Il y aura de la revanche dans l’air lors de ce premier tour entre l’Argentin Pella et le Biélorusse Gerasimov. En Sardaigne il y a trois semaine, Gerasimov s’était imposé en deux petits sets, infligeant même un 6/0 dans la deuxième manche. Si Gerasimov affiche plutôt une forme correcte, ce n'est pas le cas de l'Argentin en recherche de confiance et en crise de résultats depuis plusieurs mois. Pella a très peu joué avec seulement 6 rencontres depuis Roland Garros. Il ne parvient pas à remettre la machine en route mais cependant on a pu observer des signaux encourageants lors de son match face à Nishikori à Monte Carlo. Gerasimov a dans son jeu une arme redoutable, le service qui lui permet de se sortir de situations parfois mal embarquées, depuis sa demi-finale perdue à l’Open Sud de France, le Biélorusse n’a cependant plus enchaîné deux victoires consécutives, et ce n’est pas son match face à un Tsonga hors de forme qui va nous rassurer. Pella s’est blessé récemment mais s’il se présente ici c’est qu’il est opérationnel, l’Argentin n’est pas vraiment gêné face aux grands serveurs puisqu’il compte 64% en carrière sur terre face à ce type de profil. Pella a besoin de victoire et pourrait se relancer sur ce tournoi de Munich. Gerasimov est peut-être un bon joueur mais il n'a aucune référence sur terre avec seulement deux victoires en carrière sur le circuit ATP...


Emil Ruusuvuori vs Ilya Ivashka
Un match entre deux joueurs ayant très peu de référence sur terre battue. Cette année, avantage Ivashka qui commence à avoir des victoires contre des bons joueurs de terre battue comme Davidovich et Martinez à Marbella. Cependant, c’est surtout lors de sa défaite contre Nadal à Barcelone que le Biélorusse a impressionné le monde du tennis en prenant un set à un Espagnol. En qualifications à Munich, malgré un set perdu contre Berankis, il s’est qualifié sans trop de problèmes et en montrant un bon niveau de jeu. Le Biélorusse n’est pas un joueur simple à jouer, à l’instar de Yannick Hanfmann, c’est un joueur sans réel faiblesse, bon des deux côtés mais qui n’a pas de gros points forts non plus. Pour venir à bout d’Ivashka, il faudra que Ruusuvuori fasse un match très consistant et sérieux. On peut en douter sur terre. Ses résultats sur l'ocre sont assez faibles, son premier tour contre Bonzi à Roland Garros en 2020 était assez catastrophique. Si Ivashka garde son niveau des dernières semaines, il partira très logiquement favori. Au Finlandais la lourde tâche de sortir un très grand match pour créer la surprise.


John Millman vs Alexei Popyrin
4ème confrontations entre ces deux joueurs. Pour l’instant, Millman l’a toujours emporté avec une victoire sur terre battue en 2018. Millman n’est pas un adepte de la terre battue. Il a pourtant 54% de victoires sur cette surface et a réussi cette année quelques belles performances. Des victoires face à Humbert ou encore Coria, spécialiste de l’ocre. Il progresse sur cette surface mais son jeu de glissade reste perfectible. Il reste sur une série de seulement 3 victoires sur ses 10 dernières rencontres. Il n’a pas réalisé une belle saison sur dur en ce début de saison 2021. Il retrouve des couleurs sur terre, mais va affronter un joueur qui pour le coup, a stabilisé son jeu, et est devenu régulier dans ses performances. En effet, Popyrin a déjà remporté un titre en ce début de saison à Singapour. Il a ensuite enchaîné sur dur avec un 16ème de finale à Miami après un huitième de finale à Melbourne en début d’année. Pour son retour sur terre battue, surface qu’il aime moins que le dur, il a été en 16èmes de finale à Monte Carlo. Sur une belle série de 11 victoires lors de ses 15 derniers matchs, il est en forme. Le match sera forcément serré entre deux joueurs qui ne sont pas sur leur surface préférentielle. Millman aura l’avantage psychologique mais la forme du moment de Popyrin devrait faire la différence. Il est devenu plus posé et régulier dans son jeu. Dans le contenu, Popyrin a cependant affiché quelques lacunes dans ses derniers matchs notamment dans ses déplacements. Il commet trop de fautes. Il devra être plus concentré et appliqué pour ne pas tomber dans le piège de Millman qui saura très bien le faire déjouer et le pousser à la faute.


Parmi les autres rencontres du jour, deux Allemands tenteront de passer un tour à domicile. Maximilian Marterer partira favori contre Berankis. L'Allemand a lourdement chuté au classement passant de la 45ème à la 214ème place mondiale. Bien que la terre battue soit sa meilleure surface (60% de victoires), il peine à enchaîner les bons résultats. A part un quart de finale à Kitzbühel en septembre dernier, il faut remonter justement à Kitzbühel en 2018 pour trouver trace d'une victoire sur terre face à un membre du top 100. Le Lituanien n'a aucune référence sur terre à part un bon tournoi à Munich en 2014 où il avait battu Melzer puis tenu tête en trois sets à Struff. Sa plus belle victoire remonte à 2013 à Houston contre Tommy Haas. Berankis mène 2-0 dans les confrontations mais sur dur et dans des duels extrêmement serrés en trois sets. Marterer a plus d'armes sur terre pour s'imposer. D'autant plus que Berankis, battu en qualifications, a été repêché en tant que lucky loser. Et durant son dernier match, il a été soigné pour une douleur apparente au bas du dos juste un jeu avant la fin.

Enfin, Cedrik Marcel Stebe (133ème) partira lui aussi favori mais cette fois face à un pur spécialiste de la surface. Federico Coria va-t-il faire mentir les bookmakers ? Sorti facilement des qualifications face à Sugita et Novak, Stebe avait surpris son monde à Gstaad en 2019, ne s'inclinant qu'en finale face à Ramos après avoir dominé Sousa, Fabbiano, Vesely et Moutet. C'est son seul tournoi de référence sur terre sur le circuit ATP. En Challenger, il compte trois titres pour trois finales perdues. Coria est mieux classé (90ème) mais semble en difficulté sur cette tournée européenne. Quart de finaliste à Rio en 2020, demi-finaliste à Cordoba cette saison, l'Argentin s'exporte mal lorsqu'il quitte le continent sud-américain. Il reste sur 4 défaites consécutives face à des adversaires qu'il aurait dû battre (Varillas, Millman, Fabbiano, Milojevic).


L'avis de la rédaction
⭐️⭐️⭐️---
⭐️⭐️ Victoire Ivashka
⭐️ Victoire Pella / Victoire Marterer


Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics : www.tbnpronos.com

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.