018, où il avait perdu contre Tsitsipas – qu’il pourrait retrouver au même stade en cas de victoire. Schwartzman et Carreno Busta ne se sont jamais encore rencontrés sur terre battue. Adversaires deux fois en 2017, ils se sont partagés les victoires, l’Espagnol s’imposant en quarts à l’US Open avant que l’Argentin le fasse valser à Vienne en trois manches. Les deux hommes ont des statistiques solides sur cette surface, avec des taux de victoire similaires autour de 55 %.

L'œil de Rodolphe Gilbert : C’est aussi une très belle affiche. Ce sont deux joueurs assez proches, deux bons joueurs sur terre comme sur dur. La tendance actuelle irait plus vers Carreno Busta, qui n’a pas eu le couac qu’a connu Schwartzman à Monaco. Et l’Argentin est passé proche de la correctionnelle contre Tiafoe, avant de profiter d’un Moutet bien entamé. Si c’est accroché ça risque d’être un bon combat, en cadence, entre deux hommes qui jouent près de la ligne qui savent faire tourner la balle, être agressifs en fond de court et bien défendre, trouver les bonnes trajectoires… C’est assez ouvert, mais je n’ai pas été transcendé par le niveau de l’Argentin pour l’instant. Je trouve Carreno Busta en meilleure forme.


Enfin Rafael Nadal a laissé croire que ses tourments étaient derrière lui ce jeudi. En effet, après deux matchs compliqués face à Rublev et Ivashka, l'Espagnol a collé une bulle à Nishikori dans un premier set où il aura quand même commis plus de fautes (6) que de coups gagnants (5) avant finalement de retomber dans ses travers lors du deuxième set avec une grosse difficulté au service (38% de points gagnés sur ses secondes) et à l'échange (9 fautes directes). Il se reprendra dans la manche décisive mais Rafa ne semble pas encore lancé dans cette saison de terre battue. Il est encore en rodage. Cependant, difficile d'imaginer Cameron Norrie s'offrir le meilleur joueur de l'histoire sur terre battue. Ils ne sont que trois gauchers dans sa carrière à avoir battu Rafa sur terre : Zeballos (2013), Verdasco (2012) et Puerta (2003).

L'œil de Rodolphe Gilbert : Norrie n’est pas vraiment un joueur de terre, même s’il a fait des résultats. Il sait jouer, et profite de l’abandon de Goffin pour rallier les quarts. Avec son style de jeu, je ne le vois évidemment pas passer contre Nadal. Ce serait incroyable qu’il soit battu par un profil comme ça sur terre. Un gaucher qui enroule son coup droit, qui prend tôt en revers… Contre la machine espagnole, qui va sûrement monter encore en puissance, ce sera très compliqué. Il va peut-être pouvoir le malmener un petit peu en prenant beaucoup de risques. On l’a vu avec Nishikori, un joueur ultra agresif peut bousculer l’Espagnol. Mais il faut être capable de le faire dans la durée. Nadal devrait passer en deux sets.


⭐️⭐️⭐️ Moins de 18.5 jeux Nadal vs Norrie✅
⭐️⭐️ Over 20.5 jeux dans le match Auger vs Tsitsipas❌
⭐️ Victoire Sinner (mais pas en dessous de 1.90)✅ / Victoire Carreno (mais pas en dessous de 1.80)✅


Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics : www.tbnpronos.com

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.